Mon compte Devenir membre Newsletters

3 secrets de réussite à piquer aux start-up

Publié le par

Comment s'inspirer des start-up pour réussir ? C'était la question posée lors d'une série de tables rondes organisées chez Google fin janvier à Paris. Les réponses de futures -ou déjà- grandes...

3 secrets de réussite à piquer aux start-up

D'un côté, des jeunes pousses ayant, pour certaines, déjà un peu (voire beaucoup) grandi : Melty (médias), Spartoo (mode), Michel et Augustin (alimentaire), mais aussi Bourse des crédits (banque), Marcel Chauffeur (mobilité) et Greenflex (environnement). De l'autre, des grosses machines comme EDF, Total, PepsiCo... Tous ces acteurs économiques se sont retrouvés au "Giants X Start-up", organisé mercredi 27 janvier 2016 chez Google à Paris.

Initié par l'agence de publicité BBDO Paris et par l'association Citizen Entrepreneurs, l'événement avait pour objectif de faire dialoguer les deux parties pour identifier, notamment, ce que les premiers pouvaient apporter aux seconds, en termes de dynamique de changement et d'innovation. Objectif : révéler des clés, des méthodes transposables chez les "gros" pour doper leur performance sur leurs marchés respectifs à l'heure de la transformation permanente.

L'objet, également, d'un livret co-édité par les organisateurs avec France Digitale, association des entrepreneurs et investisseurs du numérique, sur "7 règles que les grandes entreprises peuvent apprendre des start-up", présenté à cette occasion.

Au fil de la soirée, ces clés ont été débattues. Voici trois de celles qui sont revenues le plus souvent dans les échanges.

1. Avoir un idéal

Interrogés sur leur raison d'être, les start-upers évoquent souvent l'envie de changer le monde, de sauver les gens. Si cela peut en faire sourire certains, "cet idéal, c'est le moteur qui va pousser les fondateurs à aller au bout de leur rêve", note le livret. D'autant que, loin d'être déconnecté de la réalité, ce projet est bien souvent fondé sur l'observation d'un besoin ou d'un manque très concret qui affûte chez les entrepreneurs l'envie de bousculer le monde tel qu'il est.



2. Adopter une logique "test and learn"

Avant de lancer un nouveau produit, les grandes entreprises ont tendance à vouloir qu'il soit parfait. Une exigence qui rallonge d'autant le temps de mise sur le marché. À l'inverse, les start-up se lancent, observent et corrigent le tir grâce aux premiers retours. Une démarche de test-and-learn qui présente l'avantage de réduire considérablement le temps de rencontre avec le consommateur, tout en tirant les bénéfices d'une co-création avec le client final.



3. Savoir s'entourer

Autre-point clé : ne pas se replier sur soi mais se nourrir de son environnement pour avancer, et puiser partout les bonnes idées : chez les étudiants, chez d'autres start-upers... L'avantage est que ces derniers, extérieurs à l'entreprise, apportent des visions différentes, emmènent ailleurs, pour le pire... ou bien souvent le meilleur. "Ce n'est pas anodin si les start-up qui sont devenues des géants de ce monde ont souvent été créées au coeur d'universités" !