Mon compte Devenir membre Newsletters

Tourisme d'affaires : Comment obtenir l’adhésion de tous ?

Publié le par

Utilisateur de talents Cela va sans dire, chaque être humain est unique. Ce n’est pas parce qu’il fait partie d’une force de vente qu’il doit être considéré sur un plan collectif et non en qualité d’individu. Si vous désirez faire adhérer la cible au séminaire, il est impératif de connaître CHAQUE participant : son âge, son penchant ou non pour les activités sportives, ses passions, etc., mais aussi sa personnalité.Prenez en compte ces données dans l’élaboration du programme. Pour n’exclure personne, multipliez les activités (sports et culture), sachez utiliser les talents de chacun. Par exemple : les passionnés de photos, répartis dans chaque équipe, peuvent faire d’excellents reportages mis en compétition au cours de la soirée. Composez également des équipes hétérogènes et équilibrées. Unissez, dans un même team, des “têtes et des jambes”, des jeunes et des seniors, des hommes et des femmes, de nouveaux entrants et des éléments du middle management, etc. Choisir l’esprit de compétition Les acteurs du marché préconisent d’instaurer une compétition entre les participants, dans le but de les impliquer. Plusieurs animations s’y prêtent : olympiades, chasses au trésor, courses de kart par équipe, etc. Petit bémol : les commerciaux, et plus généralement les salariés internes de l’entreprise, se prêtent plus facilement à cet exercice qu’une population de clients ou prospects. Jouer la dynamique de groupe Tous les spécialistes s’accordent à le dire, il n’y a pas d’adhésion sans dynamique de groupe. Pour la générer, l’entreprise doit accepter de libérer du temps pour l’animation. Lui consacrer trois heures est insuffisant. Prévoir une journée assure un meilleur résultat. Il est également conseillé de conduire les participants en “terrain inconnu”. Un terrain sur lequel ils n’ont plus de repères mais se sentent en sécurité, comme le sport aventure par exemple. Enfin, tous les participants doivent se sentir utiles à leur équipe. Liberté, liberté chérie Ne programmez jamais une seule activité. Procédez à un melting-pot au sein duquel tous les séminaristes auront le loisir de s’exprimer. Autre conseil : ne soyez pas élitiste dans le comptage des points. Laissez la liberté aux participants de rater des épreuves sans pénaliser irrémédiablement leur équipe. Ils seront ainsi plus enclins à jouer le jeu, à se faire confiance. Faire partager le suspens Enfin, provoquer l’adhésion de tous, c’est également savoir tenir en haleine les participants tout au long des épreuves. Ne pas donner l’impression qu’en deux étapes, le tour est joué. Faites-leur faire des paris sur les équipes qui monteront sur le podium et récompensez, en fin de journée, les bons pronostiqueurs, par exemple. Et puis, pour ne pas dire surtout, faites confiance aux animateurs dont le métier consiste à cerner la psychologie de chaque participant et à mettre tout en œuvre pour les impliquer !

Jeu des 4 familles Sports mécaniques. Pour renforcer l’esprit de compétition et l’individualisme, optez pour les “immortels” kart, quad ou F1. Un raid en 4 x 4 implique un esprit d’équipe entre le conducteur et ses passagers. Un peu d’audace. Vaincre sa peur, aider les autres, contrôler ses émotions est la résultante d’activités comme la tyrolienne, la descente en rappel, la varappe, etc. Thalasso. Vaincre le stress, abattre les frontières qu’impose la hiérarchie (tous en peignoir) favorise la concentration. Plus tête que jambes. Initiation à l’œnologie, tournage de film, peinture, tour du monde sur internet sont des activités praticables par tout un chacun. À intégrer avec parcimonie dans les “olympiades”, pour les réfractaires au sport.

Mot clés :

N.B.