Mon compte Devenir membre Newsletters

Motivation : Mener une campagne sur le long cours

Publié le par

Rien ne sert de courir... ...il faut partir à point. Si vous désirez initier une campagne de motivation sur une période de 6 à 12 mois, accordez-vous un long délai de réflexion. Mettez cette période à profit pour configurer l’environnement économique et concurrentiel de votre entreprise afin d’assigner des objectifs quantitatifs et/ou qualitatifs cohérents à l’opération. Puis, pensez la campagne dans sa globalité en élaborant un plan d’actions et de communication sur l’année. Impliquer le management Constituez, en parallèle, un comité de projet. Animé par l’agence conseil en motivation en charge du budget, il aura pour mission de concevoir, coordonner et suivre l’intégralité de la campagne au sein de l’entreprise. N’oubliez pas d’impliquer le management et middle-management dans l’opération. Car, soyez-en persuadé, sans l’adhésion de ces relais et animateurs d’équipe, la campagne n’aura aucune chance d’atteindre ses objectifs. Fil rouge ou fil d’Ariane Maintenant, place à l’action. Bâtissez la campagne autour d’un fil rouge, une thématique adaptée aux objectifs par exemple. Ce fil d’Ariane sera le garant de la cohérence entre tous les supports de communication et les animations de la campagne. Sans lui, votre force de vente aura l’impression de courir quinze lièvres à la fois et ne saura plus sur quelle opération, parmi les quinze en cours, concentrer son effort. Les jeux ne sont pas faits Autre pierre angulaire de la campagne : le mécanisme. Sur une opération menée sur le long terme, plus encore que sur une autre, les jeux ne doivent pas donner l’impression d’être faits d’avance. Non élitiste, le mécanisme doit permettre à chaque participant de se positionner tout de suite dans le challenge. Il doit également comporter des bonus ou boosters. Ces derniers ont une triple vocation : offrir aux participants la possibilité de se remettre à flot au cours de la campagne, apporter, tous les deux à trois mois, des bouffées d’oxygène à l’opération et permettre à l’entreprise de réagir face à une nouvelle donne, inexistante au coup d’envoi du challenge (arrivée d’un nouveau concurrent, produit de la gamme en perte de vitesse, etc.). Récompenser ! Enfin, mettez l’accent sur les outils d’animation – communiquez au moins une fois par mois avec les participants en variant les supports – et sur les dotations de l’opération (récompense finale attrayante et dotation intermédiaire gratifiant les vainqueurs des étapes). Eux seuls vous permettront de maintenir la pression sur le long court. Cela sous-entend, bien évidemment, que vous avez dégagé au préalable une enveloppe budgétaire particulièrement garnie ! Et oui, on n’a rien sans rien !

Deux visages de campagne Le challenge ponctuel Durée : de 1 à 3 mois. Objectifs : essentiellement quantitatifs comme soutenir le lancement d’un produit, augmenter la part de marché, etc. Signes particuliers : très efficace et apprécié. Travers : à utiliser avec modération. Risque de phénomène de surstockage chez les distributeurs, sentiment de lassitude chez vos vendeurs, etc. La campagne de fond Durée : de 6 mois à 1 an. Objectifs : surtout qualitatifs. Signes particuliers : adoptée pour accompagner les changements, favoriser de nouveaux comportements (nouvel outil, etc.) Travers : qui dit dotations alléchantes et animations soutenues entend budget à la hauteur !