Mon compte Devenir membre Newsletters

Restez connecté et joignable à tout moment

Publié le par

Smartphones: les constructeurs rivalisent de nouveautés en 2008

1 Les smartphones sont parvenus, en moins de cinq ans, à s'imposer dans les entreprises, venant même remplacer les téléphones mobiles et assistants personnels. Il faut dire qu'en plus d'être des téléphones accomplis, ces terminaux offrent tous des fonctions avancées d'accès à Internet aux messageries web (la plupart permettent d'envoyer des e-mails et de les recevoir en temps réel en mode push) et abritent le meilleur des technologies mobiles (3G voire 3G+, wi-fi, Bluetooth, GPS...), tout en étant capables d'accueillir d'autres applications. Mais qu'est-ce qui différencie un smartphone d'un PDA communiquant? «Pour faire simple, un smartphone correspond à un téléphone doté d'un clavier et incluant des fonctions avancées de communication, tandis qu'un PDAphone serait plutôt un pocket PC, sans clavier, mais avec un écran tactile et intégrant des fonctions de communications», explique Michel Bonetti, directeur des ventes opérateurs EMEA et France de Palm. «Mais la tendance est d'adopter la seule dénomination «smartphone» pour ces appareils hybrides qui ont pris le meilleur des deux mondes», ajoute Jérémy Werner, chef produit iPaq chez HP France. Et ces terminaux «bons à tout faire» seraient même en passe de détrôner les téléphones mobiles classiques. «Ce marché croît deux fois plus vite que celui des mobiles, et les analystes prévoient une croissance annuelle de 30% sur les quatre prochaines années», souligne Frédéric Tassy, directeur général de HTC France. Parmi l'éventail des modèles ultra-communicants à destination des professionnels, voici une sélection du cru 2008.

HTC TYTN II
Un «titan» made in Taïwan

Le fabriquant taïwanais HTC vient de présenter un nouveau smartphone professionnel: le TyTN II (prononcez Titan). Il se présente comme un Pocket PC communicant très complet. Cet appareil haut de gamme, qui fonctionne sous Windows Mobile 6 avec la technologie direct push e-mail, possède de nombreuses connectivités, le tout avec un processeur rapide et beaucoup de mémoire. Il vous permet de bénéficier d'une connexion Internet haut débit où que vous soyez dans le monde. A noter qu'il offre un clavier Azerty, ce qui n'est pas toujours le cas sur ces appareils conçus pour les marchés internationaux.

Principales caractéristiques:

Microsoft Windows Mobile 6 avec direct push e-mail, connectivité quadri-bande GSM, tri-bande 3G, GPRS, Edge, HSDPA [3G+] et HSUPA, processeur Qualcomm cadencé à 400 MHz, clavier coulissant Azerty, écran tactile inclinable 2,8 pouces QVGA, récepteur GPS, Bluetooth, wi-fi, 256 Mo de Rom et 128 de Ram... Poids: 190 g Prix HT sans abonnement: 626 Euros

TREO 500V
Le premier smartphone Windows Mobile 6 Standard de Palm

Palm étoffe son offre avec son premier smartphone tournant sous Windows Mobile 6 avec le Treo 500v. Cet appareil, très compact et proche de l'ergonomie d'un téléphone mobile classique, diffère fortement de ses prédécesseurs, les Treo 750v et 680. Exit l'écran tactile pour ce modèle (une première pour le constructeur!), le Treo 500v présente un clavier Qwerty complet en façade. Mariage réussi pour un appareil destiné à l'usage tant professionnel que personnel, il offre une caméra de 2 mégapixels et un emplacement microSD. Le Treo 500v intègre le Bluetooth 2.0, mais pas de wi-fi. Ce smartphone est disponible en deux couleurs: blanc ou noir.

Principales caractéristiques:

Windows Mobile 6 Standard, tri-bande GSM, Bluetooth, mémoire interne 256 Mo, mémoire amovible microSD, clavier Qwerty complet, appareil photo numérique 2 mégapixels... Poids: 120 g. Prix HT sans abonnement: 333 Euros

ASUS P750
Un modèle très complet conçu pour les professionnels

Pour les utilisateurs plébiscitant des terminaux , de forme monobloc (clavier numérique de mobile classique), Asus présente le terminal qui répond à leurs attentes. Baptisé P750, ce smartphone concentre toutes les technologies attendues sur ce type d'appareil. Tournant sous le système d'exploitation Windows Mobile (version 6 Professionnel), il est compatible avec les réseaux haut débit mobiles (GSM tri-bande, GPRS, Edge UMTS, 3G+), propose le push e-mail et intègre le wi-fi et un module GPS. Mais c'est surtout par ses fonctions professionnelles que ce smartphone se distingue, avec Word, Excel, PowerPoint, la numérisation des cartes de visite, les conversions horaires, la consultation des actualités... Le tout avec un poids et des dimensions raisonnables.

Principales caractéristiques:

Microsoft Windows Mobile 6 Professionnel, tri-bande [GSM 900/1800/1900), GPRS, Edge, HSDPA, push e-mail, Bluetooth, wi-fi, mémoire interne 256 Mo et de 64 Mo de SDRAM, mémoire amovible microSD, antenne GPS intégrée, appareil photo autofocus de 3 mégapixels... Poids: 130 g. Prix public conseillé: 584 Euros HT.

SAMSUNG 1780
Un smartphone haut de gamme très complet

Le constructeur sud-coréen débute l'année 2008 avec une nouveauté dédiée aux professionnels: le SGH-i780. Ce dernier, qui tourne sous Windows Mobile 6, offre tout ce que l'on peut attendre d'un smartphone: haut débit, mobilité (Bluetooth, wi-fi...), GPS, fonctions multimédias (lecteur M P3, appareil photo 2 mégapixels, baladeur vidéo...). LeSGH-i780 est doté d'un grand écran tactile et d'un clavier peu accessible. Néanmoins, l'intégration d'un joystick (touchPad) facilite la navigation dans l'interface.

Principales caractéristiques:

Windows Mobile 6 Professional, direct push e-mail, tri-bande GSM, GPRS, Edge, 3G et HSDPA, clavier numérique, Bluetooth, wi-fi, GPS, port mémoire microSD, appareil photo VGA, écran tactile de 2,55 pouces, clavier Qwerty, écran tactile TFT 2, 6 pouces et 65 536 couleurs... Prix HT sans abonnement: 450 Euros

HP IPAQ 914
Un smartphone ultra communicant pour rester connecté

Deux smartphones à retenir dans la série iPaq de HP: les HP iPaq 614 et 914. Si le premier, l'iPaq 614 Business Navigator, équipé d'un écran tactile de taille très confortable, reste plus proche d'un téléphone de par son format, le second, l'iPaq 914 Business Messenger, est équipé d'un véritable clavier Azerty avec un écran au format paysage. Les deux modèles embarquent une fonction téléphonie Edge/ UMTS/HSDPA et peuvent fonctionner en téléphonie VoIP grâce à leur connectivité sans fil wi-fi intégré. Ultra-communicants, ils fonctionnent sous Windows Mobile 6 Professional et sont dotés d'un puissant processeur à 520 MHz et de 128 Mo de mémoire interne. L'iPaq 914 fait office de GPS, lecteur MP3, lecteur vidéo, appareil photo 3 mégapixels.

Principales caractéristiques:

Windows Mobile 6Pro, push e-mail, quadribande GSM [850/900/1800/1900 Mhz), Edge, 3G et tri-bande HSDPA, wi-fi et Bluetooth, processeur à 520 MHz, 128 Mo de mémoire interne et port d'extension de type MicroSD, récepteur GPS intégré compatible A-GPS, clavier Azerty, appareil photo numérique 3 mégapixels... Poids: 146 g. Prix HT sans abonnement: 501 Euros

LG KS20
Proche du LG Prada version PDAphone

LG Electronics propose, pour les professionnels, son premier smartphone, le LG KS20, fonctionnant avec la dernière mouture du système d'exploitation pour smartphones de Microsoft, la version 6 [contre Symbian pour ses modèles précédents). D'un design proche du LG Prada, il a hérité de . sa finesse 0 2,8 mm) et de son écran tactile de 12,8 pouces. Parmi ses caractéristiques, on compte un processeur ARM cadencé à 400 Mhz, un écran QVGA, les connectivités Bluetooth et wi-fi et de nombreuses fonctions multimédias (baladeur, radio FM, appareil I photo de 2 mégapixels...). On regrettera l'absence de GPS.

Principales caractéristiques:

Windows Mobile 6, direct push e-mail, tri-bande GSM, GPRS, Edge, UMTS et HSDPA, processeur ARM à 400 MHz, module wi-fi et Bluetooth, écran de 2,8 pouces et résolution QVGA, mémoire interne de 120 Mo extensibles par Ecarte microSD, appareil photo de 2 mégapixels, lecteur multimédia... Poids: 95 g. Prix HT sans abonnement: 600 Euros

ETEN GLOFIISH M800
La star des smartphones

A peine le Glofiish X800 sorti des cartons, Eten présente son petit de frère, le Glofiish M800. Avec des caractéristiques similaires au premier (processeur Samsung à 500Mhz, GSM/Edge et UMTS/HSDPA, wi-fi, Bluetooth, GPS SIRF III avec A-GPS, Radio FM et port microSD...), ce nouveau-né intègre en plus un petit clavier complet coulissant comportant une quarantaine de touches, recette qui a fait le succès de son prédécesseur, le M700. Ce multimédiaphone aux caractéristiques gonflées se pose comme un conccurent sérieux du HTC TyTN II. Ses plus: sa batterie de haute capacité, son processeur, son écran VGA, son poids et son prix.

Principales caractéristiques:

Microsoft Windows Mobile 6 Professional. push e-amil, GSM quadri-bande, GPRS, Edge, HSPDA, Bluetooth, wi-fi, mémoire interne 256 Mo et 64 Mo de Ram, port d'extension microSD, processeur Samsung SC32442 cadencé à 500 MHz, écran VGA de 640 x 480, clavier Azerty, récepteur GPS intégré, appareil photo 2 mégapixels, radio FM... Poids: 178 g. Prix HT sans abonnement: 559 euros

SONY ERICSSON K660 Optimisé pour le Web

Dans la série de ses terminaux K, Sony Ericsson présente le K660, un mobile axé Internet. Embarquant un connéctivité HSPDA et Edge, il permet de surfer aisément sur Internet horizontalement au travers de son écran de 2 pouces, ses boutons de raccourcis dédiés, et son système de mise à jour de sites préférés Il intègre également Google Maps pour Mobile, un lecteur multimédia, un tuner FM, un appareil photo numérique, le Bluetooth ainsi qu'une carte mémoire de 256 Mo. Petite déception: aucun GPS à bord, ni de wi-fi! On l'aura compris, ce mobile a été exclusivement optimisé pour le surf en HSPDA.

Principales caractéristiques:

GSM 900/1800/1900, GPRS, Edge, UMTS, HSPDA, navigateur Internet, version mobile de Google Maps, Bluetooth, appareil photo 2 mégapixels, enregistreur vidéo, lecteur vidéo, lecteur MP3, radio FM... Poids: 95g. Prix non communiqué à ce jour.

BLACKBERRY CURVE 8320

Un terminal très complet

Le constructeur canadien RIM dévoile le BlackBerry Curve 8320. Appartenant à la gamme Curve, ce terminal reprend les principales caractéristiques et le même design que les précédents smartphones de la série, avec un écran QVGA non tactile et un clavier Qwerty complet. La nouveauté: le support de connéctivité wi-fi, une puce GPS intégrée, ainsi qu'un certain nombre d'améliorations logicielles (correcteur orthographique par exemple). Bien entendu, le BlackBerry Curve 8320 embarque la technologie push-mail. BlackBerry a su également implenter son terminal de capacités multimédias (lecteur multimédia et capteur photo de 2 mégapixels).

Principales caractéristiques:

Support de la connéctivité wi-fi, push-mail, fonctions de navigation GPS, correcteur d'orthographe, Bluetooth 2.0, mémoire de 64 Mo en interne, emplacement carte microSD, écran de 65 000 couleurs, 320 x 240 pixels d'affichage, appareil photo 2 mégapixels avec zoom numérique 5x... Poids: 111g. Prix avec abonnement Orange: 139 euros HT.

NOKIA E51
Ludique et polyvalent

Dans la gamme de ses mobiles professionnels, Nokia met en avant le E51, un terminal complet pour gérer à la fois activités professionnels et vie privée. Concrètement, ce smartphone mono-bloc très fin, qui fonctionne sous Symbian S60, est compatible haut débit mobile. Il permet de surfer sur Internet et de gérer ses e-mails grâce à la suite Nokia Intellisync Mobile. Dédié à la Voix sur IP, le E51 est compatible avec la très grande majorité des solutions VoIP d'entreprises. Il intègre une touche unique d'accés aux fonctions de gestion des données personnelles. Côté multimédia, il propose le Bluetooth stéréo, une radio FM, un lecteur MP3, un capteur 2 mégapixels et s'ouvre aux applications Windows Live.

Principales caractéristiques:

Symbian OS, quadri-bande GSM, GPRS, Edge, UMTS, HSPDA 3.6. connectivités wi-fi, Bluetooth et IrDA, écran 2 pouces QVGA (320 x 240 pixels) 16 millions de couleurs, 130 Mo de mémoire, port microSD, appareil photo 2 mégapixels, lecteurs audio et multimédia... Poids: 100g. Prix: 265euros HT.

Forfaits voix et données: les opérateurs multiplient les offres pour les professionnels

Les offres entreprises des opérateurs de téléphonie mobile s'avèrent beaucoup moins complexes que celles pour le grand public, que ce soient pour la voix ou pour la donnée», affirme Jean-Christophe Patat, directeur de MyTelecom/myADSL, distributeur de solutions télécom. Deux formules s'affichent généralement au menu des opérateurs: une grille tarifaire pour un usage fréquent (soit 10 Mo), et une autre pour une utilisation intense (30 Mo, 50 Mo ou illimité). Quels critères dès lors pour départager les offres des opérateurs? «La bataille sur les technologies de réseaux est toujours âpre, explique Jean-Christophe Patat. Néanmoins, la très majeure partie des usages sur un smartphone concernant le mail mobile, les entreprises n'ont pas forcément besoin à l'heure actuelle de très haut débit. Le choix se fera davantage sur les différences de tarifs une fois toutes les briques des offres assemblées (voix, données, options...) d'une part, et avantages tarifaires accordés par les opérateurs d'autre part.» Voici les principales offres des différents opérateurs.

SFR propose des formules pour usage modère ou intense

Pas d'offre tarifaire packagée «voix et données«entreprises chez l'opérateur SFR. «Ce qui intéresse les entreprises, c'est de pouvoir maîtriser leurs dépenses de communication, avec des offres claires et souples», explique Pierre-Yves Rallet, directeur du marketing du SFR Entreprises. Concrètement, l'opérateur permet aux entreprises d'accéder à leurs e-mails, sur leurs terminaux BlackBerry ou smarthphones (sous Windows Mobile), via l'adoption d'une offre venant en complément d'une ligne de téléphone SFR Entreprises déjà souscrite. La première démarche consiste donc à choisir un forfait «voix» en fonction des besoins de ses collaborateurs. L'entreprise pourra donc opter, selon le degré de mobilité de ses commerciaux, soit pour un forfait global pour l'ensemble de ses collaborateurs (Parc Global), soit pour une offre d'ajustement automatique du forfait individuel (Forfait ajustable), ou bien encore pour une offre parmi la gamme de forfaits convergents mobiles et fixes (gamme SFR One Solution). Vient ensuite la seconde étape: choisir l'offre de messagerie. SFR propose à ce titre deux formules: l'une pour un usage modéré comme la consultation des mails, et l'autre pour un usage plus intense comme la consultation de pièces jointes ou l'accès à des applications métier. La première permet d'échanger jusqu'à 10 Mo de données, par ligne et par mois (soit l'équivalent de 5 000 mails compressés à 2 Ko), pour un prix à partir de 9 euros HT (par mois et par ligne) dans le cas d'une messagerie hébergée, et de 19 euros HT (par mois et par ligne) pour un serveur de messagerie. Quant à la seconde, elle offre le transfert de 30 Mo de données (l'équivalent de 15 000 e-mails compressés à 2 Ko), elle est commercialisée à 25 euros HT (par mois et par ligne), dans le cas d'une messagerie hébergée, et à 30 euros HT (par mois et par ligne) pour un serveur de messagerie. Dans les deux formules, le Ko supplémentaire est facturé 0,001 euro HT.

Bouygues Telecom mise avant tout sur l'illimité

Chez Bouygues Telecom, les entreprises devront, comme pour SFR, procéder en deux étapes, puisque là encore l'abonnement à une offre «data» prend la forme d'une option à un abonnement voix déjà existant. «Il peut nous arriver ponctuellement de proposer des packages voix et données, souligne Luc Perraudin, responsable marketing chez Bouygues Telecom Entreprises, mais nous constatons néanmoins que les entreprises préfèrent rassembler elles-mêmes les briques de services.» L'éventail des forfaits et options concernant la «voix» est assez large chez Bouygues Telecom. Pour résumer, l'entreprise a le choix entre des forfaits individuels de 2 à 15 heures, des forfaits collectifs (un seul volume de communications à gérer pour tous vos collaborateurs) et des forfaits illimités avec des remises de 6 à 14%, selon le montant de la facture mensuelle. En ce qui concerne la souscription à une offre d'e-mails et d'Internet mobile, la tâche s'avère beaucoup plus simple. A noter tout de même que Bouygues Telecom scinde ses tarifs en fonction du type de terminal adopté par l'entreprise: BlackBerry ou smartphone tournant sous un système d'exploitation Windows Mobile. Deux grilles tarifaires sont ensuite proposées: un forfait de messagerie pour un usage «fréquent» commercialisé à 9 euros HT (par mois et par carte SIM) pour 10 Mo depuis un smartphone et pour 5 Mo depuis un terminal BlackBerry. Et un forfait de messagerie pour un usage «illimité» proposé à 19 euros HT (par mois et par carte SIM) pour 10 Mo depuis un smartphone et à 29 euros HT depuis un BlackBerry, et enfin à 9 euros HT depuis un téléphone i-mode. «Notre politique consiste à aller vers une simplification de l'offre en faisant disparaître progressivement les paliers et à pousser l'illimité», conclut Luc Perraudin.

Orange offre le plus large éventail de forfaits

Orange est sans doute l'opérateur qui vous proposera le plus large choix en termes d'abonnements. «Notre volonté est de donner le maximum de choix aux entreprises afin qu'elles puissent optimiser leur budget télécom, insiste Patricia Geniesse, responsable du département marketing data mobile du marché entreprises chez Orange Business Services. Plus le marché de la data mobile pour les entreprises se développera, et plus nous serons capables de segmenter nos offres pour répondre aux besoins des entreprises.» Mais à l'instar de ses deux concurrents, Orange propose des options «mail» venant se greffer à des forfaits voix déjà existants. Concrètement, l'entreprise pourra choisir pour la partie «voix» des forfaits individuels ou partagés. Ensuite, pour la partie messagerie, Orange répartit ses offres en fonction du type de messagerie (serveur d'entreprise ou messagerie hébergée) et du terminal (BlackBerry ou smartphone) adoptés par l'entreprise. Dans le cas d'une messagerie hébergée, il faudra compter 19 euros HT (par mois et par collaborateur) pour 15 Mo depuis un BlackBerry et 15 euros pour 15 Mo depuis un smartphone. Dans celui d'un serveur d'entreprise, le tarif sera de 24 euros pour 15 Mo depuis un BlackBerry et de 15 euros pour 15 Mo depuis un smartphone. Si 15 Mo s'avèrent suffisants, Orange propose tout de même aux entreprises dépassant un certain volume de données de basculer automatiquement vers une option à 50 Mo (entre 23 et 33 euros HT selon l'option mail). Petit plus par rapport aux autres opérateurs: en sus des forfaits voix partagés, Orange propose, pour 6 euros HT par mois, un forfait mail global, appelé «le mail partagé», à répartir entre les collaborateurs. En clair, chaque collaborateur se voit attribuer un forfait de 5 Mo, et les surconsommateurs peuvent utiliser le volume de données restant des sous-consommateurs. Par ailleurs, Orange est le seul à afficher une offre couplée «voix et mail». L'entreprise optant pour ce «forfait performance mail» peut ainsi choisir un forfait voix parmi 7 offres (de 3 à 20 heures incluant 15 SMS et 15 Mo de trafic), pour un tarif compris entre 54 et 150 euros HT par mois.

Comprendre les différentes normes

GSM, GPRS, Edge, UMTS, HSDPA... il est souvent difficile de s'y retrouver dans la multitude des normes techniques de transmission de la téléphonie cellulaire. D'autant qu'aujourd'hui, on parle surtout de 3G, voire de 3G+, ce qui complexifie encore un peu plus l'offre commerciale des opérateurs. Pour s'y retrouver, il faut comprendre que la norme GSM, celle de base qui équipe tous les téléphones mobiles, correspond à de la 2G (la 1G étant l'antique système Radiocom). Le GPRS correspond à de la 2,5G et l'Edge à de la 2,75G, l'UMTS à la 3G et le HSDPA à la 3G+. Concrètement, plus vous utilisez un réseau fort (en «G»), plus vite vous pourrez surfer ou télécharger un mail.

Pierre-Yves Rallet, directeur marketing SFR Entreprise

«Les entreprises attendent des offres claires et souples.»

Luc Perraudin, responsable marketing Bouygues Telecom Entreprises

«Les entreprises préfèrent rassembler elles-mêmes les briques de services.»

Les operateurs virtuels: une alternative aux acteurs classiques?

Futur Télécom, Coriolis, Debitel, Neuf Cegetel... autant d'acteurs qui interviennent aussi sur le segment entreprises du marché de la téléphonie mobile. Ces opérateurs virtuels, aussi appelés MVNO (Mobile Virtual Network Operators], ne possèdent pas d'infrastructures réseaux en propre, mais s'approvisionnent auprès d'un opérateur tiers pour offrir des services de téléphonie mobile sous leur propre marque. Si le marché des MVNO grand public connaît un succès grandissant, celui de l'entreprise commence à pointer son nez. «Les opérateurs mobiles, plutôt généralistes, se concentrant sur les grandes entreprises, n'ont pas toujours le temps ni les ressources de répondre aux besoins spécifiques de toutes les TPE et PME, explique Ramzi Saïdani, consultant en téléphonie mobile. La recette des MVNO consiste donc le plus souvent à jouer la carte de la proximité en termes de distribution et/ ou à se positionner auprès d'elles en guichet unique, non seulement pour l'ensemble de leurs besoins en téléphonie (fixe ou mobile), mais aussi pour d'autres services tels que l'accès à Internet, l'hébergement Web, la sauvegarde de données, la location de matériel, etc.» PME & TPE ne doivent pas s'attendre, auprès des MVNO, à des prix sensiblement inférieurs à ceux des grands opérateurs en place, mais elles peuvent trouver leur intérêt dans des offres élargies et plus adaptées à leur métier.

Jean-Christophe Patat, directeur de MyTelecom/my ADSL

«Le choix des professionnels se fera surtout sur les tarifs.»