Recherche
Se connecter

La carte de fidélité physique encore présente... pour combien de temps ?

Publié par le - mis à jour à
La carte de fidélité physique encore présente... pour combien de temps ?

Carte de fidélité physique ou dématérialisée ? Dans notre portefeuille ou dans notre smartphone ? Selon une étude, 63 % des programmes de marques B to C restent fidèles à la carte matérielle, tout de même amenée à disparaître.

  • Imprimer

"La carte est le seul objet créant un lien physique par excellence entre une marque et ses consommateurs."

La dématérialisation des programmes de fidélité est loin d'être totale. Ainsi, l'étude menée par Dia-Mart Consulting démontre que chez une enseigne sur deux, le programme de fidélité est réservé aux clients se rendant en magasin physique. Autre signal fort : la carte de fidélité matérielle, encore bien installée dans les portefeuilles. Véritable emblème des programmes de fidélité, les marques et les consommateurs y restent très accrochés.

Ainsi, non moins de 63 % des programmes de marques B to C en disposent (étude Vertone). Mais, à l'heure de la dématérialisation, ne serait-ce pas là une résistance au changement ? Plusieurs interprétations expliquent ce phénomène de persistance : " Il y a tout d'abord un effet générationnel. Certains préfèrent le mobile quand d'autres, plus traditionnels, préfèrent détenir des cartes physiques dans leur portefeuille. Par ailleurs, la carte est le seul objet créant un lien physique par excellence entre une marque et ses consommateurs... d'où la difficulté d'y renoncer. Puis, enfin, la carte de fidélité demeure un symbole et apporte une reconnaissance statutaire. C'est en particulier le cas des cartes différenciées suivant le degré de fidélité ou la valeur du client, comme c'est très pratiqué dans le milieu aérien. Cela fait toujours son effet de présenter au guichet une carte Gold, Platinum ou Black ! ", explique Fabienne Goazin (Vertone), pour qui la carte de fidélité physique est tout de même amenée à disparaître.

Laure Tréhorel

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Faut-il encore investir dans la fidélisation?
Conquête client
Faut-il encore investir dans la fidélisation?
cristina_conti - stock.adobe.com

Faut-il encore investir dans la fidélisation?

Par Clément Fages

Totem de la littérature marketing, la fidélité et les stratégies de fidélisation sont devenues de véritables martingales, que Byron Sharp et [...]

Les entreprises françaises ne sont pas suffisamment à l'écoute de leurs clients
Conquête client
Les entreprises françaises ne sont pas suffisamment à l'écoute de leurs clients
http://www.datapressepremium.com/rmdiff/2006682/Eptica_Infographie_Voc_1804_VF.pdf

Les entreprises françaises ne sont pas suffisamment à l'écoute de leurs clients

Par Stéphane Guillard

Si 67% des marques mesurent la satisfaction client, leur approche reste partielle. En effet, la plupart d'entre elles ne l'analysent que par [...]