Mon compte Devenir membre Newsletters

Marketplace: la stratégie d'Outiz pour développer son chiffre d'affaires

Publié le par

En se dotant d'une marketplace l'enseigne du groupe Saint-Gobain Outiz, mène une véritable stratégie de diversification. De vendeur, la société devient aussi revendeur. De quoi vendre plus de références et cela sans contrainte de stock ou de logistique. Explication.

Marketplace: la stratégie d'Outiz pour développer son chiffre d'affaires

Amazon, Cdiscount, Conforama... De nombreux sites e-commerce expérimentent de nouveaux business model pour proposer, en plus de leurs gammes, des produits d'autres e-marchands sur leur site. Outiz, un distributeur cross canal de matériel de bricolage et de chantier, a ainsi choisi de modifier son approche business en se lançant sur ce créneaux, à destination des professionnels et des particuliers. " Lancée il y a quelques mois, notre marketplace représente aujourd'hui 10% des ventes globales d'Outiz ", déclare Sylvain Bozoc, responsable marketplace chez Outiz.

Un moyen de diversifier l'offre

La marketplace vient compléter la stratégie omnicanale de l'enseigne qui compte désormais cinq canaux de distribution : la marketplace, un site e-commerce, 10 points de ventes physiques implantés en région parisienne, des commerciaux itinérants ainsi qu'un call center. Alors que plus de 20 000 produits sont référencés sur le site, la marketplace permet d'atteindre les 100 000 références. A côté de son offre traditionnelle sur le matériel de bricolage, Outiz couvre ainsi les univers de la maison, du jardin ainsi que les revêtements sols et murs. Une véritable stratégie de diversification sans pour autant avoir de contraintes de stock et de logistique puisque que cela reste de la responsabilité des e-marchands référencés sur la marketplace. Autre avantage de cette place de marché : monétiser son audience en accueillant sur son site des vendeurs tiers en échange d'une commission sur leurs ventes tout en améliorant son référencement au travers des moteurs de recherche.

Les commerciaux de l'entreprise sont prescripteurs des produits vendus sur la marketplace, au même titre que ceux vendus et expédiés par Outiz. Ils informent les clients sur " Qu'est-ce qu'une marketplace " et " Quel accompagnement par Outiz en cas de litige avec les marchands indépendants ". Enfin, les commerciaux passent des commandes sur la place de marché avec leurs clients. Les e-marchands référencés sur la marketplace sont aussi bien des distributeurs qui vendent plusieurs marques de produits que des fabricants qui vendent leur propre marque. Toutefois pour être présent sur la marketplace, les marchands doivent proposer un bon rapport qualité prix, avoir un taux élevé d'acceptation de commandes, des délais de livraisons intéressants et de bons commentaires clients sur internet. L'intérêt commercial pour les marques présentes, est de bénéficier d'une plus grande visibilité, mais aussi de profiter d'un mode de livraison cross canal. " Les marchands peuvent utiliser notre réseau physique pour distribuer leurs produits et également profiter de notre service client ", précise Sylvain Bozoc.

Si 80% du chiffre d'affaires d'Outiz est généré par des acheteurs B to B, la place de marché s'adresse aussi aux particuliers. Dans l'optique de répondre aux exigences du client, Outiz ambitionne d'optimiser au maximum l'expérience client en fluidifiant son parcours. Ainsi, deux membres d'Outiz se consacrent exclusivement au bon fonctionnement des échanges entre marchands et clients sur la marketplace, pour répondre aux exigences de ces derniers. " Un professionnel ne peut pas se permettre de recevoir son produit en retard. Après avoir effectué une commande, si par exemple un retard de livraison est à déplorer, le client et le marchand disposent de 24h pour régler leur différend. Si l'incident persiste, nous intervenons ", complète-t-il.


En complément

"D'ici 10 ans, les marketplaces représenteront 95% des ventes en ligne"

L'omnicanal au service de la conversion

Quelles différences entre omnicanal et multicanal ?

Faire de l'omnicanal une réalité, tour d'horizon et cas pratiques