Mon compte Devenir membre Newsletters

Bonheur au travail: quels pays s'en sortent le mieux?

Publié le par

35 heures, RTT, congés payés, comité d'entreprise, CDI... est-ce suffisant pour rendre les Français heureux au travail ? Pas sûr... Robert Half livre une étude sur le bonheur au travail dans 8 pays. Découvrez ce qui fait le bonheur au travail et les pays où les salariés sont les plus heureux.

Bonheur au travail: quels pays s'en sortent le mieux?

Le bonheur est au travail! Enfin pas pour tous... A en croire la dernière étude* de Robert Half en collaboration avec Happiness Works, tous les pays n'ont pas la même perception du bonheur au travail. Ainsi les États-Unis, l'Allemagne et les Pays-Bas ont les salariés les plus heureux de tous les pays inclus dans l'étude, avec des scores respectifs de 71,8, 71,2 et 69,9 sur une échelle de 0 à 100, où 100 correspond aux salariés les plus heureux.

Les pays où les salariés se disent les moins heureux au travail sont la France qui se classe à la 8ème place avec un score de 63,8 derrière la Belgique (65,2) et le Royaume-Uni (67,2).


L'étude montre que les principaux leviers de bonheur des salariés varient d'un pays à l'autre. En France, les 3 principaux critère identifiés sont:

-être traité équitablement et respectueusement

-avoir un sentiment d'accomplissement

-être fier de son entreprise

" Le bonheur des salariés est étroitement lié à la productivité et à la capacité d'innovation de l'entreprise ", a déclaré Olivier Gélis, directeur général de Robert Half France. " En général, les salariés satisfaits sont plus impliqués et motivés à réussir, ce qui contribue à la création d'un environnement de travail positif et très performant. En prenant le temps de donner leur feedback et des signes d'appréciation sincères, les employeurs et managers peuvent optimiser le niveau d'engagement et de satisfaction des salariés, et augmenter ainsi leur bien-être au travail. "

Niveaux de stress des salariés et intérêt par pays

L'étude a également examiné comment le stress moyen et les niveaux d'intérêt au travail varient selon les régions géographiques. Parmi les salariés interrogés, les Allemands évaluent le niveau d'intérêt qu'ils ont dans leur travail comme le plus élevé, suivis par les Hollandais et les Américains. Les salariés des Pays-Bas sont les moins stressés au travail, les Australiens occupent le deuxième rang suivi par le Royaume-Uni en troisième.

*Etude réalisée par Robert Half et Happiness Works auprès de plus de 23 000 professionnels qui travaillent actuellement à temps plein ou à temps partiel dans huit pays.

En complément:

S'inspirer des entreprises Great Place to Work 2017

Motivation des cadres : la rémunération ne suffit pas

Les raisons de la frustration des cadres au travail