Recherche
Se connecter

Satas se dote d'une nouvelle direction des ventes à distance et de la relation client

Publié par le

Le spécialiste des solutions d'affranchissement pour les entreprises a pris le parti de réunir l'ensemble de ses collaborateurs travaillant au téléphone. L'objectif : les professionnaliser et permettre un échange de bonnes pratiques entre les experts de la relation client et les commerciaux.

  • Imprimer
« Allo Satas bonjour », « Bonjour Monsieur, société Satas, nous vous proposons un catalogue de plus de 20 catégories de produits », « Oui, Monsieur, nous allons remédier à ce retard », « Quel est votre numéro de client ? ». Qu'ils fassent de la télévente ou de la relation client, les téléopérateurs de Satas, spécialiste de l'affranchissement, sont désormais tous réunis au sein d'une seule et même direction comprenant 55 personnes. Les premiers étaient auparavant rattachés à la direction commerciale, les seconds à la direction générale. « Nous avons souhaité manager l'ensemble des collaborateurs travaillant au téléphone de manière uniforme afin de les professionnaliser et que l'expérience des uns servent aux autres, explique Anouk Laurette, directrice ventes à distance et relation client chez Satas. Grâce à son système de relation client mis en place il y a six mois au sein de Satas Contact (centre de relation clients) et il y a 15 jours pour les commerciaux, l'usage du téléphone non seulement s'est simplifié mais a permis de gagner en productivité. « Avec la même équipe, nous avons pris en charge un plus grand nombre de missions », confirme Anouk Laurette. Les télévendeurs œuvrant surtout en fidélisation clients devraient, d'ici à la fin de l'année, se lancer dans des campagnes de prospection. Un travail qui viendrait compléter les liens déjà noués entre les commerciaux assis et la force de vente terrain. Autre projet de la nouvelle direction : pousser les ventes de certains produits de façon continue tout au long de l'année. « Nous souhaitons mieux capter les besoins des clients exprimés par téléphone et contribuer davantage à la performance commerciale de l'entreprise », ajoute Anouk Laurette. Hausse du chiffre d'affaires et accroissement de la satisfaction client sont les deux axes de développement de Satas pour cette année. Le spécialiste de l'affranchissement compte d'ailleurs porter à 14% la part du chiffre d'affaires généré par la vente des consommables, contre 12% l'année dernière.

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Leads Vérifiés, un outil de qualification des leads
Conquête client
Leads Vérifiés, un outil de qualification des leads

Leads Vérifiés, un outil de qualification des leads

Par Aude David

Des prospects pas intéressés, un taux de conversion faible, beaucoup de temps et d'énergie dépensés, les commerciaux ont souvent des difficultés [...]

Digitalisation des points de vente: où en est-on ?
Conquête client
Digitalisation des points de vente: où en est-on ?

Digitalisation des points de vente: où en est-on ?

Par Laurent Bailliard

Face à l'explosion du e-commerce, les points de vente n'ont plus d'autre choix que de se digitaliser. La raison ? Faire vivre une expérience [...]

RGPD : démêlez le vrai du faux
Conquête client
RGPD : démêlez le vrai du faux
https://www.vectaury.io/fr/blog/mythe-ou-r%C3%A9alit%C3%A9

RGPD : démêlez le vrai du faux

Par Stéphane Guillard

Depuis plusieurs mois maintenant, le Règlement général sur la protection des données alimente toutes les conversations des acteurs de la data. [...]

Faut-il encore investir dans la fidélisation?
Conquête client
Faut-il encore investir dans la fidélisation?
cristina_conti - stock.adobe.com

Faut-il encore investir dans la fidélisation?

Par Clément Fages

Totem de la littérature marketing, la fidélité et les stratégies de fidélisation sont devenues de véritables martingales, que Byron Sharp et [...]