Recherche
Se connecter

Des petites économies naissent des bonnes idées

Publié par le | Mis à jour le
Des petites économies naissent des bonnes idées

Un hôtel de luxe en Inde a décidé de laisser tomber le réseau de téléphonie fixe au profit de téléphones portables remis à ses clients. Le moyen de les rendre plus libres et de réaliser quelques économies par la même occasion.

  • Imprimer

Un hôtel de luxe près de Pondichéry, le Dune, a fait l’économie d’un réseau de téléphonie fixe. À la place, ce sont des téléphones portables qui sont remis systématiquement à chaque client, leur permettant ainsi de contacter et d’être joints par les différents services de l’hôtel : réception, restauration, conciergerie…

Les résidents peuvent par ailleurs recevoir leurs appels privés depuis ce même mobile. En revanche, ni lecture de mails ni surf sur le Web : les téléphones, très basiques, n’ont rien de smartphones. Cet outil mis à disposition a été largement apprécié des clients. Une stratégie originale qui a permis à l’hôtel indien de réaliser de substantielles économies, la mise en place de ce système étant moins coûteux qu'un réseau de téléphonie fixe.

Laure Trehorel

Laure Trehorel

Journaliste, stratégie et vente

Chef de rubrique pour le magazine Action Commerciale et pour le site actionco.fr, je suis en charge des sujets relatifs aux stratégies commerciales des [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Faut-il encore investir dans la fidélisation?
Conquête client
Faut-il encore investir dans la fidélisation?
cristina_conti - stock.adobe.com

Faut-il encore investir dans la fidélisation?

Par Clément Fages

Totem de la littérature marketing, la fidélité et les stratégies de fidélisation sont devenues de véritables martingales, que Byron Sharp et [...]

Les entreprises françaises ne sont pas suffisamment à l'écoute de leurs clients
Conquête client
Les entreprises françaises ne sont pas suffisamment à l'écoute de leurs clients
http://www.datapressepremium.com/rmdiff/2006682/Eptica_Infographie_Voc_1804_VF.pdf

Les entreprises françaises ne sont pas suffisamment à l'écoute de leurs clients

Par Stéphane Guillard

Si 67% des marques mesurent la satisfaction client, leur approche reste partielle. En effet, la plupart d'entre elles ne l'analysent que par [...]