Recherche
Se connecter

Prosodie développe le premier service automatique de recouvrement de créances par téléphone

Publié par le

L'opérateur télécom Prosodie vient de développer pour la société Intrum Justitia, spécialiste des gestions de créances, un serveur vocal interactif (SVI) automatique afin de faciliter le recouvrement de créances des sociétés débitrices.

  • Imprimer
L'opérateur télécom Prosodie vient de développer pour le spécialiste de la gestion de créances, Intrum Justitia "un service innovant et accélérateur de revenus pour ses clients", selon ses propres termes. Intrum Justitia a en effet décidé, en avril 2005, de lancer le premier service de recouvrement de créances automatique par téléphone, destiné aux professionnels et aux particuliers. C'est Prosodie qui s'est acquitté de cette tâche. Le principe? Lorsqu'un débiteur décide de s'acquitter de sa dette, il compose le numéro indiqué par Intrum Justitia et choisit, à l'aide du menu vocal, soit la mise en relation avec des conseillers disponibles sur l'un des trois centres d'appels en France, soit le règlement téléphonique automatique par carte bleue. Dans ce cas, le débiteur s'identifie à l'aide de son code confidentiel. «À travers ce service, Intrum Justitia démontre la multiplicité des usages possibles du serveur vocal interactif. Ce dernier apporte un réel gain de productivité pour les entreprises», explique François Chaffard, responsable d'offre, division contact client de Prosodie. La solution de Prosodie ne requiert aucune installation spécifique au sein d'Intrum Justitia. Hébergée chez Prosodie, elle s'adapte aux infrastructures informatiques et téléphoniques existantes. Depuis sa mise en place, Intrum Justitia a constaté que le traitement automatique par téléphone permet d'aboutir plus rapidement au règlement des créances. À noter également que le canal téléphonique représente un média indépendant sécurisé qui incite le débiteur à s'acquitter de sa dette au plus vite. «Nos SVI enregistrent aujourd'hui près de 500 transactions par jour. Ce nouveau service a amélioré sensiblement notre qualité de service générale mais a également permis à nos conseillers techniques de se concentrer sur des tâches à plus forte valeur ajoutée pour nos clients et constitue donc une approche plus motivante et plus rentable pour la gestion de créances», constate Yann Duchemin, directeur des services informatiques chez Intrum Justitia. Coût: un coût de mise en place lié à l'application puis un cout d'hébergement facturé de différentes manières (soit au forfait ou au volume).

La rédaction vous recommande

5 clés pour optimiser son recouvrement amiable
5 clés pour optimiser son recouvrement amiable

5 clés pour optimiser son recouvrement amiable

Par Esker

Lorsqu elle fait le choix de gerer elle meme tout ou partie de son recouvrement entreprise doit assurer de efficacite des ressources et moyens [...]

Sur le même sujet

Bases de données client B to B et RGPD: les nouveaux risques
Conquête client
Bases de données client B to B et RGPD: les nouveaux risques

Bases de données client B to B et RGPD: les nouveaux risques

Par La rédaction

Quel est l'impact du règlement européen sur la protection des données personnelles (RGPD) sur les activités de recouvrement et de gestion des [...]

RGPD : Comment les marques se mettent en conformité
Conquête client
RGPD : Comment les marques se mettent en conformité
Corentin Mossiere

RGPD : Comment les marques se mettent en conformité

Par Floriane Salgues

A moins de 100 jours de l'entrée en vigueur du règlement sur la protection des données personnelles (RGPD), où en sont les marques et leurs [...]

Nomination lance une plateforme pour mieux cibler les prospects
Conquête client
Nomination lance une plateforme pour mieux cibler les prospects

Nomination lance une plateforme pour mieux cibler les prospects

Par Aude David

Fournir à la fois une base de données de décideurs et des informations dynamiques pour savoir qui contacter à quel moment, c'est l'ambition [...]