Mon compte Devenir membre Newsletters

Monde : le Maroc résiste, l'Asie s'impose

Publié le par


On le croyait “has been”, relégué au rang des pays connus et des destinations rebattues. Pourtant, les agences de tourisme professionnel sont unanimes : le Maroc devrait continuer d'attirer bon nombre de voyageurs d'affaires français. « Lorsque nous avons 100 personnes à divertir et à dépayser, en un laps de temps et un budget réduit, Marrakech n'a pas d'équivalent », constate Vincent Dumont (Chaïkana). Beauté et variété des paysages (des montagnes enneigées aux sables du désert en passant par les villes côtières), accueil chaleureux, proximité : le royaume chérifien reste une destination privilégiée. À condition de se renouveler, d'opération en opération, et de varier les ports d'attache. « Je mise beaucoup sur Essaouira, le Saint-Malo marocain », confie Vincent Dumont. Chargée d'histoire, cette bourgade est bien équipée en hôtellerie : outre un 3 Sofitel, elle abrite des riads (palais) de charme, comme L'Heure Bleue, où les 16 chambres et 19 suites adoptent une décoration par thème (africain, portugais, anglais…). De plus, il est possible d'organiser des virées vers le sud (Agadir, le désert), l'est (Marrakech et l'Atlas) au départ de cette ville par ailleurs réputée pour son festival de musique traditionnelle, en juin. Pour sa part, l'agence Aventures et compagnie a choisi de rendre Marrakech plus original : « Nous gérons un bivouac à une demi-heure de Marrakech, avec des constructions en matériaux traditionnels, pisé et bois, et des tentes berbères, au bord du lac Lala Takerkouste », explique Gilles Guillemet. Randonnées dans l'Atlas, soirées au bord du lac, gastronomie et combiné possible avec des nuits en riad à Marrakech : les voyageurs ne manqueront pas d'être dépaysés. Comptez environ 1 000 euros par personne pour quatre jours et trois nuits. Ceux qui préfèrent un confort plus conventionnel peuvent se tourner vers le Club Med, présent à Marrakech avec trois villages et compte au total 567 chambres, dont 60 suites. Plongezvous dans le Maroc historique et authentique en optant pour le village de La Médina ; dans un jardin écrin de palmiers et orangers, propice aux moments de détente en choisissant le village de la Palmeraie ; ou alors optez pour le raffinement haut de gamme du village Le Riad.

Les mystères de l'Asie

Et pour vous immerger davantage dans l'atmosphère des Mille et une nuits, pourquoi ne pas choisir Dubaï ? Cet émirat ne cesse de faire parler de lui : construction en cours du plus haut gratte-ciel du monde (sa hauteur n'est pas révélée pour ne pas informer la concurrence !), présence d'une station de ski en plein désert, du parc d'attraction Dubaïland, d'îles-palmiers… Partout, le voyageur est désarçonné par le faste et le dynamisme du lieu. « Cette tendance va aller en s'accentuant car, pour anticiper la baisse des revenus du pétrole, Dubaï mise tout sur le tourisme », explique Virginie Bossart, porte-parole de l'office du tourisme de l'émirat. D'où une offre d'hôtellerie de luxe abondante (le superbe palace Bourj al-Arab compte sept étoiles !), et des projets de chaînes occidentales. Sofitel, par exemple, ouvrira en mai le Palace Old Town, situé sur une île, à 15 minutes de l'aéroport, avec 242 chambres et trois restaurants internationaux. De façon générale, les professionnels estiment le coût d'un séjour de cinq jours compris entre 2 500 et 3 000 euros. Autre destination prisée : l'Afrique australe. « L'intérêt ? Il n'y a pas de décalage horaire entre l'Europe et l'Afrique du Sud, et les infrastructures hôtelières sont de qualité », commente Frédéric Benhamou (Time Affaires). Entre Johannesburg, le Cap et le parc Kruger, les voyageurs français se montrent toujours admiratifs devant la beauté des paysages. La chaîne hôtelière Sun International dispose de plusieurs hôtels dans la région, notamment en Afrique du Sud, son “vaisseau amiral” à Sun City (1 300 chambres) ou encore le Royal Linvingstone (173 chambres) au pied des très impressionnantes chutes Victoria (Zambèze). Comptez un budget d'environ 2 500 à 3 500 euros par personne pour six jours.

Le charme de Buenos Aires

Pour Frédéric Benhamou, la Namibie, le Botswana ou la Tanzanie pourraient également connaître un fort développement, en raison de leur nature encore intacte et des activités insolites qu'on y propose. L'agence Le public système a ainsi organisé, l'an dernier, un bivouac chez les Massaï, en Tanzanie, ou encore emmené ses clients en montgolfière, pour survoler le bush au lever du soleil… Autant d'expériences mémorables. Il faut compter entre 3 300 et 3 700 euros par personne pour une opération en Tanzanie de sept jours. Certains voyagistes, eux, continuent de voir un fort potentiel dans les pays d'Amérique latine. « L'Argentine revient sur le devant de la scène, après avoir surmonté sa grave crise économique du début des années 2000 », commente Martine Lefortier (Com'In Pax). Buenos Aires est une ville de charme, avec des hôtels de qualité comme El Faena, redécoré récemment par Philippe Starck. » De là, il est possible de s'échapper vers la Patagonie et ses glaciers. Autre alternative : le Venezuela, encore peu touché par le tourisme d'affaires, avec ses cours d'eau aux chutes les plus hautes du monde (Salto del angel). Pour l'Argentine, comptez un budget d'environ 2 600 euros par personne pour quatre jours. Enfin, les professionnels reconnaissent que l'Asie reste promise à un bel avenir, et particulièrement l'Empire du Milieu. « La Chine devient “la” destination business par excellence, commente Frédéric Benhamou. Et Shanghai est au moins aussi surprenant que Dubaï pour le voyageur occidental. » Entre gratte-ciel futuristes et habitats traditionnels, l'ancien comptoir français dispose en outre d'excellents hôtels (Hyatt, Four Seasons, Sofitel…) et prévoit l'ouverture d'un Marriott à la mi-2007. Quant à sa rivale, Pékin, elle garde l'avantage d'abriter la Cité interdite et d'être proche de la Grande Muraille. Elle s'équipe, elle aussi, de nouvelles infrastructures, comme le futur Sofitel de 453 chambres et 50 appartements, qui ouvrira en août prochain. Cela en prévision des Jeux olympiques de 2008 qui donneront un grand coup de projecteur sur cette destination. Il faut compter entre 1 800 et 2 000 euros pour cinq jours à Pékin.

Le Myanmar, à découvrir d'urgence

Ouvert depuis moins de dix ans au tourisme grand public, le Myanmar (ex-Birmanie) est une destination encore préservée. Peut-être plus pour longtemps car la région ne manque pas d'attraits. Niché entre l'Inde, la Chine et la Thaïlande, ce pays possède un riche héritage culturel, de plus de 2 500 ans. Ses sites pittoresques (Mandalay, Mont Popa, Yangoon, etc.) offrent, outre des paysages impressionnants, la possibilité de visiter des temples somptueux, des musées, de fascinantes pagodes et autres trésors architecturaux. Le voyagiste Orient-Express propose notamment une croisière sur le fleuve Irrawaddy permettant, au départ de Rangoon, de rallier les villes de Mandalay et Bagan. Comptez un budget d'au moins 1 675 euros par personne, pour six nuits (dont quatre sur le bateau de luxe), hors transport aérien.

Mot clés : euro |

Olga Stancevic