Mon compte Devenir membre Newsletters

Voyage d'affaires: le budget revu à la baisse

Publié le par

Enquête Les entreprises privilégient le train au détriment de l'avion et regardent de près la dépense hôtelière.


Même si les dépenses du poste “aérien” arrivent toujours en tête dans le budget voyage d'affaires des entreprises de l'Hexagone (48,5 %), ces dernières privilégient néanmoins de plus en plus le rail. Ce constat est celui du dernier baromètre des voyages professionnels mené, comme chaque année, par American Express (enquête réalisée courant septembre). En effet, alors que les dépenses liées au rail représentaient seulement 10 % en 1993, elles pèsent désormais pratiquement le double (19,5 %). Il faut dire que l'on se situe dans un contexte d'augmentation des prix, et en particulier sur la partie aérienne. Les entreprises, dans leur ensemble, ont mis en place des règles formalisées de déplacements: 60% ont défini des procédures de dépenses concernant l'aérien et 40% pour le rail. Cela s'est, entre autres, traduit par un basculement progressif de la “première” vers “la seconde classe”. Hormis cette évolution, l'enquête souligne une stabilité seulement “apparente” des dépenses (25,4 milliards en 2005), dans la mesure où elle s'accompagne d'un mouvement profond des entreprises dans la recherche d'économies. La partie hôtelière subit ainsi une restriction budgétaire. Les grandes entreprises adoptent enfin une politique plus stricte quant aux dépenses de leurs collaborateurs: près de 80 % d'entre elles leur accordent “peu d'autonomie”, contre 50 % seulement pour les petites entreprises. Au demeurant, ce sont avant tout des raisons de performance qui président à la mise en place d'une politique voyages.

Mot clés : Voyage |

Anne-Françoise Rabaud