Mon compte Devenir membre Newsletters

[Spécial USA] La course à la performance : un sport américain !

Publié le par

Si les Français peuvent être surpris par la culture américaine, la réciproque est vraie. Vision d'un Américain à Paris avec Brandon Pusey, directeur marketing vente chez Daytona. Découvrez 4 témoignages de managers commerciaux sur leurs retours d'expériences de la vente aux USA.

[Spécial USA] La course à la performance : un sport américain !

Après quelques années au sein d'une agence marketing aux USA et un tour du monde d'un an, Brandon Pusey pose ses valises en France, où les différences culturelles lui sautent alors aux yeux.

Process, vous avez dit process ?

" Les Américains aiment les process, car ils sont sources de productivité, souligne le directeur marketing vente de Daytona. Si les Français n'y sont pas opposés, ce n'est juste pas dans leur culture. " À son arrivée chez Daytona, dans un souci d'efficacité, l'Américain structure l'activité avec quelques process de son cru, mais ne tarde pas à faire machine arrière. " Gérer les procédures prenait trop de temps, sourit-il. J'ai dû les assouplir. " Mais hors de question de laisser tomber ses tableaux de bord, essentiels pour piloter efficacement son équipe. Pour autant, il ne manage pas à l'américaine. " Je ne peux m'imaginer ne pas être à 100 %... mais mon enthousiasme et mon esprit de compétition, typiquement américains, pourraient ne pas être bien perçus, estime Brandon Pusey. Les Français ne sont pas habitués à la culture du résultat qui est de rigueur dans mon pays. " Il faut dire qu'au pays de l'Oncle Sam, on ne badine pas avec le business : time is money and no results, no excuse ! Pas de pitié pour le mauvais commercial : c'est la porte, sans passer par la case départ.

Autre pierre d'achoppement ? La ponctualité ! Outre-Atlantique, if you're on time, you're 15 minutes late ! Par exemple, la journée de travail débute à 8 h pile et finit vers 17 h 30 au plus tard. " Partir au-delà est perçu comme un signe d'inefficacité professionnelle ! " considère-t-il. Et point de pause déjeuner au restaurant, c'est une perte de temps !