Mon compte Devenir membre Newsletters

La vente directe, un secteur en progression

Publié le par

La Fédération de la Vente Directe vient de dévoiler les chiffres du secteur, qui montrent que cette croissance n'est pas près de s'arrêter.

La vente directe, un secteur en progression

183 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2016 dans le monde dont 33 milliards en Europe, 107 millions de distributeurs dans le monde et 14,9 millions en Europe : la Fédération de la vente directe (FVD) n'hésite pas à qualifier son secteur de "premier employeur de la planète".

La fédération a publié récemment les chiffres concernant l'Hexagone. En 2016, 4,28 milliards d'euros de chiffres d'affaires y ont été réalisés, ce qui représente une croissance annuelle de 3,8%. La vente directe emploie 671 920 personnes, en hausse de 4,9%, dont 40% en font leur activité principale, tandis que 30% sont en multi activité et 30% n'y trouvent qu'un complément de revenus. 31 705 emplois nets ont été créés en 2016, 82% ont concerné des conseillers en vente directe, 14% des animateurs d'équipe. La vente directe assure une certaine stabilité : 99,6% des salariés sont en CDI et 92% sont à temps complet. 27% des effectifs sont des cadres. La satisfaction est élevée dans ce secteur, puisque 92% des acteurs de la vente directe assurent vouloir continuer dans cette voie pour les trois ans à venir.

La FVD explique la croissance du secteur par le dynamisme des entreprises, l'arrivée de nouvelles venues, la digitalisation et l'évolution des effectifs productifs. 32,7% des entreprises pratiquent le multicanal : 94,4 des concernées associent la vente directe au e-commerce, 38,9% pratiquent aussi la vente en magasin, et autant la vente par correspondance. 40% des entreprises pratiquent à la fois la vente en réunion et la vente en face-à-face. Par ailleurs, la dématérialisation des bons de commande et des documents d'informations précontractuels (DIP) permet d'optimiser la gestion et la relation client. 54% des entreprises ont enregistré une forte hausse de leur chiffre d'affaires, et 48% ont vu leurs effectifs augmenter.

Pour toutes ces raisons, les chefs d'entreprises en vente directe sont optimistes : 89% prévoient une hausse du chiffre d'affaires dans les trois à cinq ans, et autant envisagent une croissance des effectifs.