Recherche
Se connecter

Un fabricant d’accessoires informatiques organise un challenge pour ses revendeurs

Publié par le

Le fabricant d’accessoires informatiques Kensington France entend développer son réseau de revendeurs B to B. D’où le lancement d’un programme de fidélisation.

  • Imprimer
C’est en partenariat avec ses trois grossistes GP Associés, Tech Data et Ingram Micro que le fabricant d’accessoires informatiques Kensington France lance un programme de fidélisation à l’intention de ses revendeurs professionnels. « Avec ce nouveau programme qui s’inscrit dans notre stratégie de développement en France, nous souhaitons à la fois augmenter notre base de revendeurs actifs mais aussi leur panier moyen » explique-t-on chez Kensington. Cette campagne de fidélisation menée d’avril à décembre 2005, s’articule autour d’un site conçu pour l’événement, www.mobilityprogram.com, point de rencontre des participants à l’opération. Kensington entame les festivités par quatre vagues de marketing téléphonique entre avril et juin, ciblant dans un premier temps 1 500 revendeurs employant entre 10 et 200 salariés. Il s’agit alors de leur faire mieux connaître les produits Kensington. Une fois cette première étape effectuée, tous les revendeurs pourront bénéficier de points cadeaux à chacun de leurs achats. À la clé : des sauts en parachute ou des appareils photo numériques. Les quinze revendeurs les plus dynamiques gagneront un week-end au soleil.

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Faut-il encore investir dans la fidélisation?
Conquête client
Faut-il encore investir dans la fidélisation?
cristina_conti - stock.adobe.com

Faut-il encore investir dans la fidélisation?

Par Clément Fages

Totem de la littérature marketing, la fidélité et les stratégies de fidélisation sont devenues de véritables martingales, que Byron Sharp et [...]

Les entreprises françaises ne sont pas suffisamment à l'écoute de leurs clients
Conquête client
Les entreprises françaises ne sont pas suffisamment à l'écoute de leurs clients
http://www.datapressepremium.com/rmdiff/2006682/Eptica_Infographie_Voc_1804_VF.pdf

Les entreprises françaises ne sont pas suffisamment à l'écoute de leurs clients

Par Stéphane Guillard

Si 67% des marques mesurent la satisfaction client, leur approche reste partielle. En effet, la plupart d'entre elles ne l'analysent que par [...]