Mon compte Devenir membre Newsletters

Spie crée son univers virtuel pour mieux expliquer ses métiers

Publié le par

Chaque année, Spie doit recruter près de 3 000 collaborateurs. L'entreprise a donc lancé un site web en 3D pour séduire les jeunes diplômés.

Embarquer dans un hélicoptère à destination d'une plateforme pétrolière, intervenir dans une centrale nucléaire, assister à l'assemblage d'un avion de ligne, voyager à la vitesse de la lumière dans une fibre optique... Bienvenue dans l'univers de Spie! Très orientée BTP, la société souhaite mettre en avant l'immense palette de ses métiers, parfois complexes à appréhender. Pour cela, l'entreprise vient de lancer un site web (www.myspie.eu) conçu entièrement en 3D et reprenant l'univers des jeux vidéo. «C'est la clé de voûte de la stratégie globale d'e-communication de Spie, qui tend à différencier fortement l'entreprise de ses concurrents», indique Pascal Omnes, directeur de la communication de Spie. Mais si le site constitue un monde virtuel, c'est avant tout dans le but d'apparaître attractif aux yeux des jeunes diplômés dont l'entreprise a besoin. Chaque année, Spie recrute 3 000 collaborateurs, dont près de la moitié sont des responsables d'affaires ayant un profil commercial. Ainsi, après chaque visualisation d'un clip en 3D, il est possible de postuler en ligne ou de consulter les offres d'emploi du groupe. Plébiscité en interne, ce site devrait rapidement trouver d'autres applications, comme servir d'outil d'aide à la vente pour les commerciaux. Il offre en effet la possibilité de présenter des documents corporate et des plaquettes commerciales de manière interactive. Il permet aussi de proposer aux clients, via un accès sécurisé, une présentation de leur projet en 3D... De quoi rentabiliser au mieux un site dont le budget tourne autour des 200 000 euros!

Repères Spie

Activité Génie électrique, mécanique et climatique, énergie, communications et infrastructures.
CA 2007 monde 3,5 milliards d'euros
Effectif monde 27 000 personnes
Force de vente France Une centaine de personnes