Mon compte Devenir membre Newsletters

Un site vitrine pour séduire ses futurs collaborateurs

Publié le par

Recruter directement sur son site Web constitue une bonne opportunité pour trouver des candidats motivés. Une pratique qui se développe de plus en plus.

L''an passé, L''Oréal a recruté près de 2 000 cadres : c''est dire que l''entreprise de cosmétiques est un très gros pourvoyeur d''emplois. Et si le groupe passe des petites annonces classiques dans la presse et sur les sites spécialisés, il a également mis en place une arme redoutable pour séduire ses futurs collaborateurs : un site corporate* qui, outre les informations d''ordre financier ou institutionnel, décrit précisément les types de postes à pourvoir. L''intérêt ? La forte notoriété de L''Oréal permet au site de générer un important trafic (350 000 visiteurs par mois), donc de recevoir un grand nombre de candidatures offrant, par conséquent, un large choix d''excellents profils. « En 2000, nous avons reçu 33 000 candidatures via Internet, précise Maïté Cristiani, responsable de l''e-recrutement au sein du groupe. Cette année, nous en attendons environ 60 000. » Des chiffres qui montrent bien l''intérêt pour une entreprise de mettre en ligne un site “vitrine” présentant l''activité, l’actualité du groupe et les emplois recherchés. D''autant qu''un candidat qui postule sur le site corporate est souvent une personne motivée et intéressée par la philosophie de l''entreprise. C''est également un bon moyen de se constituer un fichier de collaborateurs potentiels à contacter en cas de besoin car, comme le notent les auteurs d''une étude réalisée par Axance en mai dernier, « les utilisateurs n''hésitent pas à déposer leur candidature sur les sites d''entreprise, même si aucune annonce ne correspond à leur profil. Ils espèrent ainsi que l''entreprise les recontactera en cas de besoin. » Un support réactif et plébiscité Selon cette même étude, on estime qu''un tiers des entreprises françaises ont inclus sur leur site une rubrique “ressources humaines”. Parmi elles, on trouve essentiellement une flopée de grands groupes, à l''instar de BNP-Paribas, Vizzavi, Siemens ou Hewlett Packard. Ce dernier dispose d''un site corporate sur lequel il passe des petites annonces régulièrement. Et avec succès : « Aujourd''hui, explique Nathalie Roche, responsable du programme partenaires de Hewlett Packard, l''e-recrutement est ce qui marche le mieux, même pour les stages. C''est en effet un bon support, très réactif et fortement plébiscité par les candidats, qui ont désormais acquis le réflexe Web. Il ne faut toutefois pas le considérer comme un support qui se suffit à lui-même. » En effet, un site vitrine ne dispense pas de passer des petites annonces dans la presse ou sur d''autres sites comme cadremploi.fr, monster.fr ou cadresonline.com. Ces autres vecteurs bénéficiant d''un trafic plus important qu''un site corporate, ils sont bien adaptés à un besoin urgent ou ponctuel. De plus, les personnes en recherche d''emploi se rendent régulièrement sur ces sites pour vérifier les nouveautés, ce qu''ils ne font pas forcément sur un site d''entreprise. Des alternatives pour les PME Autre inconvénient d''un site corporate : son coût élevé. Confidentiel, mais « loin d''être négligeable », reconnaît-on chez L''Oréal. Car, pour être efficace, le site d''une entreprise doit être constamment enrichi. « De plus, ajoute Maïté Cristiani, si on veut un site digne de ce nom, il faut mettre en place des procédures de traitement des candidatures. » Et automatisé ou manuel, cela coûte cher. Enfin, il faut pouvoir créer du trafic sur le site, ce qui suppose de prévoir des actions de communication qui, là encore, nécessitent un budget. C''est pourquoi les sites vitrine pour recruter de futurs collaborateurs sont plutôt réservés aux grands groupes. Conscient de cette difficulté de recrutement pour les plus petites structures, Hewlett Packard a donc pris une initiative originale en proposant à ses partenaires revendeurs de mettre sur son site leurs offres d''emploi. « Pour eux, il n''est pas très facile de se faire connaître auprès des candidats », explique Nathalie Roche. Nous avons donc une rubrique “Nos partenaires recrutent”, à travers laquelle nous leur donnons un coup de pouce pour recruter leurs commerciaux. Par ailleurs, lorsque nous adressons un refus à un candidat ayant postulé chez nous, nous lui envoyons une liste de nos partenaires susceptibles d''être intéressés par son CV. » Par ailleurs, une PME souhaitant mettre en place son propre espace de recrutement, sans pour autant créer un site dédié, peut se faire héberger sur un site emploi généraliste. Monster, par exemple, propose une formule intéressante : outre la simple publication d''une offre, l''entreprise peut, sur des pages à ses couleurs, mettre en ligne une plaquette ou une vidéo de présentation. Une solution alternative qui revient à 6 098 euros par an, soit 40 000 francs environ. Bien plus économique et tout aussi efficace qu''un site corporate. (*) Site corporate : on l''appelle également site vitrine ou site d''entreprise. Il présente l''entreprise d''un point de vue “institutionnel”, son activité, ses résultats, sa philosophie et s''adresse en priorité aux futures recrues et aux actionnaires.

TEMOIGNAGE Maïté Cristiani, responsable du recrutement sur Internet pour le groupe L''Oréal « Cette année, nous devrions recruter 11 à 12 % de nos collaborateurs via Internet. » « Le site corporate a été créé dans l''optique d''augmenter notre notoriété et de séduire de nouveaux collaborateurs. Le groupe a commencé à recruter par ce biais dès 1997. L''année suivante, nous avons mis en place un formulaire en ligne, de façon à harmoniser le recrutement dans les différents pays où nous sommes implantés pour donner aux cinquante recruteurs du groupe une direction commune. S''agissant des commerciaux, nous passons régulièrement des petites annonces via Internet, mais pas sur notre site corporate. La rubrique recrutement de notre site permet aujourd''hui le dépôt de candidatures mais nous ne passons pas d''annonces. Nous utilisons pour cela des sites spécialisés qui orientent dans un second temps les candidats sur loreal.com, où ils sont invités à remplir le formulaire en ligne. L''objectif est d''ailleurs, à terme, de passer des annonces directement sur notre site. »

AVIS D’EXPERT Hubert L''Hoste, directeur général du cabinet de recrutement Mercuri Urval « Grâce à ces sites, les candidats peuvent approfondir leur connaissance de l''entreprise. » « Sur un marché de l''emploi encore tendu, les sites corporate sont un atout maître pour les recruteurs, car ils offrent aux candidats une nouvelle source d''informations, riche et convaincante, surtout si le site inclut des témoignages de salariés. » Selon le directeur général de Mercuri Urval,« ces sites vitrines ne remplacent en aucun cas les annonces “classiques” mais ils les complètent parfaitement, qu''elles figurent dans la presse ou sur le Net : dans ce dernier cas, les entreprises créent généralement un lien entre l''annonce et le site ». Pour inciter ses clients à se doter de cet outil hors pair, le cabinet de recrutement va d''ailleurs jusqu''à leur proposer d''héberger une “page entreprise” sur son site mercuriurval.com. « Ce peut être la première pierre d''un futur site corporate », note Hubert L''Hoste, pour qui « cet outil va devenir indispensable dans les mois ou années à venir ».

Mot clés : L'oréal | tache | hubert l'

A lire aussi

Chargement en cours, veuillez patentier...

A.-F. R., F. T et S. M.-M.