Mon compte Devenir membre Newsletters

Meetic s'implante dans les pays “émergents”

Publié le par

Déjà présent dans une demi douzaine de pays en Europe et en Asie, le numéro 1 français des rencontre en ligne s'attaque maintenant à la Pologne, à l'iralande, à la Grèce et au Portugal.


À peine trois ans d'existence, et déjà multinationale. Meetic, qui revendique la place de numéro 1 européen des rencontres en ligne, a fait de l'international un axe essentiel de son développement. « Il faut dire qu'en France, nous sommes déjà ultra-leader », sourit Marc Simoncini, président et fondateur du site. Avec ses quatre nouvelles versions polonaise, grecque, portugaise et irlandaise, Meetic porte à seize le nombre des pays dans lesquels il est implanté. Une stratégie de “prépositionnement” sur des marchés émergents pour l'e-commerce. « Le taux de pénétration d'Internet dans ces pays va fortement augmenter dans les années à venir, et nous voulons être présents pour profiter de notre position de leader quand le marché décollera », expose Marc Simoncini. D'autant que l'ouverture d'un nouveau site ne nécessite pas d'investissements démesurés de la part de l'entreprise. Tout est assuré depuis Paris, de la communication jusqu'à la surveillance des espaces de discussion. Seuls quelques gros marchés comme l'Allemagne, l'Espagne ou l'Italie ont nécessité l'ouverture d'une filiale locale pour traiter en direct les partenariats. Lancée début 2002, la société n'aura attendu que neuf mois pour partir à l'assaut de l'étranger. D'abord en Espagne et en Italie, où Meetic s'est associée à Yahoo et mène la danse. En Asie (Thaïlande, Philippines, Singapour, Malaisie et Indonésie), c'est encore avec ce portail que Meetic s'est imposé. La société travaille maintenant sur des versions coréenne et japonaise. « L'international représente environ 50 % de notre chiffre d'affaires, qui devrait atteindre 24 millions pour 2004, détaille Marc Simoncini. Mais cette proportion ne devrait pas augmenter malgré l'ouverture de nouveaux sites étrangers, tant le marché français progresse rapidement. »