Recherche
Se connecter

TGV vous offre de "bonnes excuses" pour être en retard

Publié par le

TGV crée l'événement avec une campagne de communication en ligne B to B innovante qui combine viralité, interactivité et personnalisation. À découvrir sur le site www.sosbonnesexcuses.com.

  • Imprimer
Après le succès de sa première campagne virale de 2004, TGV mise à nouveau sur l'effet viral et un positionnement décalé pour communiquer auprès de la cible professionnelle. La marque propose cette fois aux internautes e-mails et vidéos personnalisées à partir du site www.sosbonnesexcuses.com. Développées autours des concepts de personnalisation et d'interactivité, deux vidéos originales et décalées (Agent Secret, Stressé des Transports) ainsi qu'une animation avec personnalisation de photo (l'Attaque du gorille) ont été créées par l'agence TBWA Interactive pour excuser l'internaute de ses retards, de son stress et de ses présentations inachevées auprès de son patron, ses clients, ses collègues, ou sa famille. Pour l'une des trois vidéos de la campagne, “l'Agent Secret”, la technologie “Call on Cue” de la société d'eStara a même été intégrée. En remplissant préalablement un formulaire, l'internaute déclenche l'envoi d'un mail au destinataire de son choix, comprenant un lien vers la vidéo. Au cours du visionnage de cette vidéo, l'internaute reçoit un appel sur son propre téléphone du personnage qu'il voit sur l'écran! Effet de surprise et interactivité garanties… «Avec cette campagne, la SNCF innove, puisque c'est la première fois que notre technologie d'appel depuis une vidéo est utilisée en France », confirme Thibaut Behaghel, Directeur Europe d'eStara En parallèle une campagne radio diffusée en national et relayant le concept des “Bonnes Excuses” accompagne le site Internet.

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Faut-il encore investir dans la fidélisation?
Conquête client
Faut-il encore investir dans la fidélisation?
cristina_conti - stock.adobe.com

Faut-il encore investir dans la fidélisation?

Par Clément Fages

Totem de la littérature marketing, la fidélité et les stratégies de fidélisation sont devenues de véritables martingales, que Byron Sharp et [...]

Les entreprises françaises ne sont pas suffisamment à l'écoute de leurs clients
Conquête client
Les entreprises françaises ne sont pas suffisamment à l'écoute de leurs clients
http://www.datapressepremium.com/rmdiff/2006682/Eptica_Infographie_Voc_1804_VF.pdf

Les entreprises françaises ne sont pas suffisamment à l'écoute de leurs clients

Par Stéphane Guillard

Si 67% des marques mesurent la satisfaction client, leur approche reste partielle. En effet, la plupart d'entre elles ne l'analysent que par [...]