Mon compte Devenir membre Newsletters

Rémunération des cadres commerciaux : de très modestes progressions

Publié le par

Sans grande surprise, les salaires des cadres commerciaux sont globalement restés stables entre 2015 et 2014. Découvrez les résultats en détail.

Rémunération des cadres commerciaux : de très modestes progressions

2014 fut une année de relative stabilité des salaires des cadres commerciaux. Il semblerait que 2015 prenne la même tournure selon deux récentes études*. A commencer par les directeurs commerciaux, qui enregistrent un salaire global médian à 105 660 €, soit une baisse de 1% comparé à l'année dernière. Cette légère dévaluation s'explique par une diminution de leur rémunération variable, qui elle a décru de 4% en un an. Les Éditions Législatives, à l'origine de ces données, confirment par ailleurs que le directeur commercial touche en moyenne 61% du salaire du PDG au sein de l'entreprise en 2015. Ce qui le place en 6e position du classement des rémunérations chez les cadres dirigeants, contre 4e en 2014...

Ces résultats sont corroborés par ceux d'Expectra concernant l'ensemble des cadres de la filière Commerce & Marketing, qui connaissent en 2015 la plus faible augmentation de salaires : +0,9% seulement, alors que cette progression était de +1,4% en 2014. "Pourtant, le besoin de commerciaux reste crucial et le métier requiert désormais des compétences qui ne s'improvisent pas. Le marché a tendance à se resserrer sur les profils experts. Si nous observons toujours beaucoup de candidats, peu sont élus au final, ce qui provoque une tension sur ces métiers", analyse Christelle Knipper, directrice de secteur Commercial & Marketing Nord chez Expectra. Côté rémunération variable, les populations commerciales restent toujours celles les plus concernées. Expectra estime que cette part représente 30 à 60% de du salaire total, et 45% en moyenne selon les Éditions Législatives.

Mais parmi les cadres commerciaux, certains s'en tirent mieux que d'autres. C'est le cas des directeurs des ventes export, qui perçoivent une rémunération globale médiane en hausse de 11% par rapport à 2014, pour un montant de 105 820 €. Parmi les raisons de cette augmentation salariale, le rebond de leurs rémunérations fixes et variables, respectivement de +5% et de +59% (source : Éditions Législatives). Dans une moindre mesure, le cabinet Expectra remarque que les candidats bénéficiant "d'un bagage solide" (maîtrise d'une langue étrangère, double compétence technique et commerciale...) tirent leur épingle du jeu. Ainsi, le chargé d'affaires et le responsable commercial enregistrent des hausses de salaire respectives de 1,6% et 2,6%. "Une connaissance pointue d'un environnement et d'un secteur d'activité comme le BTP, l'immobilier ou encore l'industrie fait la différence", souligne Christelle Knipper.

Enfin, sur l'ensemble des fonctions commerciales, les hommes sont toujours en majorité en 2015 : 69% contre 31% de femmes. Et côté fiche de paye, les hommes sont toujours à l'avantage, puisqu'ils gagnent 14% de plus que leurs homologues féminines. Cet écart est particulièrement accentué sur la rémunération variable, sur lequel ce différentiel est de 20% (source : Éditions Législatives).


* Guide des Salaires 2014-2015 des Éditions Législatives et la 13e édition du Baromètre Expectra, une étude basée sur les salaires réels extraits de 68 780 fiches de paie que traitent le cabinet RH