Mon compte Devenir membre Newsletters

Conception de catalogues : l'ère du travail collaboratif

Publié le par


Si les éditeurs de solutions logicielles se sont longtemps contentés de fournir à leurs clients des outils de fabrication de catalogues, ce n'est plus le cas aujourd'hui. Désormais, chacun se bat sur le terrain des fonctionnalités collaboratives. Peu d'acteurs interviennent sur ce marché. Si Pindar a disparu, le Danois Stibo Catalog s'impose, avec son système “Step”, comme un outsider face à Perigee et Catalliances. « Le marché s'est structuré sous la pression des annonceurs qui réclament aujourd'hui de la gestion de contenus », constate Dominique Genard, directeur commercial de Perigee. L'offre a donc beaucoup évolué. « L'application idéale, affirme-t-il, permet d'extraire directement les données produits du système d'information commerciale de l'entreprise. » Un logiciel de conception de catalogue recouvre classiquement trois tâches : la gestion du texte, de l'image et la mise en page des données. Catalliances se positionne sur le terrain de la verticalisation en proposant des offres métiers : “Cat'Fashion” pour le secteur du textile, “Cat'Technic” pour les produits techniques, “Cat'Retail” pour la distribution spécialisée ou “Cat'Travel” pour les agences de voyage.

Des solutions multimédias

Aujourd'hui, les solutions répondent en outre à une autre problématique : la communication multicanal. En effet, les acteurs de la vente à distance publient aussi leurs catalogues en ligne sur leur site Web. Les VADistes ont donc recours à de nouveaux supports d'information, multimédias cette fois, qui se déclinent en texte, image, son et vidéo. Quels que soient la nature de l'information et son format, celle-ci est stockée au même endroit et, pour la mise à jour, seule la dernière entrée est validée. C'est simple et ergonomique. Conçu sur cette architecture, le logiciel déclenche automatiquement des alertes pour valider une photographie ou demander un prix. Et il peut travailler les deux canaux. Par exemple, aller chercher une image en haute résolution pour illustrer une page du catalogue papier et une image basse définition pour le site Internet. Tout est automatisé. Les versions qui sont commercialisées aujourd'hui offrent en plus la possibilité de bâtir le catalogue en collaboration, c'est-à-dire à distance, le cas échéant avec des prestataires extérieurs, sans pour autant en retarder la fabrication. Les fonctions qui favorisent la digestion d'informations provenant de plusieurs sources permettent également d'avancer le projet au fur et à mesure. Par exemple, il n'est plus nécessaire d'attendre le bouclage de la rédaction du catalogue pour envoyer certaines pages à la traduction. Bien au contraire. Désormais, dès qu'une brique de texte concernant un produit est validée, le traducteur peut commencer sa mission. « Le gain de temps est colossal et le risque d'erreur moindre », assure Cédric Drouot, directeur commercial Europe du Sud de Stibo Catalog. En outre, le compte rendu du chef de produit retrouve réellement un sens, car il n'existe plus de rupture entre sa rédaction et sa mise en œuvre.

Un gain en réactivité

L'offre de Catalliances répond également à ce besoin et définit le champ de responsabilité de chaque intervenant. Par exemple, le choix des références présentées dépend du chef de produit, la définition de la pagination relève des compétences du responsable de la communication, et la mise en page des produits dans le catalogue de la direction commerciale. Comme le souligne Jean-Marc Montels, président de Catalliances, grâce à cette répartition des tâches, « le brief devient naturel et précis ; les informations qu'il divulgue permettent de composer la page sans double saisie ». Les offres de Perigee gèrent aussi la fabrication du chemin de fer. Ainsi, le VADiste gagne en réactivité et intervient le plus tard possible dans le processus de publication. « Il s'agit d'un véritable avantage concurrentiel, argumente Dominique Genard, car le cataloguiste communique plus et mieux. » Concrètement, il peut parfaitement préparer sa publication sans insérer les prix, mais en prévoyant les espaces nécessaires. Il évite ainsi les fuites et peut modifier sa tarification juste avant la mise en œuvre du bon à tirer. Plus l'annonceur publie un catalogue volumineux, plus ce genre de fonction est appréciable. L'élaboration d'un logiciel de conception de catalogue est relativement courte. Dans le meilleur des cas, elle ne devrait pas excéder trois mois. Jean-Marc Montels conseille à ses clients de se préparer pour être disponibles au moment du déploiement. Le retour sur investissement est également assez rapide. En effet, il est notamment porté par la réduction des délais de publication, rendue possible grâce à la suppression des différentes étapes de validation. Les VADistes tirent enfin profit de la mise en avant des nouveautés, puisqu'ils peuvent gérer des insertions au dernier moment à condition d'avoir prévu des emplacements réservés. Dans certains secteurs très concurrentiels, comme celui des produits informatiques, cette réactivité dynamise le retour sur investissement.

à savoir

Des tarifs à votre mesure Sur le marché des logiciels destinés aux VADistes, les prix des solutions sont fixés selon la taille du serveur, le nombre d'utilisateurs et le degré de complexité pour intégrer la solution au système d'information de l'entreprise. Perigee propose une offre packagée dédiée aux PME facturée 5 000 euros pour cinq postes. Ses concurrents annoncent des projets oscillant entre 50 000 et 500 000 euros selon les besoins. D'après Cédric Drouot, directeur commercial Europe du Sud de Stibo Catalog, il faut compter en plus au moins 50 % du prix d'acquisition de la licence pour le déploiement de la solution. Les écarts tiennent compte également des paramétrages à effectuer, des sessions de formation et d'assistance au démarrage.

Mot clés : produit

Isabelle de Chauliac