Mon compte Devenir membre Newsletters

Regards sur l'international

Publié le par

La rédaction d'Action Commerciale a sélectionné pour vous quatre articles issus des sites web de nos confrères étrangers.

Canada: les téléprospecteurs dans le collimateur

Télémarketing. Ottawa entend bien protéger les Canadiens de certaines démarches de téléprospections abusives. Xentel DM, une société de télémarketing, a dû ainsi s'acquitter d'une amende record (500 000 $ canadiens) pour avoir effectué des appels téléphoniques indésirables. Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes a établi que Xentel DM avait appelé des clients qui s'étaient inscrits sur la Liste nationale de numéros de télécommunication exclus, l'équivalent de la liste rouge en France. Les sociétés de télémarketing n'ont pas le droit d'appeler ces numéros et risquent d'importantes pénalités si elles dérogent à la règle. Au Canada, toute personne peut s'inscrire sur cette liste ou déposer une plainte au sujet d'un télévendeur en se rendant sur le site www.lnnte-dncl.gc.ca.

Source: Les Affaires. 17 décembre 2010. www.lesaffaires.com

Chine: un réseau de MBA

Formation. «Quand la Chine s'éveillera...» Vous connaissez la suite. Il y a 1 0 ans, si un Chinois voulait se former au commerce international et suivre un MBA, sa seule véritable option était d aller à l étranger.

A la fin de l'année prochaine, le nombre d'écoles chinoises proposant un MBA sera de 236! Certes, ce nombre est encore insuffisant pour subvenir au besoin immense des étudiants chinois. Et si ces cursus n'ont pas, pour beaucoup d'entre eux, la valeur de certains MBA occidentaux, ils attirent d'ores et déjà des étudiants étrangers, soucieux de disposer d'un enseignement capable de leur ouvrir les portes du vaste et spécifique marché chinois. De quoi vous permettre aussi de recruter et de vous appuyer sur des compétences locales.

Source: Businessweek. Par Michele Scrimenti, 16 décembre 2010. www.businessweek.com

Suisse: s'habiller à la mode UBS

Management. La banque suisse UBS, première banque helvétique, a mis en place pour ses employés des consignes vestimentaires très strictes, exigeant une tenue soignée, et prévoyant les moindres détails. Un document de 40 pages régit ce code vestimentaire, des sous-vêtements de couleur chair aux eaux de toilettes discrètes. Et la presse européenne de dénoncer aussitôt une certaine intrusion dans la vie privée des personnes... A chacun de juger! Pour autant, c'est bel et le bien le client qui aura le dernier mot en se reconnaissant ou non dans son interlocuteur. Mais après la crise que traverse les banques mondiales, il n'est pas certain qu'UBS trouve ici de quoi se racheter une crédibilité.

Source: Le Matin. 15 décembre 2010. www.lematin.ch

Afrique du Sud: plus de transparence sur les marchés publics

Achats. Le gouvernement sud-africain vient de dévoiler ses plans pour lutter contre la fraude sur les marchés publics, où acheteurs, prescripteurs et fournisseurs seraient tenus personnellement responsables des pertes subies selon Supply Management. « Des peines sévères sont prévues pour les fournisseurs qui obtiendront des contrats de manière frauduleuse », indique Pravin Gordhan, ministre des Finances d'Afrique du Sud. Des sanctions pourraient représenter jusqu'à deux fois la valeur des contrats en cause. Pour la consultante Elaine Porteous, ces nouvelles mesures risquent pourtant de se révéler insuffisantes tant la corruption gangrène l'économie sud-africaine.

Source: Supply Management Par Nick Martindale, 21 novembre 2010. www.supplymanagement.com