Quand les candidats se font payer pour des entretiens de recrutement

Publié par le

Faire un chèque à un candidat qui vient passer un entretien. L'idée vous choque? C'est pourtant possible aux Etats-Unis depuis le lancement du site www.notchup.com. L'idée repose sur deux postulats: les entreprises préfèrent payer le candidat plutôt qu'un site d'emploi ou un cabinet de recrutement. Et avec ce système, les recruteurs ont plus de chances de débusquer les bons candidats qui ne sont pas en recherche active. Le principe? ces derniers créent gratuitement leur profil et déterminent le prix par entretien que l'entreprise devra leur verser. Pour le moment, la seule manière d'accéder au site est d'être parrainé par un utilisateur qui percevra alors 10% des sommes versées à son filleul lors des entretiens d'embauche. Par ailleurs les entreprises qui recrutent versent à NotchUp une commission prélevée lors de chaque entretien. Toutefois ce système ne risque-t-il pas de favoriser les candidats «chasseurs de primes»? D'autre part, ne vaudrait-il pas mieux séduire les candidats avec des arguments tels que la carrière, la formation et le bien-être?

Sur le même sujet

[Portrait] Patricia Molenaar d'ADP, une altruiste dans la vente !
Ressources humaines
[Portrait] Patricia Molenaar d'ADP, une altruiste dans la vente !

[Portrait] Patricia Molenaar d'ADP, une altruiste dans la vente !

Par Laure Trehorel

Diriger des équipes commerciales de nationalités différentes demande un grand respect de l'autre et de sa culture. Cet exercice, Patricia Molenaar [...]

[Tribune] Que risque un salarié à dénigrer son employeur ?
Ressources humaines
[Tribune] Que risque un salarié à dénigrer son employeur ?
Bank-Bank - Fotolia

[Tribune] Que risque un salarié à dénigrer son employeur ?

Par Nicolas Léger

Entre liberté d'expression et lien de subordination, tout est affaire de mesure et de circonstances. La critique émise par le salarié peut, [...]

Télétravail : ce qui change pour les entreprises
Ressources humaines
Télétravail : ce qui change pour les entreprises

Télétravail : ce qui change pour les entreprises

Par Mallory Lalanne

La loi de ratification du 29 mars 2018 et l'ordonnance du 22 septembre 2017 donnent aux employeurs de réels garde-fous pour que le télétravail [...]