Mon compte Devenir membre Newsletters

Masters en management : quelles places pour les écoles françaises?

Publié le par

21. C'est le nombre de masters en management français sur les 80 mentionnés dans le classement 2015, paru dans le Financial Times ce 14 septembre. Un résultat qui maintient la France en tête de ce panorama mondial.

Masters en management : quelles places pour les écoles françaises?

Selon l'édition 2015 du classement des MIM (pour Masters in Management) du journal britannique Financial Times, la France est - toujours - en tête, offrant plus d'un quart des meilleurs masters en management mondiaux (21 sur 80).

Comme en 2014, le tiercé gagnant français est HEC (en tête des écoles françaises et en deuxième au global), suivie de l'Essec qui conforte sa troisième place. Mais quid des autres écoles françaises ? Qui progresse et qui chute ?

Les progressions : Skema, 25e (28e en 2014), Neoma, 34e (40e, l'an passé), et surtout La Rochelle, qui passe du 64e au 48e rang. À noter également que quatre écoles font leur entrée cette année : l'ESC Dijon, l'Essca (Angers), l'ESC Clermont et l'EM Normandie.

Les baisses : l'Edhec occupe la 18e place (versus 16e en en 2014), Grenoble école de management, la 20e (versus 15e en 2014) et l'EM Lyon, qui arrive 30e (versus 20e, l'an passé). Autres baisses notables : Télécom école de management, 33e (25e place en 2014), Montpellier Business School (41e au lieu de 32e), et Toulouse Business School (36e au lieu de 30e). L'ESC Rennes, qui était 23e en 2014, ne figure plus dans ce classement.

Au-delà des frontières de l'Hexagone, c'est l'université suisse de Saint-Gall qui maintient sa première place au classement pour la troisième année consécutive.

Pour rappel : le classement s'effectue sur différents critères, parmi lesquels le salaire des diplômés, l'expérience internationale, la réalisation des objectifs, le retour sur investissement, le pourcentage de femmes dans l'équipe dirigeante...

Retrouvez l'ensemble du classement en cliquant ici.