Mon compte Devenir membre Newsletters

Renaultshop booste les ventes en concession

Publié le par

Le constructeur automobile a lancé cet été Renaultshop.fr. Pas de vente en ligne via ce site, mais une aide au déstockage pour ses distributeurs.

- Commander et régler sa nouvelle voiture sur Internet ? Nous n'y sommes pas encore. Pour autant, les constructeurs automobiles français progressent sur le chemin de l'e-commerce, à l'image de Renault qui a lancé, cet été, Renaultshop.fr. Il ne s'agit pas véritablement d'un site marchand mais plutôt d'une vitrine sur le Web. Les objectifs ? Accélérer la rotation des stocks (tous les modèles proposés en ligne sont neufs et en promotion) et surtout booster la fréquentation de l'ensemble des points de vente de la marque. L'internaute qui trouve la voiture de ses rêves sur le site est, en effet, immédiatement dirigé vers la concession proposant ce modèle. Les distributeurs bénéficient ainsi d'un apport de contacts très chauds qui viennent concrétiser l'achat en concession. D'ailleurs, 93 % d'entre eux ont accepté d'apparaître sur le site, lequel compte déjà un million de visites, d'une durée moyenne de dix minutes. Concrètement, l'internaute connecté à Renaultshop.fr choisit entre différents critères pour effectuer sa recherche : modèle, prix ou localisation. Il accède ainsi aux véhicules disponibles correspondants. Il peut ensuite soit se rendre directement en point de vente, soit remplir un formulaire pour être contacté par l'un des commerciaux de la concession proposant le véhicule. «Depuis le lancement de Renaultshop.fr, plus de 9600 contacts provenant du site ont permis de conclure environ 9 000 ventes, dont 4 000 pour le seul mois de décembre 2009», annonce Guillaume Josselin, directeur marketing de la marque au losange qui a investi ces derniers mois en publicité pour faire connaître son site. Le projet est d'envergure européenne : le site est déjà décliné en Allemagne et en Espagne, et bientôt au Royaume-Uni et en Italie. En outre, le projet pourrait s'étendre prochainement aux véhicules utilitaires. Cependant, il est une ligne que le constructeur ne souhaite pas franchir : celle de la vente en ligne. « Il est en effet difficile de commercialiser un véhicule par le Web, assure Guillaume Josselin. Par exemple, la législation de la vente à distance autorise un délai de rétractation pour le client. Une obligation légale difficile à prendre en compte lorsque l'on sait que l'achat d'une nouvelle voiture se double souvent de la reprise de l'ancien véhicule. » Sans oublier que Renault, comme les autres constructeurs, ne souhaite pas concurrencer, avec la vente en ligne, son réseau de distribution qui investit des millions d'euros pour proposer ses véhicules à travers le monde...

Repères

Renault
Activité : Constructeur automobile
CA 2008 : 38 MdsEuros
CA au 1er semestre 2009 : 16 MdsEuros
Effectif : 129 068 salariés
Force de vente : 5 000 commerciaux

Le groupe PSA investit aussi la Toile

Peugeot et Citroën ont également développé leur stratégie web via Peugeotwebstore.fr et Citroenstore.fr. Pour les deux sites (le premier existe depuis deux ans, le second depuis deux mois), la stratégie n'est pas très éloignée de celle de Renault. Il ne s'agit pas, là non plus, de vendre en direct des véhicules, mais plutôt de créer des outils qui vont inciter les internautes à se rendre dans les concessions pour acheter leur nouvelle voiture. Le parti pris «produits», lui, diffère un peu de celui de Renault puisque ne sont mis en ligne que des véhicules neufs disponibles en tarification «normale». C'est-à-dire sans objectif de déstockage. Autre particularité par rapport à Renaultshop.fr : l'entrée en matière se fait en premier lieu sur le seul critère géographique. L'objectif d'apport de contacts pour les distributeurs de véhicules commence à porter ses fruits. Environ 500 000 visiteurs se rendent tous les mois sur Peugeotwebstore.fr. Sur 100 contacts mensuels, le constructeur enregistre 13 à 15 ventes conclues dans les deux mois suivants.