Orange dope ses ventes indirectes

Publié par le

De 25 à 30% de son chiffre d'affaires réalisé en indirect d'ici à trois ans contre 15% aujourd'hui. Tel est l'objectif d'Orange Business Services (OBS), la branche B to B de l'opérateur téléphonique. Pour y parvenir, OBS a lancé, en 2006, un nouveau programme de certification qui s'accélère cette année. Il compte dès à présent 100 nouveaux certifiés et espère dénombrer 300 revendeurs d'ici à la fin de l'année 2008. «Notre objectif est d'opérer un transfert de compétences entre Orange et nos partenaires», justifie Thierry Dubois, directeur des ventes indirectes de l'opérateur qui met en avant la nécessité pour les distributeurs certifiés de former deux de leurs collaborateurs commerciaux en un an. En contrepartie, le partenaire dispose d'un programme de marketing et d'accompagnement commercial. «Nous souhaitons augmenter nos ventes indirectes afin d'accroître notre proximité client via nos partenaires et augmenter la couverture de notre réseau de distribution», argumente Thierry Dubois. Et pour motiver les partenaires certifiés, Orange gonfle leur rémunération, multipliée par trois par rapport à celle octroyée aux non-certifiés.

Sur le même sujet

[Tribune] Le bien-être au travail, un sujet à traiter globalement
Ressources humaines
[Tribune] Le bien-être au travail, un sujet à traiter globalement

[Tribune] Le bien-être au travail, un sujet à traiter globalement

Par Loïc Lemoine, directeur de TalanConsulting

Les business models des grands groupes évoluent modifiant profondément le rapport au travail (lieu, statut, hiérarchie). Pour conjuguer positivement [...]

[Portrait] Patricia Molenaar d'ADP, une altruiste dans la vente !
Ressources humaines
[Portrait] Patricia Molenaar d'ADP, une altruiste dans la vente !

[Portrait] Patricia Molenaar d'ADP, une altruiste dans la vente !

Par Laure Trehorel

Diriger des équipes commerciales de nationalités différentes demande un grand respect de l'autre et de sa culture. Cet exercice, Patricia Molenaar [...]

[Tribune] Que risque un salarié à dénigrer son employeur ?
Ressources humaines
[Tribune] Que risque un salarié à dénigrer son employeur ?
Bank-Bank - Fotolia

[Tribune] Que risque un salarié à dénigrer son employeur ?

Par Nicolas Léger

Entre liberté d'expression et lien de subordination, tout est affaire de mesure et de circonstances. La critique émise par le salarié peut, [...]

Télétravail : ce qui change pour les entreprises
Ressources humaines
Télétravail : ce qui change pour les entreprises

Télétravail : ce qui change pour les entreprises

Par Mallory Lalanne

La loi de ratification du 29 mars 2018 et l'ordonnance du 22 septembre 2017 donnent aux employeurs de réels garde-fous pour que le télétravail [...]