Mon compte Devenir membre Newsletters

Top Employers : les grandes tendances RH pour 2015

Publié le par

58 entreprises en France ont été certifiées cette année Top Employers ! De quoi pour l'organisme de certification de dégager 5 grandes tendances en matière RH pour 2015.

Les 58 entreprises certifiées Top Employers France 2015

Les 58 entreprises certifiées Top Employers France 2015

En certifiant 58 entreprises pour leurs bonnes pratiques RH, Top Employers Insitute identifie 5 grandes tendances et priorités RH pour cette année à venir.


1/ Une redéfinition du terme leadership

Les entreprises Top Employers opèrent une réelle évolution de la définition même du leadership. Aujourd'hui, elles chercheraient ainsià réconcilier l'expertise managériale et l'expertise technique. Comment ? En mettant des critères d'évaluation communs entre les filières techniques et les filières du management. Des talents engagés, porteurs du changement, capables de faire bouger l'organisation et d'encourager l'innovation, c'est désormais la nouvelle définition du leadership ! Selon Top Employers Insitute, " l'innovation est clé pour le succès de l'entreprise et que celle-ci est générée par l'exemple et non pas par le pilotage d'autrui".

En France, pourtant le leadership reste encore l'apanage des hauts potentiels ce qui n'est pas le cas dans le reste de l'Europe où un programme de développement du leadership est défini sur plusieurs niveaux dans l'organisation par 67% des Top Employers France contre presque 80% dans le reste de l'Europe.

2/ Gestion des talents : réappropriation par les directions générales

Les directions générales des Top Employers sont très fortement impliquées dans le processus de gestion des carrières et dans la planification des effectifs (Ils sont 72% à s'impliquer dans la définition des compétences attendues pour les postes clefs et 80% à participer à la définition des besoins qualitatifs et quantitatifs des effectifs). Une tendance lourde qui reflète la préoccupation toujours plus stratégique des entreprises de garder leurs talents.

3/ Formations : de plus en plus innovantes et perméables

Les Top Employers incitent plus leurs collaborateurs à se former en dehors de leurs murs. Alors qu'ils étaient 56% en 2011 à considérer les conférences, les séminaires externes, congrès ou autres associations de métiers comme gadget, ils ne sont aujourd'hui plus que 5% ! Une attitude qui s'explique par l'intérêt grandissant des entreprises à mettre leurs salariés en situation de capter, à l'extérieur, les innovations et les tendances. Une innovation dans l'apprentissage qui requiert aussi chez ces entreprises une attention particulière puisqu'elles redoublent d'énergie pour créer des supports de plus en plus digitaux (company games 60%, e-learning 95%, social learning 45%...

4/ Une intégration très en amont

Au-delà même de chercher à bien intégrer ses collaborateurs, les entreprises qui performent en matière RH s'investissent très en amont. Ainsi elles évangélisent sur leurs métiers auprès de la future génération et n'hésitent plus à aller dans les lycées pour parler de leurs métiers. Ensuite l'intégration commence dès la signature de l'offre de poste et pas uniquement à l'arrivée physique dans l'entreprise du collaborateur qui voit alors son parcours d'intégration continuer bien après la période d'essai.

5/ La culture d'entreprise

On achète moins un produit pour ce qu'il est que pour ce qu'il représente. De la même façon, on ne s'engage plus dans une entreprise uniquement pour un poste ou pour un salaire mais aussi pour un projet collectif. Si ces entreprises l'ont bien compris et depuis longtemps, cette année Top Employers Institute remarque une accélération des actions concrètes. "On observe que les actions RSE sont de plus en plus portées par les collaborateurs (à 85%) et moins par les directions d'entreprise (à 65%). Tous les salariés sont désormais consultés pour la définition des valeurs de l'entreprise et à tous les niveaux de responsabilité".