Mon compte Devenir membre Newsletters

Voyages d'affaires: les nouvelles offres pour voyager mieux et plus vite

Publié le par

Les bornes «Echange minute Pro» permettent d'échanger un billet jusqu'à une heure après le départ du train.

Les bornes «Echange minute Pro» permettent d'échanger un billet jusqu'à une heure après le départ du train.

Transports: des offres de plus en plus flexibles pour faciliter vos déplacements

1 Les cadres qui se déplacent pour affaires en France ont de nombreux moyens de transport à leur disposition. Parmi eux, le train occupe une place de choix, le réseau français étant l'un des plus développés au monde. Près d'un tiers des passagers de la SNCF sont d'ailleurs des voyageurs d'affaires. De plus, en France, 25% des professionnels qui se déplacent dans les zones desservies par le TGV et pour des temps de parcours inférieurs à trois heures et demie choisissent le train, selon la SNCF. «La clientèle professionnelle étant assez autonome, notamment au moment de l'acte d'achat, nous avons souhaité adapter notre dispositif commercial pour mieux répondre à ses besoins», explique Sylvie Latour, directrice commerciale de TGV, faisant référence au lancement de l'offre dédiée aux voyageurs d'affaires, en octobre 2007. Avec la gamme «Pro», la SNCF met l'accent sur la souplesse et la flexibilité. Moyennant quatre euros de plus qu'un billet normal en première classe et deux euros en seconde, elle propose toute une panoplie de services associés, notamment la gratuité de l'échange du billet jusqu'à une heure après le départ du train et le remboursement intégral jusqu'au départ. L'achat et l'échange des billets se font par téléphone auprès de la «Ligne Express Pro» (composer le 36 35 et dire «Pro», 0,34 euro/min), en gare avec les bornes «Echange Minute Pro» ou auprès des «guichets Express Pro» dédiés aux départs immédiats. Autre avantage accordé: «l'Accès dernière minute», grâce auquel les retardataires qui n'ont pas eu le temps d'échanger leur billet peuvent, avec leur réservation, emprunter le train suivant vers la même destination, mais sans garantie de place assise. Ce service fonctionne aussi pour prendre le train précédent si vous êtes en avance. Enfin, l'abonnement «Fréquence» (option supplémentaire qui coûte environ 750 euros par an pour voyager dans la France entière) offre une réduction de 50% sur les tarifs Pro (en première et seconde classe) aux voyageurs qui effectuent au moins un aller-retour par semaine. Cet abonnement donne accès à l'ensemble des services inclus dans l'offre «Pro». Actuellement, cette offre est valable vers sept destinations TGV au départ de Paris (Bordeaux, Lyon, Marseille, Montpellier, Nantes, Rennes et Strasbourg).

De son côté, Thalys poursuit le programme d'amélioration de ses services pour desservir encore mieux la Belgique, les Pays-Bas et l'Allemagne depuis la France. Elle s'est attelée à la rénovation des gares: après Aix-laChapelle et Anvers-Central, le programme concerne Liège, Rotterdam et Amsterdam. Par ailleurs, des liaisons Paris /Amsterdam en 3 h 13 et Paris /Cologne en 3 h 14 devraient ouvrir d'ici à 2009. A noter aussi l'arrivée du wi-fi à bord des trains, prévue à la fin du premier semestre. Si votre entreprise fait partie du «Thalys Corporate Program», vous bénéficiez systématiquement d'une réduction de 15% sur le tarif Librys en Comfort 1 et 2 et vos billets sont échangeables avant le départ.

Aérien: du nouveau vers les Etats-Unis

Autre moyen de transport très emprunté: l'avion. L'accord dit de «ciel ouvert» entre l'Europe et les Etats-Unis, signé le 30 avril 2007 à Washington, est entré en vigueur le 30 mars 2008 à minuit. Il autorise les compagnies aériennes à desservir l'ensemble du territoire américain à partir de n'importe quel aéroport européen. Les Etats-Unis sont donc désormais beaucoup plus accessibles en vols directs. British Airways lance ainsi une nouvelle offre via sa filiale OpenSkies au départ de Paris. Le premier vol Paris /New York est prévu pour ce mois-ci. Les tarifs ne sont pas encore connus, mais sachez que vous aurez le choix entre trois classes. De son côté, en partenariat avec Delta Air Lines, Air France-KLM renforce sa présence au départ de Londres. La compagnie propose un vol quotidien Londres-Heathrow/Los Angeles, un vol quotidien LondresHeathrow/ Atlanta et deux vols quotidiens Londres-Heathrow/New YorkJFK. Air France exploite le premier tandis que Delta gère les autres. Par ailleurs, un an après son arrivée sur le marché, Elysair accroît la fréquence de ses vols «L'avion» vers New York sans augmenter ses prix. Une offre 100% classe affaires (avec 90 sièges inclinables à 140°) qui relie Paris à New York à des tarifs qui démarrent à 1140 euros TTC. Un avion décolle chaque jour de Paris-Orly à 13 h 40 pour une arrivée à New York-Newark à 16 h 10. Un second fonctionne les lundis, mercredis, jeudis, vendredis et dimanches à 17 h 40 pour une arrivée à 20 h 10.

Côté aéroports, le terminal 2E de Roissy-Charles-de-Gaulle accueille de nouveau des passagers depuis le 30 mars 2008. Cette réouverture, à la suite de l'effondrement d'une partie de la structure en 2004, s'opère de manière progressive et concerne certains vols moyen et long-courriers d'Air France et de l'alliance SkyTeam, au départ et en provenance de l'Afrique, de l'Asie, de l'Amérique de Sud, des Etats-Unis et de l'Europe. Le terminal 2E permet aux voyageurs de gagner du temps via la synchronisation des horaires des vols courts et moyencourriers avec les vols long-courriers. «Déplus, les voyageurs qui emprunteront ce nouveau terminal disposeront d'une offre de commerces diversifiée et nouvelle, à travers 31 boutiques et 7 bars et restaurants», commente Jérôme Salemi, chef de marché affaires chez Air France.

Des vehicules disponibles plus rapidement

Une fois descendu du train ou de l'avion, vous avez besoin d'un véhicule pour circuler? Avis Location propose trois nouveaux services afin de faciliter la vie des hommes d'affaires. La «remise des clés en bout de quai», mise en oeuvre avec la SNCF lors de l'ouverture de la ligne TGV Est en juin 2007, est déployée cette année sur six autres destinations: Paris, Lyon, Avignon, Bordeaux, Marseille et Nantes. Cette prestation, gratuite, permet aux clients qui adhèrent au programme «Avis Preferred» (également gratuit) de réserver un véhicule à distance en pré-enregistrant les formalités nécessaires à l'établissement d'un contrat de location (identité, numéro de permis de conduire, etc.) et de récupérer les clés et les papiers des mains d'un collaborateur Avis ou SNCF sur le quai, à sa descente du train. Egalement dédié aux adhérents du programme, le service «garantie 3 minutes», lancé en 2007 dans quelques agences, est désormais proposé par l'ensemble du réseau depuis le 1er janvier 2008. En cas de non-remise du contrat et des clés en moins de trois minutes, Avis vous dédommage avec un chèque-cadeau de 30 euros. Enfin, l'offre de location de véhicules en libre-service d'Avis, baptisée «Okigo» et lancée en juillet 2007, est en phase de déploiement en région parisienne. Après trois stations en Ile-de-France et deux à Rouen, 24 nouvelles stations ont ouvert leurs portes au premier trimestre 2008 dans les parkings Vinci à Paris. L'utilisateur s'abonne au service (9,90 euros TTC par mois) pour une location facturée 4 euros TTC par heure et 0,35 euro TTC par kilomètre parcouru, carburant inclus. «Ce service répond à des besoins de location de proximité: quelques heures par jour pour effectuer moins de 50 kilomètres», indique Eric Saint-Louvent, directeur marketing d'Avis. Concrètement, chaque abonné reçoit un badge à puce qui lui permet de déverrouiller la serrure du véhicule réservé en amont (sur le site Okigo.com). Au retour, il suffit de repasser le badge sur le lecteur pour que la location s'arrête. Les consommations sont facturées en fin de mois. Un bon système pour gérer des déplacements brefs en milieu urbain. De son côté, Europcar, qui a lancé une offre de flotte non-fumeurs, poursuit ses partenariats. C'est le cas avec le programme Flying Blue d'Air FranceKLM: les membres gagnent 100 miles chaque jour lorsqu'ils louent un véhicule chez Europcar. Idem avec Thalys: l'offre intégrée «Thalys Drive» fonctionne désormais dans les quatre pays desservis et donne droit à une réduction de l'ordre de 10 à 15% pour la location d'un véhicule chez Europcar.

Hôtellerie: des chambres connectées à Internet comme de véritables bureaux

2 Le lancement par Accor de l'enseigne Pullman, dédiée aux voyages d'affaires, représente sans doute l'actualité la plus remarquable de ces derniers mois dans l'industrie hôtelière. Aujourd'hui, huit établissements sont ouverts en France (il s'agit en fait d'anciens Sofitel qui ont été transformés en Pullman). Trois autres ouvriront leurs portes en France cet été; le réseau en comptera 59 dès 2009, et 300 nouveaux d'ici à 2015. «Ces hôtels sont équipés et organisés en fonction des attentes des voyageurs d'affaires», assure Philippe Mettey, directeur marketing international de Pullman. A l'accueil, d'abord, des espaces baptisés «connectivity lounges», développés en partenariat avec Microsoft, permettent aux voyageurs de communiquer avec leur entreprise ou leur famille. Chaque «station» est pourvue d'un écran LCD de 20 pouces et d'un ordinateur Dell, équipé notamment de Windows Vista et de Microsoft Office 2007. Le pass pour 24 heures est facturé 9,90 TTC. «Dans le cadre d'un séminaire, l'accès à ce service est gratuit en France», précise Philippe Mettey. Les chambres disposent, quant à elles, d'un coin bureau. Elles sont équipées du wi-fi pour se connecter à Internet et de quelques appareils comme une webcam et des prises permettant de brancher un ordinateur portable, un téléphone mobile, une clé USB ou un appareil photo numérique. Cerise sur le gâteau, le room-service fonctionne 24 heures sur 24 pour s'adapter aux voyageurs dont le rythme est bouleversé par le décalage horaire. Un kit fitness (DVD) est même remis à chacun! Enfin, l'offre «Co-Meeting Pullman» met à votre disposition des salles de réunions que vous pouvez réserver en ligne, agencer selon vos besoins et équiper de matériel de vidéoprojection ou de paper-boards (à commander à l'avance). Pendant vos réunions, vous pouvez même offrir aux participants des pauses innovantes, comme 30 minutes de jeu avec une console Wii ou un cours de Tai-Chi. Les prix démarrent à 100 euros HT par personne pour une journée d'études à Paris-Bercy par exemple, et 175 euros HT pour une chambre simple réservée dans le cadre d'un séminaire. En fonction des volumes, les entreprises peuvent négocier de 15 à 20% sur le tarif affiché. A noter l'ouverture d'un Novotel (groupe Accor) à Monaco, qui propose 218 chambres (à partir de 107 euros HT), dont 18 suites dans un nouvel établissement avec vue sur la baie de Monaco. Connexion wi-fi, service de restauration 24 heures sur 24, deux hammams... Le service se veut résolument haut de gamme.

De nouvelles étapes

Best Western, qui a intégré au total une vingtaine d'hôtels en France en 2007 et 2008, vient tout juste d'ouvrir les portes de deux nouveaux établissements: l'un à Clermont-Ferrand (Puy-de Dôme) et l'autre à Vannes (Morbihan). Le premier, l'Hôtel Gergovie (3 étoiles) fait face au plateau du même nom. Construction moderne, esprit design et très zen, il comprend 59 chambres et suites climatisées, spacieuses, équipées de balcon ou terrasse, avec accès wi-fi gratuit, mini bar, télévision écran LCD, TNT et Canal +, ainsi qu'une connexion haut débit à Internet. Comptez entre 71 et 117 euros HT pour une chambre individuelle et de 77 à 125 euros HT pour une chambre double. Le second (3 étoiles également) est situé en plein centre de Vannes, à deux pas de la cité médiévale. Il dispose de 58 chambres et d'une salle de réunion équipée pour recevoir de 4 à 45 personnes et de trois salles plus petites pour recevoir de deux à six personnes. Comptez à partir de 49 euros HT la chambre standard. L'offre «business» de l'enseigne permet aux PME-PMI d'accéder à des réductions de l'ordre de 5% sur les nuitées et jusqu'à 20% pour les grands groupes.

A noter également: les ouvertures annoncées chez Kyriad (217 établissements, groupe Louvre Hotels) de deux nouveaux établissements fraîchement rénovés, moins luxueux mais bien situés. L'un (46 chambres) se trouve à Niort (Deux-Sèvres) et l'autre à Castres, dans le Tarn (40 chambres à 39 euros HT la nuit). Ils proposent des chambres climatisées et un accès wi-fi gratuit. Le groupe, qui commercialise également la marque Première >»

Classe, a intégré un hôtel à Troyes: La Chapelle Saint-Luc dans l'Aube (42 chambres, accès wi-fi gratuit, 32 euros HT la chambre). Par ailleurs, sachez que les cartes du groupe Louvre Hotels dédiées aux entreprises (la carte de paiement «Helho Pro» et celle d'abonnement «Helho Plus») donnent droit à 5% de réduction sur les tarifs affichés.

Les hôtels Hilton (huit en France) sont, eux, en phase de rénovation: c'est le cas du Hilton Paris Orly Airport (plus de 300 chambres disponibles à partir de 79 euros HT) et du Hilton Paris Charles-de-Gaulle Airport (380 chambres qui seront prêtes au second semestre 2008).

Les établissements Concorde Hotels & Resorts, au nombre de 16 en France, ne sont pas en reste. En effet, depuis septembre 2007, tous les hôtels sont équipés d'un accès gratuit à Internet par wi-fi dans l'ensemble des chambres et des parties communes. De son côté, Suitehotel du groupe Accor (16 établissements en France, dont un hôtel qui ouvre ses portes à Nice le 15 juin) a lancé en septembre Nomadsphere.com, un nouveau site internet communautaire pour permettre aux voyageurs de découvrir, après une journée de travail, «le bon plan» à ne pas manquer dans la ville où ils se trouvent ponctuellement. On trouve par exemple où dîner en ville, où aller prendre un verre, quel spectacle voir... Les voyageurs d'affaires ont également accès gratuitement à la Suite Box, qui comprend une connexion haut débit à Internet, des appels téléphoniques sur les fixes en national, la TV, la vidéo et la musique. Côté tarifs, le prix d'une suite de 30 m2 démarre à 66 euros HT, mais vous pouvez bénéficier du forfait quatre nuits (la quatrième nuit est à 50%) ou du forfait sept nuits (la septième est gratuite) en cas de déplacement plus long.

Pensez à contracter une assurance spécifique

Outre l'assurance individuelle accidents, qui couvre vos déplacements professionnels, tout au moins les risques de décès et éventuellement d'invalidité, il existe des contrats d'assistance. Parmi ces derniers, il faut distinguer les offres individuelles et les offres collectives. Dans la première catégorie, Mondial Assistance propose «Solution Mission Pro» (à partir de 84 euros par an] qui comprend une garantie assistance au voyageur, la prise en charge des frais médicaux et d'hospitalisation d'urgence, une garantie individuelle accident, dommage aux bagages et une responsabilité civile vie privée à l'étranger. Avec son «Pass Mission One», Europ Assistance - qui devrait renouveler cette offre à la rentrée - commercialise plusieurs niveaux de garantie. L'offre démarre avec «Réponse assistance» (de 78 à 120 euros par an selon les zones géographiques), à laquelle s'ajoute «Réponse assurance» (102 euros), «Réponse prévention des risques» (165 euros) et enfin «Réponse véhicule» (45 euros). Les tarifs sont plus intéressants en optant pour une assurance collective, mais ceux-ci sont calculés au cas par cas en fonction de la taille de l'entreprise et du nombre de salariés concernés.

KDS propose désormais 60000 hôtels référencés par CDS Groupe

Les clients de KDS, spécialiste des solutions logicielles de gestion des déplacements professionnels, ont désormais accès à l'offre d'hébergement de CDS Groupe, la centrale de réservation de chambres d'hôtels. Cela représente plus de 60000 hôtels, dont 10000 indépendants. ««CDS Groupe possède une expertise unique en matière d'hôtels indépendants. Il était donc stratégique pour une société telle que KDS de s'allier à CDS Groupe et d'inclure dans notre offre ces hôtels indépendants hors GDS», déclare Yves Weisselberger, président-directeur général de KDS. Avec ce partenariat, CDS Groupe espère accroître sa part de marché sur le segment grands comptes. «Les acheteurs grands comptes ont rationalisé l'achat des prestations aériennes et ferroviaires, mais l'achat des prestations hôtelières reste non contrôlé et constituera le prochain chantier du programme»achats voyages«», ajoute pour sa part Ziad Minkara, dirigeant et cofondateur de CDS Groupe.

Réserver facilement vos hôtels

Que les porteurs de Cartes affaires de BNP Paribas se réjouissent, ils ont désormais accès aux tarifs «corporate» lors de la réservation d'hôtels en ligne auprès de la société HRS (Hôtel Réservation Service). Les remises iront de 5 à 20%, selon le taux de remplissage, et ce auprès de 8000 hôtels. Pour le reste, les conditions proposées par HRS aux porteurs de la Carte affaires restent inchangées: ils réservent leur hôtel via le site www.hrs.com. Ils peuvent annuler gratuitement leur réservation jusqu'à 18 heures le jour de leur arrivée, sauf affluence exceptionnelle. Autre nouveauté, indique Olivier Mouchet, directeur commercial d'HRS: «Le reporting proposé sur le relevé de la carte est plus précis, ce qui permet de connaître le montant des extras et de vérifier si le collaborateur applique les conditions de la politique de voyages de la société.» American Express Voyages a lancé, en novembre 2007, Amex Hôtel Hub, un système de réservation en ligne qui donne accès à 120000 hôtels dans le monde. La plateforme stocke les accords hôteliers et son utilisation permet de vérifier si ceux-ci sont bien respectés par vos collaborateurs. Comptez entre 1800 et 5000 euros HT pour accéder à ce service. Chez Carlson WagonLitTravel, c'est à la fin de l'année que devrait être lancé, en France, le nouvel outil de réservation dédié aux séminaires «Star Site». Le portail interactif permettra d'échanger des devis, de répondre aux demandes de réservation et d'informer l'ensemble des participants sur le déroulement d'un événement (pré-réservation des chambres, mode de transport, salle de réunion, etc.). Les tarifs ne sont à ce jour pas connus.

Les attentes des voyageurs d'affaires

Selon la dernière enquête «Loves and Hâtes», réalisée par la société d'études LoudHouse Research auprès de 400 voyageurs d'affaires européens pour American Express Business Travel, une majorité (les deux tiers) des personnes interrogées estime qu'il est vital d'être en mesure de modifier les conditions de voyage au minimum dans les 48 heures avant le départ. D'ailleurs, 16% déclarent devoir réorganiser eux-mêmes leur séjour une fois sur deux, un pourcentage qui s'élève à 29% lorsque le voyageur fait partie d'un conseil d'administration. Côté transport, le trajet pour l'aéroport est l'étape la plus pénible. Une fois arrivé, le voyageur a pour principales préoccupations les retards et annulations, l'attente à l'enregistrement et la perte de temps. Les femmes seraient plus exigeantes que les hommes: elles souhaitent dormir dans les long-courriers - et apprécieraient pour ce faire de disposer d'un lit horizontal et récupérer leur bagage plus rapidement à l'arrivée. Au niveau hôtelier, les trois désagréments mentionnés sont un lit inconfortable, une salle de bain sale et un emplacement malcommode.