Recherche
Se connecter

EBP lance le Club Revendeur 2013

Publié par le - mis à jour à
EBP lance le Club Revendeur 2013

EBP, société éditrice de progiciels, donne le coup d'envoi de la 2e édition de son Club Revendeur, récompensant les distributeurs ayant atteint leurs objectifs de vente.

  • Imprimer

Fort de son expérience l'an dernier, EBP, éditeur de progiciels, lance l'édition 2013 de son Club Revendeur. Ce nouveau programme a pour objectif de récompenser la fidélité des partenaires en transformant en points cadeaux leurs objectifs de vente.

Ainsi, les revendeurs auront du 1er septembre 2012 au 31 août 2013 pour enregistrer leurs ventes de logiciels et recevoir des Unités cadeaux, permettant ensuite de commander des lots depuis un site dédié.

« Nous sommes particulièrement satisfaits de ce nouveau programme de fidélité, car il nous permet de fidéliser l’ensemble de nos partenaires actifs, sans notion de compétition entre eux. La première édition a remporté un vrai succès, et nous a permis d’accroître nos ventes de produits professionnels de 35% », souligne Olivier Brunet, responsable marketing produits, marchés et services chez EBP.

Laure Trehorel

Laure Trehorel

Journaliste, stratégie et vente

Chef de rubrique pour le magazine Action Commerciale et pour le site actionco.fr, je suis en charge des sujets relatifs aux stratégies commerciales des [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Faut-il encore investir dans la fidélisation?
Conquête client
Faut-il encore investir dans la fidélisation?
cristina_conti - stock.adobe.com

Faut-il encore investir dans la fidélisation?

Par Clément Fages

Totem de la littérature marketing, la fidélité et les stratégies de fidélisation sont devenues de véritables martingales, que Byron Sharp et [...]

Les entreprises françaises ne sont pas suffisamment à l'écoute de leurs clients
Conquête client
Les entreprises françaises ne sont pas suffisamment à l'écoute de leurs clients
http://www.datapressepremium.com/rmdiff/2006682/Eptica_Infographie_Voc_1804_VF.pdf

Les entreprises françaises ne sont pas suffisamment à l'écoute de leurs clients

Par Stéphane Guillard

Si 67% des marques mesurent la satisfaction client, leur approche reste partielle. En effet, la plupart d'entre elles ne l'analysent que par [...]