Mon compte Devenir membre Newsletters

Outils nomades 1/5. Les commerciaux en route vers le bureau mobile

Publié le par

Miniaturisation des technologies, amélioration des débits, conception de logiciels efficaces contribuent à rendre les outils nomades communicants et pratiques. Le marché se développe, et les commerciaux sont les premiers concernés.

Il y aurait, en France, environ 6 millions de collaborateurs nomades, c’est-à-dire qui passent plus de 20 % de leur temps à l’extérieur de l’entreprise. C’est ce qui ressort d’une étude menée par le cabinet IDC sur les perspectives des outils de la mobilité. Un marché promis à un bel avenir, si l’on en croit les cabinets d’analyse. Pour Cesmo Consulting, par exemple, le marché de la mobilité professionnelle devrait croître de 35 % par an jusqu’en 2004. Les populations commerciales sont, évidemment, les premières concernées par ces évolutions. Par nature, en effet, un commercial passe son temps sur le terrain pour visiter des clients. Or, les outils renforçant sa mobilité sont un facteur important de productivité. Les solutions nomades ne sont plus les simples gadgets qu’elles étaient voici quelques années. A ce titre, le cas des assistants personnels est particulièrement significatif. Les PDA sont devenus, en l’espace de quelques mois, de véritables petits ordinateurs allégés : aux fonctions de base d’agenda et de carnet d’adresses se sont ajoutées des applications logicielles efficaces. Ainsi, le traditionnel PC portable n’est plus toujours nécessaire, et le PDA peut, dans bien des cas, être suffisant, tant ses performances en termes de mémoire et de puissance se sont améliorées. De la même manière, les constructeurs proposent désormais un nouveau type de matériel hybride, les tablettes PC, dont l’encombrement et les capacités sont situées entre le PC portable et le PDA.

Des outils communicants

Mais la véritable évolution est sans doute à chercher dans l’univers des télécoms, qui rendent tous les outils véritablement “communicants”. Les normes et technologies dont on parlait voici quelques années de manière abstraite deviennent peu à peu réalité. Par exemple, la nouvelle norme GPRS permet aux téléphones mobiles de disposer de débits plus élevés, ce qui facilite indubitablement l’échange de données, et donc les connexions à Internet ou à l’intranet de l’entreprise. “La disponibilité des technologies GPRS et UMTS va considérablement élargir le spectre de déploiement des applications de données mobiles, notent les auteurs de l’étude IDC. Elles permettront, en premier lieu, de lever les obstacles liés aux débits et autoriseront également un nouveau mode de facturation au volume et l’introduction de la notion de qualité de services.” De la même manière, les normes de communication sans fil – WiFi, Bluetooth – se popularisent progressivement. Conséquence : IDC prévoit que, dans un futur proche, les espaces publics par lesquels transite une population de travailleurs nomades – comme les aéroports, les gares ou les hôtels – pourront proposer à leurs clients une connection sans fil au serveur de leur entreprise via Internet. Dans d’autres univers, les progrès sont également notables. Ainsi, les vidéoprojecteurs poursuivent leur miniaturisation. Devenant plus petits, plus légers et plus simples à utiliser, ils sont plébiscités par une majorité de commerciaux, qui les utilisent comme des outils d’aide à la vente. Le poids diminue et les prix fondent, ce qui explique aussi l’envolée du marché et sa croissance annuelle à deux chiffres. Même chose dans l’informatique embarquée : les systèmes GPS de guidage par satellite se démocratisent, et l’automobile devient un outil au service de l’efficacité commerciale. En témoignent les nouvelles solutions proposées par le loueur multimarque DCS Fleet, qui mise sur la télématique embarquée pour imposer son offre de services à valeur ajoutée : relevés de tournées (pour connaître la position d’un véhicule, notamment), recherche du prestataire le plus proche (un garage, par exemple), etc. À l’évidence, donc, grâce aux progrès de la technologie, le vieux rêve du bureau mobile est en train de se concrétiser. Demain, les forces de vente seront totalement nomades. Pour le plus grand bénéfice de leur entreprise.

Mot clés :

Par Frédéric Thibaud et Stéfanie Moge-Masson