Mon compte Devenir membre Newsletters

[Portrait] Patricia Delon, la fonceuse

Publié le par

Travailleuse et engagée, Patricia Delon a tracé son parcours de directrice commerciale et marketing de la RATP tout en militant pour la place des femmes en entreprise. Portrait d'une femme empreinte d'humanité et d'efficacité, en cinq facettes.

[Portrait] Patricia Delon, la fonceuse

1- Son plus gros coup ? "Au revoir président !"

Patricia Delon s'est rapidement rendu compte, au cours de son cursus à l'ESCP, qu'elle a des prédispositions pour le marketing, son "domaine de prédilection". Elle le prouve à maintes reprises au cours de sa carrière, notamment à La Française des Jeux, où elle imagine la fameuse campagne "Au revoir président", ou encore le jeu de l'Euro Millions. Mais au fil du temps, Patricia Delon a pourtant eu affaire à des missions de direction commerciale. Et même si les tarifs de la RATP sont régulés par l'État, il faut négocier en interne pour porter ses projets. "La RATP est une entreprise où, traditionnellement, on fait toute sa carrière. Et puis mon profil était légèrement atypique dans une société plutôt composée d'ingénieurs", indique-t-elle. Il lui a donc fallu trouver sa place, et convaincre de la solidité de son projet en créant des alliances au sein de la société. "Impossible de mener une mission en solo : il faut déjà persuader des alliés en interne pour mener à bien des projets d'envergure pour l'entreprise", explique Patricia Delon. Ses arguments ? Sa grande force de travail, mais aussi la foi en ses idées, et la détermination plus que les moyens. "J'ai pour habitude d'affirmer que l'on peut grimper l'Everest en tongs...", ironise-t-elle.

SES DATES-CLÉS

1987 : diplômée de l'ESCP
1997 : directrice commerciale et marketing la Française des Jeux
2006 : directrice commerciale et marketing Club Internet
2008 : directrice du ­département commercial de la RATP
2014 : Chevalier de l'Ordre national du mérite

>> Lire la suite de l'article page 2