Recherche
Se connecter

Réseaux sociaux: faible retour sur investissement pour le recrutement

Publié par le

La société de recrutement en ligne, Stepstone estime que pour le moment, les réseaux sociaux ne sont pas vraiment efficaces pour recruter vos futurs collaborateurs.

  • Imprimer

Selon une étude européenne menée par Stepstone, société de recrutement en ligne, plus de la moitié des personnes en recherche d’emploi utilise les réseaux sociaux pour trouver du travail, mais, seule une minorité postule effectivement par cet intermédiaire. En parallèle, près de 4 entreprises sur 10 utilisent ce système pour le recrutement, mais n’en tirent qu’un faible retour sur investissement.

L’enquête dévoile que les sociétés se servent des réseaux sociaux essentiellement pour trouver et recruter des personnes qui correspondent aux profils recherchés. Vérifier les antécédents des candidats est la deuxième raison qui les pousse à s’en servir. 60% des postulants n’apprécient guère que les entreprises s’immiscent ainsi dans leur vie privée. Poster des offres d’emploi sur les réseaux sociaux est moins important. Cet argument n’arrive qu’en cinquième position des motifs d’utilisation d’un réseau social. Du côté des chercheurs d’emploi, moins d’un quart d’entre eux répondent aux offres publiées sur ce type de support.

Valérie Vaillant, directeur général de StepStone France commente: «Compte tenu de leur popularité et de leur fort développement, les réseaux sociaux sont de plus en plus courtisés par les employeurs. Ces derniers ont un accès quasi gratuit à des millions de profils. Le problème c’est que la plupart des gens utilisent essentiellement les réseaux sociaux à des fins privées, ce qui explique leur réticence à ouvrir leur profil aux employeurs. Le respect de la sphère privée est toujours d’actualité». Et d’ajouter : «Pour utiliser efficacement les réseaux à des fins de recrutement, les sociétés doivent être prêtes à y consacrer du temps. Les employeurs utilisant quotidiennement les réseaux sociaux, ont 50% de chances en plus de trouver des collaborateurs que ceux qui ne s’en servent qu’une fois par semaine. C’est aux entreprises de considérer combien de temps elles accepteraient d’accorder aux réseaux sociaux et si c’est le canal présentant le meilleur rapport qualité-prix pour recruter.»

Laurent Bailliard

Laurent Bailliard

Rédacteur en chef

Pas tout à fait old school, pas non plus de la génération Y, je suis comme beaucoup de journalistes de ma tranche d’âge à devoir faire mon métier avec [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Leads Vérifiés, un outil de qualification des leads
Conquête client
Leads Vérifiés, un outil de qualification des leads

Leads Vérifiés, un outil de qualification des leads

Par Aude David

Des prospects pas intéressés, un taux de conversion faible, beaucoup de temps et d'énergie dépensés, les commerciaux ont souvent des difficultés [...]

Digitalisation des points de vente: où en est-on ?
Conquête client
Digitalisation des points de vente: où en est-on ?

Digitalisation des points de vente: où en est-on ?

Par Laurent Bailliard

Face à l'explosion du e-commerce, les points de vente n'ont plus d'autre choix que de se digitaliser. La raison ? Faire vivre une expérience [...]

RGPD : démêlez le vrai du faux
Conquête client
RGPD : démêlez le vrai du faux
https://www.vectaury.io/fr/blog/mythe-ou-r%C3%A9alit%C3%A9

RGPD : démêlez le vrai du faux

Par Stéphane Guillard

Depuis plusieurs mois maintenant, le Règlement général sur la protection des données alimente toutes les conversations des acteurs de la data. [...]

Faut-il encore investir dans la fidélisation?
Conquête client
Faut-il encore investir dans la fidélisation?
cristina_conti - stock.adobe.com

Faut-il encore investir dans la fidélisation?

Par Clément Fages

Totem de la littérature marketing, la fidélité et les stratégies de fidélisation sont devenues de véritables martingales, que Byron Sharp et [...]