Recherche
Se connecter

Stratégie e-commerce,.Chienne de marque ! 1/4

Publié par le

Pour sortir de l’anonymat du web, il faut réussir à imposer une véritable marque. C’est-à-dire un nom qui sera connu d’un large public, y compris de ceux qui ne sont pas clients. Comment y parvenir ? Pas forcément avec des millions de francs de publicité. L’investissement doit être à la fois plus mesuré et plus calculé, mixant intelligemment off line et on line dans une vision stratégique.

  • Imprimer

Sur internet, on compte en années-chien. Comprenez : une année web équivaut à sept ans pour une entreprise qui opère dans le monde réel. Tout va tellement plus vite chez les dotcoms qu’elles sont obligées, si elles ne veulent pas finir dans la rubrique “chiens écrasés” des magazines économiques comme les Boo et autres Dressmart en faillite, de créer et d’imposer leur marque en une année quand leurs aînées peuvent utiliser presque une décennie. Résultat : il n’est pas rare de voir les start-up flamber jusqu’à 60 % du budget alloué par les capital-risqueurs en quelques semaines. Les “point com”, “point fr” et toutes les autres “point quelque chose” font comme les grandes et jettent leurs millions dans des spots télé, radio, des encarts presse et des affichages sur les murs du métro. Mais voilà, quelques mois plus tard, les visiteurs ne se sont pas transformés en clients et notre dotcom, ne lui en déplaise, n’est pas devenue le nouveau L’Oréal du monde virtuel. La cigale, c’est bien connu, se trouva fort dépourvue lorsque la bise fut venue… Car pour créer, installer et imposer une marque sur le web, rien ne sert de dilapider n’importe comment son pécule. Mieux vaut commencer par trouver un nom intéressant et lui associer un vrai logo qui seront l’identité du site. Après, bien sûr, il faut communiquer mais pas tous azimuts. Ciblez ! Et mélangez le off line original aux possibilités immenses qu’offre le web : n’oubliez pas qu’internet, c’est avant tout la force d’un réseau où le bouche à oreille est démultiplié. Les exemples de réussites présentées dans ces pages ne montrent pas autre chose. Toutes les entreprises qui se sont imposées sur le web ont développé une stratégie de marque dès le départ. Mais une stratégie pensée, réfléchie, malgré la course de vitesse dans laquelle, comme leurs concurrents, elles étaient prises. Un train d’enfer qui ne doit pas empêcher une réflexion sur le long terme, condition sine qua non pour vivre beaucoup d’années-chien ! Sommaire Beaucoup de sites mais peu de marques Le nom, c’est l’identité d’une marque Protéger son nom et sa marque

Dossier réalisé par Frédéric Thibaud

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Comment Eni a gagné en productivité grâce à la digitalisation de ses forces de vente
Stratégie commerciale
Comment Eni a gagné en productivité grâce à la digitalisation de ses forces de vente
Réginald Thiébaut, directeur commercial d'Eni France

Comment Eni a gagné en productivité grâce à la digitalisation de ses forces de vente

Par Aude David

Pour mener une prospection plus ciblée, cerner rapidement les bons interlocuteurs et mieux se positionner les appels d'offres, Eni gas & power [...]

Éram, fou de personnalisation
Stratégie commerciale
Éram, fou de personnalisation

Éram, fou de personnalisation

Par Dalila Bouaziz

Réinventer l'expérience client, un leitmotiv pour le chausseur de 90 ans, qui mise sur les innovations en magasin comme sur le Web. L'achat [...]