Mon compte Devenir membre Newsletters

Restitution des véhicules : “le” service à valeur ajoutée

Publié le par


Les services autour de la restitution des véhicules connaissent un fort développement auprès des loueurs. Il s'agit, en effet, d'un moment fort de la relation entre l'entreprise et son loueur. Ces derniers s'attachent donc à faciliter cette étape. Diac Location, filiale LLD de Renault Par c Entreprise, vient ainsi de lancer un outil gratuit d'enregistrement automatique de restitution. « Au lieu de nous envoyer par courrier le procès-verbal de restitution, l'enregistrement s'opère via le Net, souligne Richard Bouligny, di recteur général adjoint de Renault Parc Entreprise. Cette procédure en temps réel permet la facturation immédiate des éventuels frais de restitution pour éviter les litiges et d'arrêter les prélèvements des loyers. » GE Fleet Services inaugure aussi, de son côté, un nouveau service. Compris dans son offre LLD, il est baptisé “photo expertise” . Objectif ? Rendre la restitution plus claire. « Dorénavant, tous nos clients peuvent apprécier de visu l'état des véhicules restitués par leur s conducteur s , annonce Arnaud Muller, directeur marketing GE Fleet Services France. Une société d'expertise indépendante – Macadam – garantit l'impartialité à nos clients. » Concrètement, pour l'utilisateur, rien ne change : il ramène son véhicule dans la concession et signe le procès-verbal de restitution. Le loueur prévient alors Macadam qui dépêche un expert sur place pour prendre les photos de la voiture sous 48 heures. Le gestionnaire de la flotte bénéficie ainsi d'une réelle visibilité sur l'état du véhicule restitué. La série de clichés est, en effet, suffisamment détaillée pour mettre un terme aux points de litige. Le préjudice à la revente, éventuellement facturé par le loueur, devient ainsi plus compréhensible. Autre inconvénient de la restitut ion, le conducteur doit très souvent se rendre dans une concession pour déposer son véhicule puis dans une autre pour récupérer son nouveau modèle. Pour peu qu'il ait changé de marque, la perte de temps est considérable. Le loueur Parcour s annonce donc pour l'année prochaine l'arrivée d'un service de livraison du véhicule, y compris si celui-ci n'est pas loué par ses soins. « Cette prestation existe déjà, mais nous la développons au niveau national. Cela nécessite la présence d'un convoyeur dans chacune de nos agences », souligne Jérôme Munck, directeur commercial. Ce service ne donnera pas lieu à une facturation isolée, mais sera compris dans le prix du contrat. Même si celui-ci a légèrement augmenté. Concrètement, le convoyeur prend rendez-vous avec le collaborateur sur son lieu de travail, lui livre son nouveau véhicule et repart au volant de l'ancien qu'il ramène chez Parcours. « Si la voiture ne nous appartient pas, nous prévenons son propriétaire – la marque ou le loueur concurrent – qu'elle est disponible dans nos locaux », précise Jérôme Munck. Bref, l'utilisateur ne s'occupe de rien. Chez Aon Auto, un service de convoyage verra également le jour l'année prochaine. Explications de Xavier Bénard, responsable du développement des services : « Nombreux sont nos clients qui souffrent d'un turn-over élevé. Or, la restitution d'un véhicule en cours de contrat coûte cher. Nous nous proposons donc de récupérer ce dernier, de le nettoyer et de le mettre à disposition d'un autre collaborateur même s'il réside dans une autre ville.» Ce service déployé dans toute la France sera commercialisé soit sous la forme d'un abonnement, soit à l'événement avec refacturation des coûts au réel. Les tarifs, non-communiqués, varieront selon le nombre de kilomètres à parcourir. Enfin, depuis février dernier, Athlon Car Lease offre, lui, gratuitement à ses clients un service de diagnostic de prérestitution. « Notre idée, commente Philippe Soubiran, responsable marketing, est d'être proactif en proposant, à côté de la photo-expertise, un diagnostic trois mois avant la date de restitution. » Cela permet au chef de parc de connaître l'état exact du véhicule et d'anticiper les réparations nécessaires.

Les voitures d'occasion arrivent sur le marché

Depuis un an et demi, un nouveau loueur, Véolease, propose sur le marché des formules de LL D de véhicules d'occasion. « Un véhicule neuf perd entre 12 et 25 % de sa valeur dès son immatriculation, en louant des véhicules d'occasion, nous permettons à nos clients de bénéficier d'un prix d'acquisition plus bas et donc de formules de location jusqu'à 30 % moins chères », explique Claude Burette, président de Véolease. Le loueur, qui a passé des accords avec les grands concessionnaires et avec les marques dans toute l'Europe, s'engage à livrer les véhicules choisis sous quinze jours. Il s'agit d'occasions récentes, âgées de 0 à 15 mois et affichant au compteur moins de 17 000 km. « Elles ont servi de véhicules de présentation dans les concessions ou sont des voitures fournies par les marques à leurs collaborateurs », précise Claude Burette. L'offre de contrat de location longue durée réunit tous les services classiques avec l'entretien – garanti dans les réseaux des marques – les pneumatiques, la carte essence, le badge de Télépéage, etc.

Télépéage : suivez le “t”

Inclu habituellement dans les cartes de carburant, l'abonnement au télépéage autoroutier, LiberT, arrive en solo sur le marché de la LL D. Le badge se fixe sur le pare-brise et facilite le péage sur toutes les autoroutes de France. Avec à la clé, un gain de temps appréciable (plus d'arrêt pour prendre de ticket ou pour régler son trajet), grâce à un passage sur des voies réservées (signalées par un “t” orange). L'objectif des loueurs est double : permettre aux clients non affiliés à une carte de carburant, d'une part, d'en profiter et, d'autre part, d'intégrer les coûts à leur facture mensuelle. GE Fleet Services a lancé son badge en avril, suivi par Arval. Le service est en phase de lancement chez Athlon Car Lease qui a signé un accord avec APRR (Autoroute Paris-Rhin-Rhône). Facturé pour le même prix que l'achat direct auprès de la société d'autoroute, le loueur a notamment obtenu que ses clients n'aient pas à verser la caution exigée par la société d'autoroute en vente directe pour délivrer le badge. AL D Automotive négocie, de son côté, un accord avec les sociétés d'autoroute. Les autres loueurs devraient suivre courant 2007.