Mon compte Devenir membre Newsletters

Quand les spammeurs donnent des cours de marketing saisonnier...

Publié le par


L'une des plaies de l'e-commerce, ce sont les spams, ces courriers électroniques non sollicités qui envahissent les boîtes aux lettres électroniques des internautes. Mais se montrer malpoli au point de ne pas se soucier de la tranquillité de son interlocuteur n'empêche pas d'être malin. Ainsi, les spammeurs ont compris qu'ils pouvaient utiliser l'expérience des VADistes en matière de ciblage et d'approche client. Un vendeur à distance de foie gras, par exemple, sait bien que passé le 1er janvier ses clients sont beaucoup plus enclins à entamer un régime qu'à commander une caisse de spécialités du Sud-Ouest. C'est logique et les spammeurs l'ont bien compris. Voilà pourquoi 35 % des spams interceptés par le fournisseur de services de sécurité d'e-mails Blackspider au mois de janvier dernier étaient en rapport avec les cosmétiques et les produits pharmaceutiques tels que les pilules pour maigrir. Autre exemple : 23 % des e-mails traités par Blackspider en novembre 2004 étaient, eux, liés à des services financiers en rapport avec des prêts bancaires qui exploitent la pression financière générée par Noël. En janvier, cette catégorie de spams a chuté à seulement 7 %… Il semble que les spammeurs aient donc bien intégré les bases du marketing saisonnier et qu'ils comptent profiter de l'élan de l'e-commerce. Il faut dire que le gâteau est très appétissant. Selon la Fevad, la VAD a enregistré l'année dernière sa plus forte progression depuis plus de dix ans. Des résultats largement tirés en avant par le commerce électronique, puisque les ventes sur Internet ont bondi de 53 % en 2004. Un tel rythme de croissance devrait, n'en doutons pas, motiver la créativité de spammeurs de plus en plus professionnels !