Mon compte Devenir membre Newsletters

Vers l'interdiction des repas d'affaires?

Publié le par

@ JEAN-LOUIS BOUZOU/FOTOLIA/LD

À LIRE AUSSI

En tant que commercial grands comptes, vous avez pour habitude d'inviter vos clients dans un bon restaurant pour discuter business? Attention, vous allez certainement devoir rompre avec cette «fâcheuse» habitude. Gustave Jeune, député des Deux-Sèvres, vient, en effet, de constituer un groupe de travail chargé de plancher sur un projet de loi encadrant le remboursement des déjeuners d'affaires. Pratique courante aux Etats-Unis depuis près de deux ans, ces restrictions de contacts, lors des négociations commerciales, constituent l'une des conséquences des différentes lois sur la transparence des marchés qui sévissent outre-Atlantique, depuis l'affaire Robert Larry Cooper, qui a mis au jour le manque de transparence dans l'attribution de certains contrats de la société informatique Galeano. «Tout comme leurs homologues américaines, les entreprises françaises refusent de courir le risque d'un procès pour corruption», affirme Patrick Héberty, consultant et spécialiste de ces questions de transparence commerciale. Selon lui, le phénomène n'en est qu'à ses balbutiements. Il évoque même le projet, formulé par de nombreux employeurs, d'utiliser la vidéo lors de leurs entretiens commerciaux. Les enregistrements pourraient, ensuite, servir de pièces à conviction devant les tribunaux si de telles affaires devaient être portées en justice. Là aussi, ce sont les grandes organisations américaines qui semblent donner le la.