Mon compte Devenir membre Newsletters

Développer (enfin) la culture commerciale en France

Publié le par

Les Dirigeants commerciaux de France (DCF) lancent un appel pour valoriser la fonction commerciale. Découvrez les premiers éléments de ce manifeste.

Assile Omar, chef de projet JCDecaux(à gauche) et des étudiants de l'école Novancia engagés pour la promotion du Manifeste pour le développement de la culture commerciale.

Assile Omar, chef de projet JCDecaux(à gauche) et des étudiants de l'école Novancia engagés pour la promotion du Manifeste pour le développement de la culture commerciale.

Et si face au chômage en France, il y avait un vrai gisement de solutions? C'est du moins ce qu'affirment les Dirigeants Commerciaux de France (DCF) qui lancent un appel pour défendre la fonction commerciale, synonyme selon eux "de métiers valorisants et d'avenir".

Pour cela, ils viennent de publier un véritable manifeste pour le développement de la culture commerciale en France. Le but: "démontrer que pour réussir, se développer, conquérir de nouveaux marchés, la France et ses entreprises ont besoin d'experts commerciaux", déclare Jacques Benn, président des DCF.

Sur plus de 140 pages, c'est avant tout la voix de la jeunesse qui est à l'honneur. Celle de près de 10 000 étudiants, entrepreneurs et managers commerciaux de demain, qui ont participé à l'édition 2014 du Concours National de la Commercialisation (CNC). A l'image du témoignage de Florient, étudiant à Kedge Business School, " La fonction commerciale souffre en France de clichés et d'idées reçues. Je pense que dans beaucoup d'esprits le commercial est associé à un baratineur qui cherche à convaincre et vendre à tout prix ; une personne poussée par la force des choses à la malhonnêteté et au déficit d'éthique ".

C'est justement pour lutter contre ces stéréotypes que le manifeste entend lutter en donnant par exemple la parole à des managers commerciaux à l'image de Jean Muller, directeur général délégué Commerce et Développement de JCDecaux (et par ailleurs manager commercial de l'année 2013 dans le cadre des Trophées Action Commerciale). "Combien de parents, d'enseignants ou de conseillers d'orientation osent aujourd'hui recommander la fonction commerciale ?", s'interroge-t-il.

Source: sondage réalisé auprès de 116 managers commerciaux (réseaux DCF et base de données Manageo)


"On a trop souvent méprisé le métier de vendeur par ignorance en occultant qu'il requiert des formations spécifiques et des qualités humaines indispensables", constate Jean-Claude Cornillet, président de Konica Minolta France en précisant par ailleurs que tout le monde n'a pas l'étoffe d'un vendeur.

Mais au-delà de vouloir redorer une image ternie de la profession, le manifeste donne 5 bonnes raisons pour développer la culture commerciale en France.

-Conquérir de nouveaux marchés

-Favoriser la croissance

-Valoriser le savoir-faire français

-Retenir les talents potentiels

-Accélérer la transformation des entreprises

"Dans une situation économique difficile, le renforcement de la fonction commerciale est une priorité stratégique (...). Pour rester compétitives, elles doivent adopter une culture commerciale centrée sur la professionnalisation des métiers commerciaux, la réactivité des équipes de vente et de support, et une excellence en matière de relation client, précise Jacques Cosnefroy, Délégué générale de la Fédération de la vente directe.

Et pour répondre à ses défis, les DCF rappellent dans son manifeste que la Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares), dépendante du Ministère du Travail, estime que 189 000 postes de cadres commerciaux sont à pourvoir d'ici à 2015 en France.

"La culture commerciale en France est essentielle dans la conquête de nouveaux marchés, la valorisation du savoir-faire français, la création de richesses et d'emplois et il faut dans cette perspective travailler à la valoriser, insiste Luc Ferry ancien ministre de la jeunesse, de l'éducation nationale et de la recherche.

Retrouvez le manifeste et les engagements : Cliquez ici

Plus d'informations sur MADCC.fr