Mon compte Devenir membre Newsletters

RFF se dote d'une direction commerciale

Publié le par

Face à la concurrence, l'entreprise publique se structure pour promouvoir les transports de marchandises via le rail.

Hervé de Treglode, Dga de Réseau Ferré de France.

Hervé de Treglode, Dga de Réseau Ferré de France.

Hervé de Treglode, directeur général adjoint de Réseau Ferré de France (RFF), vient de prendre la direction du nouveau pôle commercial de l'entreprise publique. Une évolution qui répond à l'ouverture à la concurrence du marché ferroviaire et plus particulièrement de l'activité fret en avril 2006. L'objectif de RFF: reconquérir des parts de marché sur le fret, qui n'a cessé de décliner au profit du transport routier depuis trente ans en Europe. «La création de cette direction commerciale, qui devrait compter environ 70 collaborateurs, a pour objectif de faciliter la réussite des entreprises de transport ferroviaire, explique Hervé de Treglode. Nos clients aujourd'hui, c'est, par exemple, Veolia qui travaille avec des transporteurs. Mais ceux de demain seront Fedex ou La Poste qui, ouverture à la concurrence oblige, vont sans doute créer une activité transport ferroviaire. Ce sont eux que nos commerciaux prospectent aujourd'hui.» Le nouveau pôle commercial se divise en trois unités: une direction des sillons chargée d'octroyer un droit de passage aux entreprises de transport ferroviaire; une direction des prix et une direction marketing et développement commercial. Cette dernière a une mission de relation client et de service après-vente. Elle assure la promotion de «l'autoroute ferroviaire» (les camions sur des trains), du fret à grande vitesse ou encore de la mise en place de trains plus longs (1 à 1,5 km au lieu de 750 m aujourd'hui).