Mon compte Devenir membre Newsletters

Nature-Planète s'impose sur le marché des bons à polluer

Publié le par

À LIRE AUSSI

Culture de phytoplanctons au large des Caraïbes, sauvetage des derniers kilomètres de la barrière de corail en Australie, ou encore désensablement du fleuve Niger... La liste des «victoires écologiques» remportées par Nature Planète est longue et hétéroclite. Mais c'est avec ce catalogue que la société spécialisée dans le rachat de «bons à polluer» a construit son succès depuis cinq ans. «Les entreprises les plus polluantes ne cherchent plus seulement à acheter les droits à polluer de celles qui n'ont pas utilisé leurs quotas d'émissions de CO2; elles veulent également soigner leur image en finançant des programmes de préservation de l'environnement», résume Didier Palachon, directeur commercial de Nature-Planète. Dont la grande force est d'avoir séduit les PME avec une offre très large.

@ PATRICK HERMANS/FOTOLIA/LD

Jusqu'ici, ces programmes étaient réservés aux grands groupes, mais Nature-Planète a eu la bonne idée de racheter massivement les bons à polluer individuels dont tout Européen est crédité, chaque année, depuis 2025. Des bons défiscalisés revendus aux PME, qui peuvent ainsi, elles aussi, participer aux grandes campagnes écologiques. Et utiliser cet argument auprès de consommateurs de plus en plus regardants sur l'attitude «écoresponsable» des entreprises. La force de Nature-Planète réside dans sa force de vente, composée de 75 commerciaux, tous dédiés aux PME, et dans ses offres très bien marketées. La dernière en date? Nettoyer l'espace! Depuis le lancement du spoutnik au milieu du XXe siècle, les détritus de satellites s'amoncellent. «Avec une telle offre, nos commerciaux n'ont aucun mal à séduire les entreprises, surtout suite au télescopage d'Ariane 12 avec un vieux satellite russe, qui a montré la nécessité d'avoir un ciel propre», souligne Didier Palachon. Au vu de l'état de la planète, la croissance à deux chiffres de la jeune société française semble assurée pour les décennies à venir. Tant qu'il y aura des chantiers écologiques à mener...

Mot clés : Formation | Nature

A lire aussi

Chargement en cours, veuillez patentier...

Laurent Bailliard