Mon compte Devenir membre Newsletters

43e Journées Annuelles de l'IFM : les acteurs du retail face à l'ubérisation

Publié le par

L'Institut français du merchandising (IFM) organise, du 24 au 26 novembre 2015, la 43e édition de ses Journées Annuelles. Entretien avec Frédéric Perodeau, délégué général de l'association sur ce rendez-vous des acteurs du commerce.

43e Journées Annuelles de l'IFM : les acteurs du retail face à l'ubérisation

A qui s'adresse les Journées Annuelles de l'IFM ?

Frédéric Pérodeau : Tout d'abord, je tiens à préciser qu'il ne s'agit pas d'un salon professionnel, mais bien de journées de conférences, où l'objectif est d'échanger des idées et mener des réflexions autour des sujets du commerce. Ces trois journées s'adressent à trois profils de visiteurs : les directeurs généraux, les directeurs marketing et les directeurs commerciaux d'enseignes de la grande distribution, de la grande consommation mais aussi du e-commerce. Participent également de nouveaux acteurs, issus du monde du numérique, dont des développeurs d'applications mobile. Nous avons accueilli plus de 2000 visiteurs l'an passé, et espérons renouveler ce chiffre en 2015.

Quels-sont les sujets retenus pour cette édition 2015 ?

F.P : Nous avons axé ces rencontres autour de quatre thèmes majeurs. Le digital, sujet incontournable à la fois pour les points de vente et le commerce en ligne. Jacques-Antoine Granjon, pdg et fondateur de Vente-privee.com, s'exprimera sur ce sujet. Deuxième thématique centrale : le consommateur responsable. Nous entendons par-là, non seulement le client soucieux de l'environnement et de sa consommation, mais aussi, d'un point de vue business, son autonomie grandissante, s'affranchissant de plus en plus des distributeurs.

43e Journées Annuelles de l'IFM, les 24, 25 et 26 novembre à l'Espace Grande Arche de Paris La Défense. Renseignements sur le site de l'IFM.

Nous débattrons donc de la façon dont peuvent s'intégrer les acteurs traditionnels du commerce dans ce nouveau schéma régit par l'ubérisation et le CtoC. Troisième sujet majeur : le commerce de proximité. Ce n'est certes pas un sujet nouveau, mais il s'agit là de discuter aussi bien de proximité géographique que marketing, avec la question de la personnalisation et l'individualisation des offres. Enfin, le 4e sujet abordé sera l'action du législateur, avec notamment des discussions autour de la Loi Macron (ouverture des magasins le dimanche...) et aussi, en présence de la Fevad (Fédération e-commerce et vente à distance, ndlr), de la législation européenne sur l'alignement des prix à travers l'UE.

Quelles-sont les nouveautés ?

F.P : Nous avons renouvelé le format de ces journées, en ajoutant aux conférences plénières et magistrales des table-rondes, plus opérationnelles. L'objectif est d'aborder des thématiques - Comment obtenir un merchandising efficace ? Comment optimiser les actions de ma force de vente ? etc... - sous un angle plus concret.

Autre évolution importante, qui devrait intéresser les directeurs commerciaux en particulier, la présence démultipliée des distributeurs, avec plus de 250 chefs de marché, chefs de produits... de grandes enseignes de la distribution, qui n'étaient que quelques dizaines lors des précédentes éditions. Ainsi, Intermarché, Système U ou Carrefour pour ne citer qu'eux seront représentés par beaucoup plus d'acteurs. Il s'agit là d'une volonté, de la part de l'IFM et des distributeurs, de faire venir davantage d'industriels lors de ces trois journées.

Frédéric Pérodeau & l'IFM

Après avoir passé 15 ans à des postes commerciaux et merchandising chez Procter & Gamble, puis deux années comme directeur des ventes grand public chez Suez Communication Noos, Frédéric Pérodeau devient, en 2003, délégué général de l'Institut français du merchandising (IFM). L'association, créée en 1972, regroupe aujourd'hui plus de 300 adhérents


A lire aussi, l'interview de Frédéric Pérodeau "Redonnons de la valeur au produit !"