Mon compte Devenir membre Newsletters

Ressources humaines. L’intranet favorise la mobilité interne

Publié le par

Vos commerciaux souhaitent évoluer dans l’entreprise. Pour gérer leur mobilité interne, l’intranet est un précieux outil interactif et rapide.

Avec près de 200 000 employés et plusieurs filiales importantes parmi lesquelles Orange ou Wanadoo, France Télécom est une entreprise où les possibilités d’évolution des collaborateurs sont multiples. Encore faut-il, dans un groupe de cette dimension, faire savoir que tel bureau de telle région recherche, par exemple, un profil de commercial ayant une bonne connaissance du marché des entreprises et de l’Internet à haut débit. Et pour faire circuler cette information, il n’y a pas de meilleur vecteur que l’intranet du groupe. « Le site Planète Emploi référence toutes les offres qui sont proposées au sein de l’entreprise et de ses filiales, explique Denis Bodereau, aujourd’hui directeur des secteurs informatiques et médias et ancien directeur des ventes. Cela permet aux collaborateurs qui veulent évoluer d’un point de vue hiérarchique ou géographique d’avoir une vue d’ensemble des possibilités. »

Privilégier les compétences internes

À l’instar de France Télécom, la plupart des entreprises disposant d’un intranet ont mis en place une rubrique visant à favoriser la mobilité interne des commerciaux et des managers. « C’est même souvent la première requête des entreprises lorsqu’elles s’équipent d’un intranet, affirme Emmanuel Weiser, directeur général de Talentup, une agence de communication et de recrutement spécialisée dans la création d’intranets. Elles veulent initier un projet de mobilité interne en créant une Bourse à l’emploi. » Une démarche logique, car les ressources humaines sont stratégiques : « En ouvrant ainsi des opportunités aux salariés du groupe, une entreprise capitalise sur cette matière première, qui est la véritable force vive de l’entreprise : le capital humain », poursuit Emmanuel Weiser. Autrement dit, pourquoi aller chercher ailleurs ce que l’on possède peut-être en interne ? « Un commercial qui connaît bien l’entreprise et sa culture est très précieux, explique Laurent Gousset, directeur du développement du cabinet Norma Performances. Il possède des compétences dont il serait stupide de se priver. En lui offrant la possibilité d’évoluer dans le groupe, on le fidélise et on conserve son savoir-faire. C’est positif pour lui et pour l’entreprise, car cela représente un gain de productivité. »

Gare à la démotivation !

L’outil est toutefois à manier avec prudence. « En consultant des offres d’évolution sur un intranet, le commercial peut espérer avoir une foule d’opportunités, explique Laurent Gousset. On crée donc du rêve, car le collaborateur estime que ce sera plus facile pour lui d’obtenir le poste que s’il n’appartenait pas à l’entreprise. » Or, un recrutement, même en interne, reste un recrutement avec des entretiens, des évaluations, une sélection… et donc un risque d’échec. « Quand on refuse un poste à un collaborateur, reprend Laurent Gousset, on risque de le démotiver. Il est donc essentiel, avant la mise en place de l’intranet, d’expliquer son fonctionnement, de faire passer l’idée que si aucun profil ne correspond en interne, un recrutement externe sera lancé. La clé de la réussite est l’information, sinon, l’intranet de mobilité peut s’avérer contre-productif ! » Pour l’heure, ce sont essentiellement les grandes entreprises multisites et multienseignes qui sont équipées d’un tel outil. Mais, constatent les experts, de plus en plus de sociétés modestes comprennent que les technologies Web offrent le meilleur moyen de gérer la mobilité interne. Par rapport au support papier, les technologies Web offrent bien des avantages. Chez Groupama, par exemple, un intranet de mobilité a été mis en place. Baptisé Mouvy, il a remplacé les offres publiées autrefois dans le journal interne, qui se contentait de “recenser” les postes. L’intranet, lui, apporte une vraie dimension interactive et permet de gérer les offres en temps réel. Résultat : Mouvy enregistre 52 000 connexions mensuelles, soit deux consultations par collaborateur et par mois ! Un trafic dont rêveraient bien des sites marchands et qui illustre à merveille le besoin de cet outil de la part des collaborateurs.

Témoignage

Denis Bodereau, directeur des secteurs informatique et médias chez France Télécom, ancien directeur des ventes « L’intranet ouvre de nouveaux horizons pour le manager » Si l’intranet de mobilité interne est un bon moyen pour les collaborateurs d’évoluer dans l’entreprise, il se révèle aussi un excellent outil de recrutement pour le manager commercial. « J’ai ainsi reçu des candidatures intéressantes de personnes employées dans le groupe et ayant parfois des compétences auxquelles je n’aurais pas songé spontanément », explique Denis Bodereau. Un collaborateur souhaitant évoluer, mais n’ayant pas le profil type, répondra, en effet, plus facilement à une offre interne, en se disant que, peut-être, il sera reçu en entretien parce qu’il “est de la maison”. « Nous avons, par exemple, recruté une personne qui avait développé des sites Web au sein de France Télécom et qui souhaitait évoluer vers un poste commercial, alors qu’elle n’en avait pas, a priori, le profil. J’ai accepté de la rencontrer parce qu’elle était déjà dans l’entreprise et, lors de l’entretien, je me suis rendu compte que son parcours et son expérience étaient intéressants. Résultat : aujourd’hui, c’est une excellente commerciale. »