Mon compte Devenir membre Newsletters

Rendez-vous en terre inconnue?

Publié le par

Laurent Bailliard Rédacteur en chef

Laurent Bailliard Rédacteur en chef

Enfermés dans leur tour d'ivoire, déconnectés de la réalité du terrain, pas assez proches des équipes, certains hauts managers et dirigeants découvrent que le pouvoir isole. Une situation que Jean-Claude Puerto, le p-dg d'Ucar, souhaite éviter. Celui qui a créé l'entreprise de location automobile sera ainsi l'un des participants d'une émission de télé-réalité sur M6, adaptée de la série américaine Undercover Boss. Le principe: rendre méconnaissable le dirigeant d'une société aux yeux de ses salariés et l'immerger dans cinq de ses services. De quoi lui révéler un visage bien différent de son entreprise.

On ne peut que saluer cette décision de se rendre compte par soi-même de ce qui se passe dans sa société. Pour autant, permettez-moi de rester sceptique sur le procédé. Napoléon, en son temps, sortait lui aussi déguisé dans les rues de Paris, afin de prendre la température de la capitale.

Mais s'il agissait de la sorte, c'est que la démocratie n'existait pas et que la presse, muselée, ne pouvait lui restituer les réalités d'une époque. Mais dans une entreprise, ce relais existe: il est assuré par les différents niveaux hiérarchiques. Si le dirigeant se sent obligé de faire le ménage à 5 heures du matin pour comprendre ce service, quel message entend-il passer à ses managers, sinon «Vous ne faites pas votre boulot, je suis obligé de le faire à votre place»?

A moins que tout cela ne soit qu'un vaste programme de communication. Car en singeant un chômeur de longue durée ou un agent de comptoir, ne passe-t-il pas à côté de sa mission première? Interrogés fin janvier par GEF (Grandes écoles au féminin), les diplômés de grandes écoles estiment à 61 % que la qualité première du dirigeant est d'être visionnaire. Or, seuls 6 % des sondés la reconnaissent aux dirigeants actuels...