Mon compte Devenir membre Newsletters

Réenchanter la fonction commerciale

Publié le par

Martine Pinville, Secrétaire d'Etat chargée du Commerce et de l'Artisanat, de la Consommation et de l'Economie sociale et solidaire, s'engage en faveur des commerciaux !

La Secrétaire d'Etat lors des Assises des métiers de la fonction commerciale

La Secrétaire d'Etat lors des Assises des métiers de la fonction commerciale

"Ils sont essentiels au dynamisme de l'économie"! Martine Pinville, Secrétaire d'Etat chargée du Commerce et de l'Artisanat, de la Consommation et de l'Economie sociale et solidaire, l'a rappelé: les commerciaux sont une force vive sur laquelle il faut compter ! C'est justement pour appuyer cette idée que trois associations professionnelles, (Dirigeants Commerciaux de France, Fédération de la Vente Directe et l'Union Française des Professionnels du Traitement de l'eau) ont remis à la Secrétaire d'Etat un livre blanc sur la fonction commerciale.

Ce document, met en évidence 7 engagements des professionnels et 7 préconisations adressées au gouvernement afin de " Réenchanter la fonction commerciale ".

Les 7 engagements des organisations professionnelles

-Renforcer les moyens consacrés à la diffusion de connaissance sur les métiers commerciaux auprès du public.

-Développer des passerelles dédiées d'accès à l'emploi pour les demandeurs d'emploi.

-Contribuer activement à la conception d'outils et d'indicateurs statistiques sur la profession.

-Investir avec les entreprises dans l'intégration et la professionnalisation des effectifs commerciaux.

-Promouvoir les actions en faveur de l'accompagnement de carrière des commerciaux au sein des entreprises.

-Agir de manière significative en faveur du rapprochement entre les professionnels et le monde académique et scientifique.

-Encourager l'offre de stages, de contrats d'apprentissage et de formation au sein des services commerciaux des entreprises.

Les 7 préconisations adressées aux pouvoirs publics

-Financer le lancement d'une campagne d'information institutionnelle en faveur de la fonction commerciale.

-Soutenir une réflexion sur la modernisation des statuts de commerciaux en vue de redonner de l'attractivité à la profession.

-Référencer la fonction commerciale comme une composante de l'économie à part entière.

-Aider à la création des outils de mesure statistiques et des indicateurs d'évolution de la fonction commerciale.

-Coordonner la création d'un forum national sur la culture commerciale.

-Promouvoir la fonction commerciale au sein de l'Education nationale et de l'Enseignement supérieur.

-Doter les organisations professionnelles de la filière commerciale d'une instance de réflexion dédiée afin d'organisation les idées et les actions à venir et d'accompagner le développement de la fonction commerciale.

200 000 emplois à la clé !

D'ores et déjà, la Secrétaire d'Etat a souhaité la mise en place d'une Semaine des métiers commerciaux à l'image de ce qui se fait pour l'industrie. Et de rappeler que la fonction commerciale qui ne connaît que 3% de chômage a toutes les caractéristiques pour être un métier sur lequel il faut s'appuyer...

Malheureusement comme l'a rappelé Philippe Jacquelinet, le Président de la FVD, " la vente manque d'attractivité, alors que la profession pourrait créer 200 000 emplois d'ici à 2020! Même écho de la part de Jacques Benn, le Président des DCF, qui constate trois insuffisances majeures: le nombre de commerciaux, la reconnaissance et la formation...

Autant de points que le livre blanc entend combattre avec l'aide du gouvernement, mais aussi avec le soutien des entreprises comme l'a rappelé Martine Pinville.

A lire aussi: Développer (enfin) la culture commerciale en France