Mon compte Devenir membre Newsletters

Réseau de rencontres“To be or not to be” membre d’un club ?

Publié le par

Les années passent, les clubs restent. “Les clubs ont vu le jour en Grande-Bretagne et ne se sont développés en France qu’à partir de la Révolution, relate Alain Marty dans son ouvrage Réseaux d’influence, le guide des clubs en France et en Europe. D’année en année, leur quantité a augmenté pour atteindre le nombre de 500 en 1792. Ils sont aujourd’hui au moins cinq fois plus nombreux en Île-de-France.” Or, ces cercles où des habitués, appelés membres, viennent depuis des siècles bavarder, jouer, pratiquer un sport, travailler ou lire, regorgent désormais d’adhérents d’un “nouveau type” : les entreprises. Ces dernières puisent dans ces structures d’accueils et centres de réflexion ou d’activités de nombreux avantages. Le club constitue un lieu de rencontre et d’échange. Il permet à chaque adhérent appartenant à une entreprise d’enrichir son carnet d’adresses relationnelles et professionnelles et de se nourrir de multiples réflexions. Les entreprises membres d’un club offrent également aux collaborateurs qu’elles désignent – “les membres inscrits par leur entreprise appartiennent le plus souvent aux fonctions de directeur général, directeur commercial, ou bien encore directeur marketing”, précise à ce titre Véronique Roy, responsable du Club Saint-James Paris – la possibilité d’inviter leurs clients à des déjeuners d’affaires dans un établissement privé ou à une partie de golf sur un terrain d’accès réservé. Ceci n’est pas pour déplaire ni au collaborateur, qui se voit ainsi distingué par son employeur, ni au client invité qui se sent privilégié. Les contrats se nouent et se signent ainsi plus facilement. Outre ces avantages “relationnels”, la plupart des clubs offrent par ailleurs aux entreprises membres une liste de “privilèges” : des salles de réunion pour accueillir les séminaires internes à la location de lieux de réception abritant des événements (à des tarifs privilégiés, défiant toute concurrence), en passant par l’organisation de journée ou de soirée à thème ou bien encore par la possibilité offerte d’accéder dans le monde entier à des clubs affiliés. Dans tout club, le membre et ses invités sont par conséquent rois. Attention cependant. Un écueil guette tous décideurs et entreprises désireux de devenir membre d’un club : le choix du cercle. Sous l’appellation club se nichent en effet de nombreuses catégories : les cercles créés autour d’une activité ou d’une passion, les clubs de réflexions, les clubs à vocation humaniste, les généralistes, etc. “La recherche de réseaux complémentaires doit être effectuée en fonction de ses centres d’intérêt et de ses capacités, car la vie du réseau est essentiellement fondée sur l’échange, alerte Alain Marty. Imaginer intégrer le Club del Habano, fondé par Louis-Gérard Biret, sans être amoureux de cigares (…) ferait vraiment un peu désordre.” Avant de partir à la recherche de parrains, de désigner les collaborateurs qui seront membres, et de remplir la feuille d’adhésion, il est par conséquent impératif de tourner sept fois son stylo dans sa poche.

Le Saint-James Paris Niché dans le 16e arrondissement de Paris, le club privé Saint-James Paris soigne méticuleusement ses quelque 700 membres entreprises : salle de restaurant privée, salles de réception et de réunion, chambres, accords avec 150 clubs affiliés dans le monde, etc. Tarif société (5 membres) : droit d’entrée de 10 000 F et cotisation annuelle de 18 000 F.

Le Paris Golf & Country Club Élevé en bordure de l’hippodrome de Saint-Cloud (92), l’établissement, bâti par l’architecte de l’Hôtel Normandy de Deauville, présente de nombreux atouts : multiples activités (golf, tennis, piscine, etc.), différents restaurants et lieux de réceptions, neuf salles de réunion, etc. Cinq formules d’adhésion “entreprises” : de 15 500 à 46 000 F.

Les Pyramides Situé en bord de Seine, dans un parc de 10 ha, le Club des Pyramides (3 500 membres) possède plusieurs cordes à son arc : pratiques sportives multiples, infrastructures d’accueil d’événements d’entreprises (salles de réunion, auditorium), etc. Cotisation annuelle de 5 500 F.

Les coûts. Pour être membre d’un club, les futurs adhérents doivent, en règle générale, s’affranchir d’un droit d’entrée et d’une cotisation annuelle. Le montant de l’ensemble de ces dépenses et les droits ouverts aux membres varient selon les clubs élus. Prix : environ de 28 000 F à 46 000 F pour une entreprise (droit d’entrée et cotisation annuelle confondus).

Clubs en piste… • Automobile Club de France (75) • Saint-James Paris (75) • Paris Golf & Country Club (92) • Press Club de France (75) • Wine & Business Club (75) • Les Pyramides (78), etc. • Pour plus de renseignements : Réseaux d’influence, le guide des clubs en France et en Europe, Alain Marty, 388 p., 1998, Éd. LPM / Michel Lafon.