Mon compte Devenir membre Newsletters

Multimédia.Le catalogue interactif, une passerelle entre papier et Web

Publié le par

Le catalogue papier peut être interactif et branché sur le Net. Wiziway offre une technologie qui vous permet de renvoyer vos clients du catalogue vers le site marchand.


Créer une passerelle entre un catalogue papier et un site Web n'est plus du domaine de la science-fiction ! Depuis deux ans, la société Wiziway a séduit quelques gros acteurs de la vente à distance en B to B avec son procédé exclusif qui permet d'exploiter très simplement la complémentarité entre le papier et Internet. Comme toute invention capable de révolutionner des pratiques bien établies, son principe est simple. Des “tags”, de minuscules codes-barres carrés, sont imprimés sur les pages d'un catalogue. Le client, que le vépéciste a équipé d'un lecteur optique appelé “cliqueur” et relié au PC via un port USB, n'a qu'a scanner le tag correspondant au produit qu'il souhaite commander pour se trouver automatiquement et rapidement connecté au site Internet et passer commande en ligne. Plus besoin de recopier manuellement une référence sur un bon de commande papier ou de la saisir sur un fichier informatique. La passation de commande est simple comme un clic ! « Le catalogue papier a encore de beaux jours devant lui car c'est réellement un outil pratique et simple d'utilisation mais, aujourd'hui, il est vraiment dommage de ne pas profiter de tous les avantages de l'Internet en complément, estime Éric Léopold, directeur commercial de Wiziway. Ce que nous proposons, c'est simplement de permettre la convergence du papier vers le Web. » Les vépécistes qui ont adopté ce système cherchent avant tout à attirer l'attention de leurs clients sur l'existence de leur site ou de leur catalogue en ligne puisque, à chaque commande, ils y sont automatiquement dirigés. « C'est un bon outil pour promouvoir le site marchand que la plupart des vendeurs à distance souhaitent privilégier, en raison des économies réalisées par rapport à un catalogue papier, toujours très onéreux à fabriquer, insiste Bruno Rambaud, directeur général de Comtact Médias, conseil en marketing opérationnel multicanal, qui commercialise la technologie Wiziway sous l'appellation Novacode. C'est une technologie encore récente et l'important est de bien cerner les attentes du vendeur à distance vis-à-vis de cet accélérateur de commandes. »

Un accélérateur de commandes

En deux ans, le champ d'application de la technologie de Wiziway et les exigences des vépécistes ont déjà bien évolué. Manutan, le leader de la vente à distance d'équipement professionnel, a été l'un des premiers à utiliser cette technologie en plaçant un tag sur chaque page de son catalogue. Mais Fiducial, qui commercialise des fournitures de bureaux à distance, n'a pas hésité, lui, à associer un tag à chaque produit de son catalogue ! Et l'on peut envisager d'aller encore plus loin : LMC, spécialiste des fournitures pour l'industrie du meuble, a spécifiquement conçu un minicatalogue de douze pages où l'ensemble de sa gamme de poignées de portes est reproduite via des clichés associés à un tag, sans aucun argumentaire produit. « Depuis que ce minicatalogue est distribué, nous avons noté une hausse de 40 % de nos ventes sur ces produits, se réjouit François Bouy, p-dg de LMC. Je suis persuadé que le système développé par Wiziway est appelé à s'imposer dans le monde de la vente à distance car il simplifie grandement la communication avec les clients. » François Bouy en est tellement convaincu que la nouvelle édition du catalogue général de 700 pages, qui doit sortir au printemps, sera entièrement “taguée”. Les quelque 10 000 références seront toutes associées à un tag permettant de passer commande en ligne sur le site Web de LMC en un seul clic. « D'autres tags seront associés à des informations techniques à destination de nos clients, des menuisiers indépendants, par exemple, qui ont besoin de toutes les informations techniques pour utiliser nos produits, précise François Bouy. Outre les notices de montage, de courts clips vidéo sont également prévus pour appuyer les démonstrations les plus techniques. » Voilà bien là l'autre intérêt de ce système : fournir des informations actualisées, dynamiques et complémentaires à celles imprimées sur le catalogue papier. « Au lieu d'un catalogue de 300 pages, avec une abondance d'informations techniques ou réglementaires, il est possible d'imprimer un catalogue plus ramassé, donc moins onéreux, dont les pages ne comportent que les informations de base (prix, descriptif rapide, etc.) et de renvoyer sur le site Web pour tout complément d'information », explique Bruno Rambaud. Sans oublier que sur Internet, on bénéficie du son et de la vidéo pour développer un argumentaire produit beaucoup plus séduisant et attractif.

La mise à jour du catalogue facilitée

Branché sur Internet, le catalogue papier est également beaucoup moins soumis au problème d'obsolescence. Une évolution de tarif ? Un nouveau produit à référencer ? Pas la peine de réimprimer tout le catalogue, le client n'a qu'à cliquer sur son tag dans le catalogue pour accéder à toutes les informations mises à jour sur son ordinateur, et ce en temps réel ! Reste que, comme pour toute technologie nouvelle, l'important est que l'utilisateur se l'approprie. Pour faciliter l'utilisation de cet outil, Comtact Médias propose des tapis de souris sur lesquels sont rappelées les règles de base de l'utilisation et qui servent également d'espace publicitaire. Ainsi, sur le tapis de souris fourni par Fiducial, 3M a acheté un espace de promotion pour ses produits Post-It et Scotch avec des tags qui renvoient directement sur son site. Voilà peut-être le meilleur gage de succès pour cette technologie : que les publicitaires y trouvent l'occasion de développer un nouveau support de communication !

Témoignage

« Un nouveau service offert à nos clients » Haléco a été la première entreprise à adopter la technologie Wiziway. « Nous commercialisons des produits techniques pour lesquels il y a une véritable demande d'information de la part de nos clients. En plaçant des liens sur le catalogue papier, nous les renvoyons sur notre site Web où ils peuvent consulter des dossiers techniques ou en rapport avec les différentes législations en matière de sécurité, explique Gérard Colombani. Nous avions opté pour cette complémentarité entre le papier et le Web dès l'origine de notre activité de VAD, bien avant que cette technologie ne soit accessible. Mais à l'époque, nous avions simplement imprimé des pictogrammes du type “Pour plus d'informations, connectez-vous sur notre site Web”. Désormais, nos 350 clients équipés de cliqueurs n'ont qu'un geste à faire pour avoir accès aux dossiers d'information. »

Nec plus ultra

Le téléphone portable comme lecteur de “tag” Wiziway travaille sur un projet qui vise à remplacer le lecteur optique branché sur le PC par un téléphone portable équipé d'un appareil photo numérique. « Nous avons développé un logiciel qui permet de prendre en photo un tag et d'accéder directement à la page Web qui lui est rattachée depuis son mobile, explique Éric Léopold, directeur commercial de Wiziway. On peut alors passer commande en ligne depuis son téléphone. » Cette technologie vise le marché des particuliers qui ne pourront jamais être tous équipés d'un cliqueur réservé aux professionnels. Il leur sera ainsi possible de passer commande en photographiant un tag imprimé dans un catalogue de VAD.

quel coÛt ?

Premier poste de dépense : la refonte du catalogue dans lequel vont être imprimés les fameux tags permettant la prise de commande ou la demande d'information (mise en page, impression, etc.). Le cliqueur, lui, est vendu au prix unitaire hors taxes de 68 euros par Wiziway. Les tarifs sont évidemment dégressifs selon la quantité commandée. Certains vépécistes offrent cet outil à leurs clients privilégiés. D'autres le proposent à la vente. Tout est question de stratégie commerciale. Dernier poste de dépense pour le vépéciste : la licence. Elle est facturée au nombre de pages du catalogue sur lesquelles sont imprimés les tags et s'élève à environ 30 euros par page.

Mot clés : produit

Ludovic Bischoff