Mon compte Devenir membre Newsletters

[Portrait] Guillaume Bettin, le lobbyiste

Publié le par

Après avoir travaillé pour des hommes politiques et affûté ses armes de négociateur au Parlement Européen, Guillaume Bettin, aujourd'hui chez Rhône-Alpes Eiffage, est devenu directeur commercial. Un parcours atypique, à découvrir en cinq points.

[Portrait] Guillaume Bettin, le lobbyiste

1- Sa révélation ? Le débat européen

Inviter Michel Rocard à une conférence, suivre les débats au Parlement européen pour en rendre compte à Olivier Duhamel : "Des missions passionnantes, pour un jeune diplômé !" s'enthousiasme Guillaume Bettin. C'est le sourire aux lèvres qu'il évoque ce qui a été, pour lui, une révélation. "Après ma maîtrise (en Administration économique et sociale, option gestion publique, NDLR), je comptais poursuivre avec un DESS", indique-t-il. Changement de plan. Il décroche un stage de fin d'études aux côtés d'Olivier Duhamel, alors député européen PS. Son séjour à Bruxelles, où il a pour mission d'organiser un colloque à Lyon sur le recueil de fonds européens pour les associations, l'incite à poursuivre dans cette voie. "J'ai tout de suite apprécié cette ouverture culturelle et politique sur l'Europe", admet-il. Aux côtés de personnalités du monde politique, il se passionne pour des sujets comme la réforme du traité constitutionnel. "J'ai suivi les commissions sur l'élaboration de cette nouvelle structure juridique, afin d'en rédiger les comptes rendus et explications de votes pour le compte ­d'Olivier Duhamel", détaille Guillaume Bettin.

SES DATES-CLÉS

1998 : Maîtrise d'Administration économique et sociale, option Gestion publique.
1998 : Assistant parlementaire auprès d'Olivier Duhamel.
2008 : Chef de cabinet du président du conseil régional Rhône-Alpes.
2010 : Directeur ­commercial adjoint Rhône-Alpes chez Eiffage.
Septembre 2014 : Directeur commercial Rhône-Alpes chez Eiffage.

>> Lire la suite du portrait page 2