Recherche
Se connecter

Un internaute sur deux ne veut pas payer sur le Web…

Publié par le

Selon la dernière étude réalisée par Ipsos Médiangles, la tendance vers des informations ou des services payants sur le Web rencontre une opposition de principe chez un internaute sur deux.

  • Imprimer
Pour bon nombre d'internautes, payer l'accès aux sites, c'est payer deux fois puisqu'ils payent déjà leur connexion à Internet. Près de la moitié des internautes comptent plutôt sur leur fournisseur d'accès pour leur procurer des contenus et services à valeur ajoutée. C’est ce qui ressort de la dernière enquête réalisée par Ipsos Médiangles après de 1100 internautes français. Pour autant plusieurs facteurs pourront inciter les internautes réfractaires à souscrire des services payants. A commencer bien sûr par une meilleure sécurité des paiements en ligne. Mais, les internautes se disent également prêts à payer pour les contenus et services personnalisés, professionnels, qui nécessitent une intervention humaine (par exemple un conseil juridique réalisé par un expert), qu'on ne trouve pas sur un autre site Web de façon gratuite. Enfin, l’étude met en avant les services payants émergents que sont le téléchargement des sonneries ou logos pour téléphone mobile, l’envoi des SMS ou le suivi de l’actualité.

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Nomination lance une plateforme pour mieux cibler les prospects
Conquête client
Nomination lance une plateforme pour mieux cibler les prospects

Nomination lance une plateforme pour mieux cibler les prospects

Par Aude David

Fournir à la fois une base de données de décideurs et des informations dynamiques pour savoir qui contacter à quel moment, c'est l'ambition [...]

Retail : les 6 règles d'une bonne stratégie social media
Conquête client
Retail : les 6 règles d'une bonne stratégie social media

Retail : les 6 règles d'une bonne stratégie social media

Par Clément Fages

Qu'est ce qui distingue Sephora ou Cdiscount dans leur stratégie social media ? Alors que les deux enseignes sont les plus engageantes sur les [...]