Recherche
Se connecter

Un internaute sur deux ne veut pas payer sur le Web…

Publié par le

Selon la dernière étude réalisée par Ipsos Médiangles, la tendance vers des informations ou des services payants sur le Web rencontre une opposition de principe chez un internaute sur deux.

  • Imprimer
Pour bon nombre d'internautes, payer l'accès aux sites, c'est payer deux fois puisqu'ils payent déjà leur connexion à Internet. Près de la moitié des internautes comptent plutôt sur leur fournisseur d'accès pour leur procurer des contenus et services à valeur ajoutée. C’est ce qui ressort de la dernière enquête réalisée par Ipsos Médiangles après de 1100 internautes français. Pour autant plusieurs facteurs pourront inciter les internautes réfractaires à souscrire des services payants. A commencer bien sûr par une meilleure sécurité des paiements en ligne. Mais, les internautes se disent également prêts à payer pour les contenus et services personnalisés, professionnels, qui nécessitent une intervention humaine (par exemple un conseil juridique réalisé par un expert), qu'on ne trouve pas sur un autre site Web de façon gratuite. Enfin, l’étude met en avant les services payants émergents que sont le téléchargement des sonneries ou logos pour téléphone mobile, l’envoi des SMS ou le suivi de l’actualité.

La rédaction vous recommande

Témoignage Feelunique
Témoignage Feelunique

Témoignage Feelunique

Par Bazaarvoice

Feelunique multiplie les interactions clients et augmente son taux de conversion grace aux photos authentiques prises par ses clients

Sur le même sujet

Faut-il encore investir dans la fidélisation?
Conquête client
Faut-il encore investir dans la fidélisation?
cristina_conti - stock.adobe.com

Faut-il encore investir dans la fidélisation?

Par Clément Fages

Totem de la littérature marketing, la fidélité et les stratégies de fidélisation sont devenues de véritables martingales, que Byron Sharp et [...]

Les entreprises françaises ne sont pas suffisamment à l'écoute de leurs clients
Conquête client
Les entreprises françaises ne sont pas suffisamment à l'écoute de leurs clients
http://www.datapressepremium.com/rmdiff/2006682/Eptica_Infographie_Voc_1804_VF.pdf

Les entreprises françaises ne sont pas suffisamment à l'écoute de leurs clients

Par Stéphane Guillard

Si 67% des marques mesurent la satisfaction client, leur approche reste partielle. En effet, la plupart d'entre elles ne l'analysent que par [...]