Recherche
Se connecter

Sage crée un institut pour se rapprocher des patrons de PME

Publié par le

Avec l'Institut Sage, l'éditeur de solutions de gestion d'entreprise souhaite aider les patrons de PME à mieux développer leur affaire. Grâce à cette structure, Sage renforce sa présence auprès des entrepreneurs.

  • Imprimer
L'Institut Sage est ouvert à tout entrepreneur désireux d'échanger sur des thématiques concernant le développement de sa société. L'inscription se fait en ligne, gratuitement.

L'Institut Sage est ouvert à tout entrepreneur désireux d'échanger sur des thématiques concernant le développement de sa société. L'inscription se fait en ligne, gratuitement.

«Il manque aux entrepreneurs un véritable lieu de dialogue libre et indépendant, hors des cadres représentatifs habituels, afin qu'ils y trouvent des conseils utiles à la croissance de leur activité.» Ces propos ne sont pas tenus par un responsable du Medef mais par Pascal Houillon, le président de l'éditeur de logiciels de gestion Sage France. Et il ne s'agit pas d'une simple prise de position: sa société a, en effet, décidé d'apporter une réponse à ce problème en créant de toutes pièces l'Institut Sage. Un espace de rencontres et de débats pour les entrepreneurs, dont l'objectif est d'oeuvrer au développement des PME françaises.

Au sein de cette structure, experts, universitaires, sociologues et économistes pourront échanger avec des entrepreneurs lors d'événements ou sur le forum du site internet. La première soirée, qui s'est tenue le 23 septembre dernier au Salon des Miroirs à Paris, a ainsi permis d'aborder le thème de la reprise de sociétés devant une centaine de patrons de PME et de spécialistes. Point important, l'Institut Sage n'est pas réservé aux clients de l'éditeur. Il est ouvert à tout entrepreneur désireux d échanger et d'apprendre sur des thématiques diverses concernant directement le développement de sa société. L'inscription, gratuite, se fait en ligne sur le site www.institut-sage.fr. L'éditeur ne fait pas pour autant dans la philanthropie. «Notre volonté est que les PME puissent se développer. Plus celles-ci parviendront à grossir et plus nous pourrons leur vendre des logiciels de gestion, confie Pascal Houillon. Cet institut doit leur permettre de trouver des réponses à leurs problèmes et donc de prospérer, ce qui nous assure en retour des perspectives de business...» C'est donc un pari à long terme que fait Sage, qui compte également renforcer sa connaissance clients. En effet, lui-même PME il y a dix ans, l'éditeur a aujourd'hui de plus en plus de mal à bien cerner les problématiques des petites et moyennes entreprises. En parallèle de l'enquête annuelle, menée auprès de 60 000 sociétés afin de connaître leurs attentes et l'évolution de leur activité, Pascal Houillon souhaite donc, via cet institut, multiplier les occasions de contacts avec les décideurs au sein des PME. «Nos commerciaux et nos techniciens sont en relation permanente avec les utilisateurs de nos solutions. Toutefois, nous manquons d'informations sur ce que pense le décideur, ses désirs, ses ambitions, confie-t-il. Pouvoir échanger dans un espace neutre avec lui ne peut qu'être bénéfique pour Sage et nous permettre de garder à l'esprit la réalité du terrain.»

L'éditeur prévoit d'injecter dans ce projet environ 400 000 euros tous les ans, et ne vise pas à gagner à tout prix de la notoriété avec cette structure. Avec 500 000 clients, l'entreprise est déjà largement connue. Toutefois, Pascal Houillon souhaite associer l'image de Sage à celle d'une société capable d'accompagner les PME françaises dans leur développement et non plus apparaître comme un simple éditeur de solutions informatiques.

Repères

Sage
Activité
Edition de solutions de gestion d'entreprise
CA 2007
281 millions d'euros
Effectif
2 400 personnes
Force de vente
240 personnes

L. BA.

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Pourquoi Internet ne tuera pas le point de vente
Stratégie commerciale
Pourquoi Internet ne tuera pas le point de vente

Pourquoi Internet ne tuera pas le point de vente

Par Aude David

Si les grandes surfaces sont encore loin d'avoir disparu, la grande distribution affronte en ce moment de nombreuses difficultés. Pourtant, [...]

5 idées reçues sur la tarification dynamique
Stratégie commerciale
5 idées reçues sur la tarification dynamique
vege - stock.adobe.com

5 idées reçues sur la tarification dynamique

Par Pierre Hébrard, fondateur et CEO de Pricemoov

La tarification dynamique consiste à ajuster ses prix à la hausse ou à la baisse en fonction du contexte d'achat. Cependant, les idées préconçues [...]

Les managers connaissent-ils vraiment la stratégie de l'entreprise ?
Stratégie commerciale
Les managers connaissent-ils vraiment la stratégie de l'entreprise ?

Les managers connaissent-ils vraiment la stratégie de l'entreprise ?

Par Aude David

Pour donner une vision à ses équipes et les faire adhérer à la stratégie de l'entreprise, les managers sont un maillon absolument indispensable. [...]

[Tribune] Qui paye le prix de la livraison gratuite?
Stratégie commerciale
[Tribune] Qui paye le prix de la livraison gratuite?

[Tribune] Qui paye le prix de la livraison gratuite?

Par Michael S. Levy (Deliver.ee)

La livraison gratuite, proposée par les principaux pure players e-commerce pour dominer le marché, oblige les autres à s'aligner sur ce modèle [...]