Mon compte Devenir membre Newsletters

E-mail : comment rédiger le bon objet?

Publié le par

Quelles sont les astuces pour rédiger des objets d'e-mails accrocheurs ? Une étude réalisée par Return Path, délivre quelques éléments de réponse.

E-mail : comment rédiger le bon objet?

Comment s'y prendre pour capter l'attention de votre interlocuteur dès la lecture de l'objet d'un e-mail ? En évitant d'abord de ne pas trop en faire... D'après l'étude* " Art & Science of effective subjects lines ", réalisée par Return Path, spécialiste de l'E-mail Intelligence, les objets " sensationnels ", appelés aussi " pièges à clics ", font partie des 10 types d'objets les moins efficaces. En étant mystérieux, vous risquez de perdre votre cible. Ainsi, les objets de mails contenant le terme " secret ", n'ont été lu que par 5,68% des sondés.

Si vous espérez toucher votre interlocuteur dès l'objet de votre email, il faudra vous adresser directement à lui. En effet, l'étude révèle que les objets utilisant le pronom personnel " vous ", ont enregistré un taux de lecture moyen de 16,73%. Les superlatifs comme " plus vite ", " plus fort " incitent eux aussi le destinataire à lire l'email. Autre technique à employer, notamment pour les commerciaux : les notions d'urgence. Ainsi, des expressions telles que " offre limitée " ou " dernière chance " peuvent donner envie à votre interlocuteur d'ouvrir le mail. Enfin, les objets d'e-mails comptant entre 61 et 70 caractères auraient de bonnes chances d'être lus (17%).
L'optimisation des objets d'e-mail est donc un enjeu crucial pour la réalisation de vos prochaines campagnes e-mailing.

*Méthodologie : pour réaliser cette étude, Return Path a analysé 9 millions d'objets d'e-mails de plus de 2 millions d'abonnés à travers le monde, entre le 1er janvier et le 28 février 2015, avec sa solution Subject Line Optimizer.