Mon compte Devenir membre Newsletters

Un ordinateur personnel pour tous !

Publié le par

Vivendi, le Crédit Lyonnais et d’autres ont initié des programmes d’équipement de leurs collaborateurs en matériel informatique personnel et connexion Internet.

Sur les 105 000 collaborateurs que compte le groupe Vivendi, 86 000 possèdent désormais un micro-ordinateur personnel. Un an plus tôt, ils étaient sans doute quelques centaines, au plus quelques milliers. Entre ces deux “photographies” du niveau d’équipement des collaborateurs du groupe, Jean-Marie Messier a lancé l’opération NetGener@tion. Le principe ? Pour 3 euros (19,68 francs) par mois, pendant trois ans, les collaborateurs du groupe ont pu acquérir (dans le cadre de la loi de finance 2001, lire encadré) un ordinateur personnel PC multimédia Hewlett-Packard ainsi que ses périphériques : une imprimante couleur, une connexion à Internet (par le portail Vizzavi de Vivendi) illimitée, une assistance téléphonique, un guide de formation interactive, etc. Le groupe Vivendi n’est pas le seul à s’être engagé sur cette voie. Le Crédit Lyonnais mène actuellement une opération intitulée “Aide à l’équipement informatique et à l’accès à Internet” (encadré ci-dessous).

À usage personnel

Ces deux opérations, aussi différentes soient-elles en termes de mécanisme et de conditions d’application, se ressemblent toutefois dans l’esprit qui les anime. « Le but du Crédit Lyonnais est de donner à ses collaborateurs les moyens de se familiariser aux nouvelles technologies. Notre objectif est culturel, et en aucun cas opérationnel », précise Pierre Prével, responsable du secteur “nouvelles technologies appliquées à la formation et aux compétences”, au Crédit Lyonnais. Du matériel « à usage strictement personnel et familial », insiste-t-on chez Vivendi. Une précision de taille, que l’on retrouve dans le discours de lancement de l’opération de Jean-Marie Messier, ainsi que sur les brochures de présentation, sur lesquelles on peut lire : “Votre entreprise s’est engagée à ne pas vous demander d’effectuer des tâches professionnelles à l’aide de ce matériel”.

Retour sur investissement

Travail à domicile, formation le soir et le week-end, gain de performance au bureau, etc. Pour une entreprise, la tentation d’équiper ses collaborateurs avec ces objectifs en tête est grande. Mais le terrain est glissant. Trop pour qu’une entreprise s’y aventure. « On formera sans doute différemment demain, mais toujours pendant le temps de travail », souligne Pierre Prével, du Crédit Lyonnais. Pour autant, celles qui ont pris ce type d’initiatives peuvent raisonnablement espérer un “retour sur investissement”. Ainsi équipés, les collaborateurs sont assurément aux faits des nouvelles technologies. Un argument de poids, compte tenu de l’intrusion grandissante du Web dans toutes les fonctions de l’entreprise : recrutement, formation, réservation de billets d’avion, reporting, recherche d’informations, etc. Sans compter qu’une telle opération se prête bien au jeu de la communication, en interne, mais aussi en externe. Elle offre, en effet, aux employeurs, l’opportunité de soigner leur image vis-à-vis des candidats au recrutement. Et de se présenter aux yeux du grand public – inévitablement consommateur final – comme citoyennes et responsables.

Témoignage

Pierre Prével, responsable du secteur “nouvelles technologies appliquées à la formation et aux compétences”, au Crédit Lyonnais. « Les commerciaux sont, semble-t-il, très sensibles à notre offre. » Depuis le 1er septembre et jusqu’à la fin octobre, le Crédit Lyonnais mène, auprès de ses 31 000 collaborateurs de la SA Crédit Lyonnais, en activité en France métropolitaine, une action intitulée “Aide à l’équipement informatique et à l’accès à Internet”. La banque a proposé à ses équipes d’acquérir du matériel informatique de qualité à des prix négociés. L’offre porte sur dix modèles, fixes ou portables. « Il n’est pas question de mélanger vie privé et vie professionnelle, explique Pierre Prével. Notre objectif est d’aider nos collaborateurs à mieux appréhender les nouvelles technologies et, surtout, de les sécuriser, du début à la fin. Un sondage réalisé en interne avait, en effet, mis en évidence ce qu’ils redoutaient dans la phase d’équipement, à savoir le déballage du matériel, l’installation des logiciels, etc. » Le Crédit Lyonnais a donc volontairement mis l’accent sur les services gratuits : extension de garantie (183 euros, 1 200 francs, pour une extension de garantie sur 3 ans) et garantie sur site, offre d’accès à Internet, installation (facturée, en temps normal, 120 euros, 800 francs), deux heures environ de formation à domicile, financement, etc. Avec raison, semble-t-il, puisque, dès le lancement de l’opération, des centaines de mails parvenaient aux initiateurs du projet et que les premières commandes arrivaient.

À RETENIR _ Plusieurs formules sont possibles : vous pouvez offrir un ordinateur, demander une faible participation, ou négocier un tarif compétitif pour vos équipes. _ Ne l’envisagez pas comme un moyen de former ou de faire travailler vos collaborateurs à domicile. _ En revanche, ce type d’opération est l’occasion, pour vous, de peaufiner votre image d’entreprise “citoyenne et responsable”.